Biodiversité
Biodiversité
Biodiversité - François Grandin
Biodiversité - François Grandin
Biodiversité - François Grandin
Publicité
Résumé

Les délégués de 132 pays et les experts de l’IPBES entament lundi une semaine de discussions à Paris pour alerter sur la disparition accélérée du vivant. La sixième extinction de masse des espèces est bel et bien en cours.

En savoir plus

Depuis quarante ans, 60 % des populations de vertébrés ont disparu.

Les chiffres font froid dans le dos. L'an dernier, la WWF s'alarmait déjà :  

Les poissons, mammifères, reptiles, amphibiens n’ont jamais décliné à un rythme si rapide, qui est aujourd’hui cent à mille fois supérieur que celui calculé au cours des temps géologiques »

Publicité

Et ça ne cesse de s'empirer d'après une étude qui a été publiée début 2019. Les insectes pourraient disparaître d'ici un siècle. 

La biodiversité (qui recouvre la diversité des écosystèmes, des espèces animales ou végétales et des gènes) est si menacée que l’on parle désormais d’une possible sixième extinction de masse.

C'est donc avec l'espoir de provoquer un sursaut international que les experts de la Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) ont décidé de se réunir à Paris, à partir du lundi 29 avril et pour une semaine.

Les délégués présents vont d’abord adopter un rapport scientifique élaboré par 150 chercheurs de 50 pays, avec des contributions fournies par 250 spécialistes des sciences naturelles, mais aussi économiques et sociales.

Le document fait 1800 pages et leur constat est affligeant : 75% des surfaces terrestres sur la planète sont altérées, polluées ou dégradées par l’homme. 

Le replay en intégralité juste ici : 

Références

L'équipe

Nassar
Nassar
Alex Nassar
Production