Publicité

Quel album écouter en priorité ce vendredi 10 décembre ?

Par
SDM - DR + Rohff - session photo + Lacrim - session photo
SDM - DR + Rohff - session photo + Lacrim - session photo
© AFP - Joel Saget

Une quinzaine de projets sortent aujourd’hui, entre grosses têtes d’affiche et rappeurs moins exposés. On fait le point sur toutes ces sorties.

Plutôt calme à l’automne, le rap français s’emballe complètement à l’approche des fêtes de fin d’année. De gros projets ont été dévoilés ces dernières semaines (Orelsan, Ninho, Niksa, Classico Organisé, etc), et de nombreuses têtes d’affiche ont d’ores et déjà donné rendez-vous à leurs auditeurs. Ce vendredi 10 décembre est un véritable feu d’artifices, avec une petite vingtaine de sorties au total selon le recensement effectué par Genius.

De Lacrim à Davodka en passant par Jul, 404Billy, Rohff ou Sameer Ahmad, le panel est extrêmement large, et représentatif de la diversité du rap français en 2021 : rappeurs signés en maisons de disques, indépendants, autoproduits, vétérans, jeunes premiers … Pour bien s’y retrouver dans la jungle des sorties du jour, on vous propose donc un petit guide des quinze projets publiés aujourd’hui (en espérant n’avoir oublié personne) : qui écouter en premier ? Quel projet pour quel type d’auditeur ? Quelles découvertes ?

Publicité

Jul - Indépendance

En résumé : 26ème projet solo de Jul ; 22 pistes, seulement 3 en featuring ; une pochette qui résume bien le fonctionnement en autoproduction du rappeur marseillais : on le voit composer, rapper, emballer les cartons, et contrôler les livraisons.

A écouter si : Vous avez écouté les 25 précédents projets de Jul en solo, et vous les avez aimé ; Vous êtes bon client de la musique de Jul de manière générale.

Le morceau à écouter pour se faire une idée : Comme quasiment tous les projets de Jul, Indépendance est un projet éclectique, proposant à la fois du pur kickage, des singles radiophoniques, de l’introspection, et du pur divertissement. Difficile, donc, de résumer l’essence même de l’album en un seul morceau. On vous conseille tout de même Ma Casio, un premier extrait qui correspond parfaitement au personnage : là où 99% des rappeurs citerait Patek (quelques dizaines à quelques centaines de milliers d’euros) ou Rolex, Jul est attaché à sa Casio (quelques dizaines d’euros).

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

A coupler avec l’écoute de : Rohff - Grand Monsieur, parce que l'efficacité de la connexion entre les deux est une excellente surprise, et que tous les deux sont des habitués des tracklists à rallonge.

Rohff - Grand Monsieur

En résumé : c’est le 10ème album de Rohff, son 5ème double-album ; le vitriot est sur une bonne dynamique, et la liste des featurings est intrigante (Imen ES, Guè Pequeno, Jul, Gims …)

A écouter si : Vous avez connu la grande époque de Rohff et vous en êtes nostalgique ; Vous avez découvert Rohff sur Galactiques (Classico Organisé) et Legend (feat Jul)

Le morceau à écouter pour se faire une idée : Legend, parce que la référence à TDSI fera plaisir aux anciens, que l’on se rend compte que Rohff sur des prods à la Jul, ça fonctionne ; et enfin, parce que ça permet aux auditeurs vétérans de se rendre compte que Jul n’est pas qu’un mec qui chante de la zumba ensoleillée sous autotune.

A coupler avec l’écoute de : Davodka - Procès Verbal, parce que les fans de Rohff ont parfois tendance à préférer le rap à l’ancienne.

Sameer Ahmad - Effendi

En résumé : 5ème album de Sameer Ahmad, un rappeur dont le succès critique est inversement proportionnel à l’exposition médiatique.

A écouter si : Vous aimez les propositions artistiques qui s’éloignent de ce qui se fait ailleurs ; la notion de “rap cinématographique” vous parle ; vous acceptez de suivre l’artiste sur des formats conceptuels ; vous êtes déjà prêt à bégayer quand on vous demander de définir son style en quelques mots.

