Publicité

Quand un site de téléchargement musical iranien efface les femmes des pochettes...

Par
Aya Nakamura
Aya Nakamura
- capture écran

En total détente, un site de téléchargement musical iranien a décidé d'effacer les femmes des pochettes d'album...

On aurait aimé que cette information soit signée Le Gorafi mais hélas, ce n'est pas la cas. En Iran, les équipes de Melovaz, un site de téléchargement musical, effacent de toutes les pochettes d'albums, les femmes, oui tout simplement ! on censure la moitié de la population à coup de photoshop malhabile... Le premier a avoir réagi est un Twittos :

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

"Si vous vous ennuyez, vous pouvez faire un tour sur ce site de streaming de musique en Iran, ils ont censuré toutes les femmes sur les œuvres musicales comme si elles n'existaient pas. Cherchez vos chanteuses préférées et voyez comment les couvertures de leurs albums ont changé."

Publicité

Puis, un site d'informations autour de la pop culture lance un pavé dans la marre numérique :

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Les fans de Twitter réagissent à la plateforme de streaming de musique iranienne qui censure les femmes des pochettes d'albums et de single.

Voici les pochettes avant/après, on peut y découvrir la disparition des artistes de sexe féminin puisque les hommes possèdent un phallus d’immunité :

Avec Lana Del Rey à gauche / Sans Lana Del Rey à droite
Avec Lana Del Rey à gauche / Sans Lana Del Rey à droite
- capture écran
A gauche : Billie Eilish / A droite : Une pub Dunlopillo
A gauche : Billie Eilish / A droite : Une pub Dunlopillo
- Capture écran
A gauche : Nicki Minaj / A droite : un incendie, d'ailleurs, on aperçoit un canadair
A gauche : Nicki Minaj / A droite : un incendie, d'ailleurs, on aperçoit un canadair
- Capture écran
A gauche : Aya Nakamura / A droite : un gros plan de la mèche d'Aya (elle est derrière)
A gauche : Aya Nakamura / A droite : un gros plan de la mèche d'Aya (elle est derrière)
- capture écran
A gauche : Cardi B et Bruno Mars / A droite : Bruno reste seul (il possède le phallus d'immunité)...
A gauche : Cardi B et Bruno Mars / A droite : Bruno reste seul (il possède le phallus d'immunité)...
- Capture écran
A gauche : Lady Gaga / A droite : le prochain Marvel
A gauche : Lady Gaga / A droite : le prochain Marvel
- Capture écran

Mais pourquoi, fait-on disparaître les femmes des pochettes ?

La réponse se trouve dans la loi iranienne qui rend le port du voile obligatoire et qui "semble (aussi) s’appliquer aux femmes qui ne pratiquent pas, de l’extérieur, l’islam, et ne sont pas physiquement dans le pays”. Le loi iranienne interdit aux femmes d’être découvertes en public, il s'agirait donc de la raison pour laquelle les pochettes d'albums des artistes féminines soient censurées.

La chanteuse américaine Iggy Azalea, qui a été également censurée sur le site, a répondu sur son compte Twitter : “Dommage pour eux, j’ai mis au moins une référence au vagin dans chacune de mes chansons. Alors qui a gagné ?”. Elle souligne le fait que si la forme est censurée, le fond (les paroles) n'a visiblement pas autant d'importance... Malgré l’insistance des internautes et du site Insider, Melovaz n’a toujours pas répondu à cette polémique.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.