Publicité

Rachel Keke : son coup de gueule sur les salaires nous refait penser à cette punchline de SCH

Par
Montage Rachel Keke et SCH (DR et AFP)
Montage Rachel Keke et SCH (DR et AFP)

Suite aux propos de la députée Rachel Keke sur les salaires, on s'est remémoré la phase de SCH : "se lever pour 1200 c'est insultant" malheureusement encore et toujours d'actualité.

"Qui dans cet hémicycle a déjà touché 800€ par mois ! Par mois, pas par jour ! Personne !"

Mercredi 20 juillet, en plein examen du projet de loi pouvoir d'achat au sein de l'Assemblée Nationale, la députée de la NUPES ("Nouvelle Union Populaire Ecologique et sociale") Rachel Keke a poussé un énorme coup de gueule devant ses collègues députés les difficultés financières que connaissent de nombreux Français. Son intervention, en faveur des citoyens aux bas salaires notamment dans le secteur des services et qui ne voient pas leurs sailaires revalorisés, a fait le tour des réseaux sociaux et a vivement été saluée.

En effet, l'élue du Val-de-Marne qui connaît malheureusement que trop bien l'expérience des bas salaire, puisque l'ancienne femme de chambre a lutté contre cela avec une grève de 22 mois contre le groupe Accor et obtenu de nombreux droits pour les femmes de chambre de l'hôtel Ibis Clichy-Batignolles (17e arrondissement de Paris), a pris la parole au sein de l'hémicycle et a déclaré :"J'aimerais savoir dans cet hémicycle qui a déjà touché 800 euros [par mois] ? Qui a déjà touché 900 euros ? 1000 euros ? Personne !"

Publicité

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

"S’lever pour 1200 c’est insultant"

Avec ce coup de gueule, on ne peut que penser à la punchline de SCH sur A7, track 2 et titre éponyme de sa première mixtape sortie en 2015. Dans le morceau le rappeur de Marseille rappe : "S’lever pour 1200 c’est insultant", une phase qui a pu porter à confusion ou mal être interprêtée mais qui en vrai dénonce les inégalités salariales comme il l'a expliqué en interview à Yérim Sar pour Noisey.

Le S a déclaré sur sa phase : "Je pense que ces gens n'ont pas compris. Je trouve que se lever un cul pas possible pour 1200 euros, pendant que des gens prennent des comm' de 20 000 tous les mois, en faisant des graphiques dans des bureaux, etc. Y'a quand même une assez grande inégalité des salaires. C'est dans ce sens-là que je le dis, et surtout pas pour blâmer les gens qui se lèvent pour 1200, c'est eux les vrais héros, et pas les autres. Donc ouais, petite rectification pour ceux qui l'ont mal pris, c'était pour donner de la force, je suis avec eux. Je l'ai fait moi, tu as vu. Porter des palettes à 5h du matin à 0° sur un Fenwick, à l'extérieur avec un pétard au bec… Je l'ai fait et sur la vie de ma mère, c'est dur. De savoir que y'a encore des gens de 50-60 ans qui font ça et des petits jeunes qui vont faire ça toute leur vie, ça me révolte. Je me range de leur côté.