Le morceau à écouter pour se faire une idée : Nora Miao, pour sa petite ambiance jazzy, ses rimes riches, ses références au septième art (“dernier travelling avant le fondu au noir”), et ses phases toujours surprenantes (“j’anticipe ma rédemption loin des sunlights, pendant qu’ici leur thuglife se gentrifie”).

A coupler avec l’écoute de :  Lacrim - Persona Non Grata, une autre façon de mettre en avant des références cinématographiques (American Gangster, Ocean Drive, L’immortale), avec un petit côté blockbuster qui contraste avec le film d’auteur de Sameer Ahmad.

Lacrim - Persona non grata

En résumé : Au sommet entre 2014 (Corleone) et 2017 (Force et Honneur), Lacrim a livré des projets moins convaincants ensuite (l’album Lacrim, Ripro IV). Persona non grata est un retour spectaculaire au premier plan : particulièrement réussi, ce quatrième album est l’un des meilleurs projets de la fin d’année 2021.

A écouter si : l’association Lacrim-Kore vous avait manqué ; vous sautez sur chaque occasion d’entendre un couplet inédit du Rat Luciano ; Vous n’avez jamais vraiment jamais accroché au style de Lacrim : Persona non grata pourrait vous faire changer d’avis ;

Le morceau à écouter pour se faire une idée : La trilogie Reda, qui nous renvoie aux grandes heures du storytelling et convoque un gros casting : Mister You, Le Rat Luciano, Niro, Koba LaD

A coupler avec l’écoute de : SDM - Ocho Deluxe, pour rester dans l’ambiance “armes de guerre / transactions dangereuses / mort aux balances”.

Davodka - Procès Verbal

En résumé : L’un des principaux représentants d’une vision du rap chèr aux puristes poursuit sur sa lancée, avec beaucoup de texte, pas mal de second degré, et peu de featurings.

A écouter si : l’autotune vous dégoute, vous considérez les rythmiques légères / dansantes / ensoleillées comme le mal de ce siècle, et vous commentez tous les clips de Jul ou Koba LaD en citant “le vrai rap” de Hugo TSR, Davodka et Lucio Bukowski ; mais aussi si vous voulez vous détacher des clichés sur ce prétendu “vrai rap”, Davodka n’ayant jamais prétendu en faire, et s’avérant même un auditeur plutôt ouvert d’esprit vis à vis des nouvelles générations de rappeurs.

Le morceau à écouter pour se faire une idée : Mieux vaut deux foies qu’un, une énième variation autour de la thématique “je suis alcoolique et je me soigne, mais d’abord je me ressers un verre”

A coupler avec l’écoute de : 404Billy - 100, idéal pour se rendre compte que la nouvelle génération compte aussi ses kickeurs et ses auteurs de textes denses, tout en restant à jour sur le plan des sonorités.

404 Billy - 100

En résumé : depuis 2018 et la sortie d’Hostile, 404Billy est dans le travail de fond. Il enchaine les projets intermédiaires, se forgeant une solide réputation de kickeur. 100 n’est pas le disque qui le fera exploser, mais c’est un nouveau pas en avant dans la construction de sa carrière.

A écouter si : vous avez besoin de votre dose de noirceur ; vous hésitez entre les textes denses de Davodka et l’autotune de Jul ; vous voulez suivre l’évolution de 404Billy, un rappeur qui prend le temps de faire les choses dans l’ordre.

Le morceau à écouter pour se faire une idée : 404Savage, qui résume bien l’univers de 404Billy : des couplets de 16 mesures, de la punchline, un clip en noir et blanc, et du sombre (“Ni East Side, ni West Side, mais plutôt Dark Side”)

A coupler avec l’écoute de : Koba LaD - Cartel, pour se faire une autre idée de la nouvelle génération.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Koba LaD - Cartel vol.2

En résumé : Le format n’est peut-être pas très clair à première vue, mais Cartel est une mixtape. Une première partie est sortie en juin, sous la forme d’un EP 7 titres. La tracklist est donc agrémentée de 7 inédits sur ce volume 2, pour former un projet complet de 14 titres (à moins qu’un volume 3 ne débarque en 2022 ?).

