Publicité

SCH devient le deuxième rappeur marseillais le plus certifié

Par
SCH (Fifou)
SCH (Fifou)

Avec 40 singles d'or en France, SCH devient le deuxième rappeur marseillais le plus certifié.

Quand le S s'approche du J : SCH vient d'obtenir son 40ème single d'or, devenant ainsi le deuxième rappeur marseillais le plus certifié.

Récemment, on a pu retrouver SCH pour un nouveau projet, qui n'est ni un album, ni un single : dans la série Nouvelle École diffusée sur Netflix, le rappeur fait partie du jury aux côtés de Niska et Shay. Se dissociant parfois des choix de ses collègues, l'auteur de Mode Akimbo s'est fait remarquer pour ses interventions à la fois vives, drôles, bienveillantes et pertinentes, et son charisme habituel.

Publicité

Le S laisse son empreinte sur le rap game

Résultat, le S, qui n'avait déjà pas de quoi se plaindre de ses streams, a vu son nombre d'écoutes augmenter avec la visibilité offerte par la série. Et récemment, il vient ainsi de recevoir son quarantième single d'or pour Zone en Danger, soit l'équivalent de 15 millions de streams. C'est le septième titre de l'album JVLIVS II, sorti il y a un an, à être certifié.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Cette nouvelle victoire n'est pas anodine puisque cela fait passer SCH au rang des rappeurs historiques de la cité Phocéenne : le rappeur le plus fashion du game devient également le deuxième rappeur de Marseille le plus certifié, juste après son complice et collègue, Jul. De quoi confirmer le succès incroyable du S et de son album, dont la sortie avait provoqué un réel enthousiasme chez les fans. Celui-ci a d'ailleurs confié au magazine Nylon qu'il sortirait peut-être de nouveaux titres avant d'envoyer le troisième volet de JVLIVS.

La "nouvelle star du rap encore méconnu du grand public", comme le décrivait Le Parisien, est définitivement en train de laisser sa marque, pas seulement sur Marseille mais aussi dans le rap francophone.