Publicité

SCH : c’est quoi la suite ?

Par
SCH - session photo (Joel Saget)
SCH - session photo (Joel Saget)
© AFP - Joel Saget


Plutôt discret ces derniers mois, Sch reviendra-t-il avant la fin d’année ? Si oui, de quelle manière ?

Tout a commencé un beau matin d’avril. Bien décidé à clouer le bec à un maître-rageux sur twitter, maître-Mathafack tint à peu près ce langage :

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

A ces mots, son public ne se sent pas de joie : album, mixtape, ou JVLIVS partie 3, c’est avec allégresse que les fans y croient. Six mois plus tard, maître rageux peut malheureusement toujours ouvrir son large bec. Aucun projet, et même aucun titre inédit, n’est venu enrichir la discographie du S. Depuis avril, le rappeur d’Aubagne s’est même fait très discret, n’apparaissant que sur quelques featurings peu surprenants : Naps, Soso Maness, et Hamza sur un titre que l’on connaissait déjà depuis un bout de temps.

Publicité

Ce calme plat annonce-t-il une tempête automnale, voire un déluge hivernal ? Pourquoi Sch était-il si confiant en avril ? Maître-rageux aura-t-il le bec cloué avant la fin de l’année ? De JVLIVS part.3 aux potentiels projets collectifs, on fait le point sur les différentes possibilités.

Un album

Depuis sa signature chez Rec.118, qui constitue un point de bascule dans sa carrière, Sch a livré deux albums conceptuels (JVLIVS I et II) et une mixtape (Rooftop). Aucun véritable format album, contrairement à sa première partie de carrière, où après une première mixtape, Sch avait enchaîné dans l’ordre Anarchie puis Deo Favente. Malgré des qualités, ces deux disques avaient divisé le public et la critique, là où JVLIVS I et Rooftop sont parvenus à une quasi-unanimité.

On est donc plutôt curieux de découvrir à quoi ressemblerait un véritable album de Sch aujourd’hui, éloigné du format très particulier de JVLIVS. Le marseillais a énormément gagné en expérience depuis dix ans, il a eu l’occasion de travailler avec énormément d’artistes et de producteurs différents, ce potentiel projet serait donc probablement très différent d’albums comme Anarchie ou Deo Favente.

Une mixtape sans prise de tête

Rooftop avait permis à Sch de se ressourcer et surtout de respirer entre deux volumes de JVLIVS, on peut donc imaginer le même type de schéma en attendant la conclusion de la trilogie. Contrairement à ses albums conceptuels, qui nécessitent une cohérence totale dans le récit et dans la direction artistique, une mixtape ne pose aucune véritable contrainte, et permet d’enchainer sans transition de gros morceaux de rap pur et dur avec de pures zumbas voire même des titres expérimentaux.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Un projet 100% zumba

Ces dernières années, Sch a ajouté une nouvelle corde à son arc avec des titres très ouverts, et une maîtrise certaine des codes de la zumba. L’auteur de Deo Favente a trouvé le bon équilibre entre son écriture exigeante et dense, et les rythmiques plus légères de titres comme Fade Up ou Mode Akimbo. Si son public n’est pas toujours très convaincu par ses tentatives sur des sonorités un peu trop ensoleillées, il est difficile de nier le gain de popularité du S grâce à des titres comme Bande Organisée, Le son des bandits ou Motherfuck.

On imagine difficilement Sch se plonger dans un univers 100% zumba, mais entre deux volumes de JVLIVS, ce serait la récréation parfaite, et une bonne manière de dire à son public : je fais ce que je veux. Évidemment ce n’est pas ce que l’on souhaite, d’autant que le rap véritable a plutôt le vent en poupe en ce moment, mais mieux vaut prendre toutes les possibilités en compte.

Le retour de l’album commun avec Hamza

Il y a quelques semaines, Zeg P a raconté dans l’émission Le Code (Apple Music) que Fade Up avait été enregistré originellement pour le fameux projet commun entre Sch et Hamza prévu en 2020. Visiblement, la production de cet album était déjà bien entamée, avant que la pandémie ne vienne ralentir la progression de cet ambitieux projet, et ne finisse par l’annuler complètement.

Le succès de Fade Up deux ans plus tard prouve que la collaboration Sch-Hamza avait beaucoup de sens, et pourrait donc relancer l’intérêt de publier un tel projet commun. Entre-temps, Hamza a gagné en popularité, devenant incontournable, et Sch a encore franchi un palier, pour accéder au statut de superstar du rap. Réunir leurs forces serait donc très pertinent, d’autant que depuis 2020, le principe d’album commun s’est beaucoup démocratisé.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

L’album commun avec Jul

On reste sur la thématique de l’album commun, avec un autre fantasme d’auditeur : un projet réunissant Sch et Jul. Les deux rappeurs s’entendent à merveille, chacune de leurs collaborations fonctionne, et si leurs albums respectifs sont très différents sur le plan de la direction artistique, ils sont capables de se rejoindre et de trouver de bons compromis. Si Sch a déjà travaillé sur un album commun avec Hamza, jamais sorti, ce serait en revanche une grande première pour Jul, et donc un projet très intrigant.

Il arrête le rap pour se consacrer aux télé-crochets

Encensé par les spectateurs de Nouvelle École pour sa capacité à faire les bons choix, argumenter ses décisions, et conseiller les jeunes rappeurs, Sch a été la bonne surprise du télé-crochet de Netflix. Il pourrait donc décider de laisser sa carrière de rappeur de côté pour mieux se consacrer à ce type de programme, voire même pour lancer sa propre émission. Sch Academy, Les Marseillais à Marseille, Mathafack Story, ou encore Julius et les aventuriers de l’amour : les possibilités sont nombreuses.

JVLIVS 3

LE projet que tout le monde attend, et qui met peut-être un peu trop de pression sur les épaules du rappeur. Sch a démarré une trilogie, les deux premiers volumes ont été couronnés de succès, et l’aventure de ce personnage de fiction va devoir se conclure à un moment ou à un autre. Entre le succès critique parfait du premier volume et les records commerciaux du deuxième, la barre est forcément très haute pour ce troisième et dernier épisode.

Sch est un rappeur exigeant avec lui-même, on imagine donc que JVLIVS III ne sortira que quand il sera entièrement satisfait du résultat. Difficile de réaliser une trilogie parfaite, mais une chose est certaine : mettre fin à cette aventure permettra à Sch de tourner une véritable page dans sa carrière, et d’ouvrir un nouveau chapitre.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

À réécouter : Il était une fois SCH
53 min