A écouter si : les autres têtes d’affiche du jour ne vous enthousiasment pas ; vous aimez les blockbusters sans prise de tête ; vous savez que les feats avec Naps ou Jul vont tellement tourner que de tout façon, vous ne pourrez pas y échapper.

Le morceau à écouter pour se faire une idée : TCPLT, la preuve que les prods “à la Jul” fonctionnent avec absolument tout le monde à partir du moment où elles sont abordées de la bonne manière. A coupler avec l’écoute de : PNL World fasse un mash-up

Rad Cartier - Vision thermique

En résumé : absolument impossible de résumer l’univers de Rad Cartier en quelques mots, à mi-chemin entre sa vision futuriste et ses références au rap d’antan (il a par exemple exhumé le format Street-CD sur son projet VT Zoom). On vous invite par exemple à lire ce dossier de 7Culture pour pousser un peu la découverte, mais surtout à écouter quelques titres pour vous faire une idée.

A écouter si : vous avez l’impression d’écouter chaque semaine des projets interchangeables ; vous aimez dire que vous écoutez du rap alternatif

Le morceau à écouter pour se faire une idée : Cartier Dimension, avec ses sonorités venues de la science fiction des années 70, ses effets de voix d’une autre dimension, et son clip qu’il ne faut pas trop chercher à comprendre.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

A coupler avec l’écoute de : Davodka - Procès Verbal, pour revenir à du rap aussi classique que possible et retrouver vos repères sur une planète que vous connaissez.

Ratu$ - Tout travail mérite salaire vol.2

En résumé : Beaucoup d’auditeurs ont découvert Ratu$ par le biais de sa participation à la Don Dada Mixtape il y a un an. Depuis, le rappeur du 93 a publié un premier EP au mois de mai, et propose cette semaine sa suite.

A écouter si : vous avez aimé le volume 1 ; vous n’avez pas écouté le volume 1 mais vous n’avez pas oublié sa performance sur la Don Dada Mixtape ; vous ne connaissez pas du tout Ratu$ mais vous aimez quand ça kicke fort.

Le morceau à écouter pour se faire une idée : Norvegicus, qui fait office d’intro et résume bien le rappeur et son style offensif. Attention : ne surtout pas écouter si vous êtes musophobe.

A coupler avec l’écoute de : Titai - Antisocial, un autre projet qui déborde d’énergie, malgré une forme très différente.

Leo SVR - Premier Virage (vol.2)

En résumé : Beaucoup d’introspection par un rappeur un brin torturé, sans filtres, sous une forme plutôt chantée : voilà comment on pourrait résumer grossièrement l’univers de Leo SVR. Mais la grande question à propos de cet EP reste : pourquoi Premier Virage vol.2, et pas Deuxième Virage ?

A écouter si : vous aimez les rappeurs qui savent mettre leurs sentiments sur la table, mais qui sont aussi capables de se lancer dans un égotrip pour alléger l’ambiance.

Le morceau à écouter pour se faire une idée : Balade, pour l’aspect mélodieux, avec un refrain accrocheur et des couplets très personnels.

A coupler avec l’écoute de : Georgio - Ciel Enflammé, puisque malgré des différences notables, la vision des deux artistes se rejoint : recherche d’un équilibre entre rap et chant, textes empreints d’introspection, beaucoup de place accordée aux émotions.

Shotas - Cauchemars et rêves

En résumé : Shotas est un énième représentant du Bat.7 d’Evry, le meilleur centre de formation du rap français. Après La Capuche (2019), Capuché (2019), et Capuché 2 (2020), il a cette fois-ci décidé de faire dans l’originalité avec Cauchemars et rêves.

A écouter si : vous ne loupez rien de ce qui sort du Bat.7 ; vous aimez le rap bien énergique qui ne se prend pas la tête ; vous aimez les capuches

Le morceau à écouter pour se faire une idée : La Vie, un morceau qui mise moins sur l'énergie et démontre le sens de la mélodie de Shotas, en particulier sur le refrain.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

A coupler avec l’écoute de : Koba LaD - Cartel, parce qu’il est assez rare que deux rappeurs du même bâtiment sortent tous les deux un projet le même jour.

SDM - Ocho Deluxe

En résumé : Rien de bien compliqué ici, Ocho Deluxe étant simplement la réédition du premier album de SDM, Ocho. L’édition de base comptait déjà 20 titres, on a donc droit à 6 inédits supplémentaires.

A écouter si : vous avez aimé Ocho, et vous en voulez encore.

Le morceau à écouter pour se faire une idée : Daddy feat Booba est forcément le titre qui a le plus tourné, parmi les inédits on peut citer 92i, qui constitue un petit évènement pour les pirates en réunissant Green Montana, Booba, Milton, Sicario et donc SDM. L’ambiance est plutôt légère, avec une prod douce et une interprétation qui oscille entre chant et rap.

A coupler avec l’écoute de : Georgio - Ciel Enflammé, pour observer deux manières différentes de penser une réédition.

Titai - Antisocial

En résumé : vous avez peut-être connu Titaï sur Générations sous le nom de DJ Titaï. Et bien figurez-vous qu’il est aussi rappeur. On attend donc très fort le premier album de Pascal Cefran.

A écouter si : Vous voulez vous faire un petit résumé de ce qu’est le rap en 2021, Antisocial étant un projet plutôt varié niveau ambiances.

Le morceau à écouter pour se faire une idée : Bricks avec Key Largo, puisque Titai rappe, produit, co-réalise le clip, en plus d’être crédité au générique en tant que styliste. Possible aussi qu’il ait coordonné le casting, géré la sécurité, les boissons, et le service après-vente.

A coupler avec l’écoute de : Jul - Indépendance, le marseillais étant le seul à pouvoir rivaliser en termes de cumul des activités.

Vin’s - Manifeste

En résumé : Généralement catalogué en tant que “rappeur conscient” (ce qui n’a rien de faux), Vin’s est surtout un artiste qui aime les mots. Liberté est un EP 8 titres qui résume plutôt bien son univers, avec des titres très engagés (Liberté, Manifeste), des morceaux plus sentimentaux (Comme un film), et des ambiances plus planantes (High).

A écouter si : vous aimez le rap à textes et les projets qui proposent une grosse diversité d’ambiances en seulement quelques titres. Vous n’aimez pas le rap qui n’a rien à dire.

Le morceau à écouter pour se faire une idée : Manifeste pour le côté rap à l’ancienne, avec ses longs couplets, ses scratchs, et ses références à la FF ou Keny Arkana.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

A coupler avec l’écoute de : Koba LaD - Cartel, pour vous vider la tête après avoir écouté des couplets un peu trop denses.

Georgio - Ciel enflammé

En résumé : On pourrait considérer Ciel enflammé comme une réédition de l’album Sacré, publié en mai, mais selon Georgio, il s’agit plutôt d’une partie 2. Avec 12 titres, dont des featurings éclectiques et ambitieux (Luv Resval, Coeur de Pirate, Mister V), on ne peut pas vraiment le contredire.

A écouter si : vous avez aimé la première partie, forcément. Et puis, Georgio a plutôt tendance à penser ses projets pour les faire durer dans le temps plutôt que de viser un gros coup en première semaine, donc pas de panique si vous ne sautez pas dessus tout de suite, vous aurez le temps d’y revenir.

Le morceau à écouter pour se faire une idée : Cette fois on va en citer deux, pour témoigner de la diversité du projet : Issue de secours feat Luv Resval pour le côté kickage et rap énergique ; Concept Flou feat Coeur de Pirate pour son ambiance plus légère, ses questionnements sentimentaux, et son envie d’explorer d’autres univers artistiques.

A coupler avec l’écoute de : Sameer Ahmad - Effendi, parce que si vous aimez Georgio, vous apprécierez forcément une autre proposition musicale originale.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.