Publicité

The 9AM : on a discuté avec le talentueux producteur derrière le nouveau feat Damso x Kalash

Par
The 9AM en studio
The 9AM en studio
- Droits réservés

Après un teasing de qualité, Kalash et Damso drop le feat "Malpolis" dès ce vendredi 23 septembre. Pour l'occasion, on a discuté avec le producteur The9AM, il nous immerge dans la création du son.

En attendant la sortie du morceau, on a passé un coup de fil il y a quelques jours à The9AM, le jeune beatmaker qui a travaillé avec Shaz et Gancho sur le feat Kalash Damso. Déjà bien ancré dans le paysage musical à travers des prods que tout le monde connaît, il continu son ascension dans le milieu et signe "Malpolis", le feat tant attendu.

Pour afficher ce contenu Spotify, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

La passion avant tout

Qui es tu ? Depuis quand est-ce que tu fais des prods ?

Publicité

"Je fais des prods depuis 2018, ça fait 4 ans. J'ai commencé tranquillement, pas très sérieusement. Ensuite, ça a pris un tournant plus sérieux à partir du confinement, c'est d'ailleurs là que j'ai réalisé les deux prods de Damso : BPM et Deux toiles de mer. C'est là que j'ai commencé à vraiment prendre ça au sérieux, à vraiment kiffer et à connecter aussi avec d'autres beatmakers en France. J'ai fait de la guitare au début, ensuite du piano, j'ai toujours fait de la musique. Je ne trouvais pas d'outil pour faire de morceaux complets, ensuite je suis tombé sur FL Studio et j'ai kiffé."

Qu'est-ce qui t'as donné envie d'en faire ton métier ?

"C'est une passion, on veut tous vivre de sa passion."

Des prods qui collent à l'univers de Damso

Tu as déjà fait des prods pour Damso : BPM et Deux toiles de mer, comment s'est passée la connexion avec lui ?

"C'est un loopmaker, donc quelqu'un qui fait des mélodies, qui m'a envoyé ça par mail au début du confinement, j'ai kiffé ses mélodies. J'ai fait les drums sur les prods de Deux Toiles de mer et de BPM. Après, avec mon manager, qui est mon frère, on a trouvé le mail de Damso et on a envoyé. Pour moi, il n'y avait aucune chance qu'il réponde. Je voyais un peu Damso pour les prods, mais c'est vrai que c'est des prods particulières. Deux toiles de mer à la base je voulais la jeter."

Pour afficher ce contenu Spotify, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Spotify, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Est-ce que tu as eu beaucoup de retouches à faire dessus ?

"Non, BPM il l'a direct kiffé. Deux Toiles de Mer, j'ai fait la partie au piano, ça pareil il n'a pas trop touché, il a juste rajouté une partie avec des violons. Sinon, le reste n'a pas été touché."

Pour ce nouveau feat Kalash x Damso, est-ce que c'est toi qui a envoyé l'instru ou est-ce qu'ils t'ont sollicité pour la faire ?

"La connexion, elle s'est faite avec Shaz. La mélodie, je l'avais faite avec Gancho chez moi et je lui ai donné juste après la session car il m'avait demandé des mélodies. Quelques semaines plus tard, il me dit qu'il y a une prod avec Kalash et Damso. Le morceau il date d'il y a presque quelques années au final. Il y a eu beaucoup de versions différentes."

Qu'est ce que tu avais en tête quand tu as créé l'instru ? Est-ce que ça correspond avec ce qu'ils ont fait dessus ?

"Je n'ai pas écouté la version définitive du morceau, mais franchement j'ai adoré. Je ne m'attendais pas à ça, ils sont trop forts tous les deux."

Tu aimerais faire une session en studio avec eux ?

"J'aimerais beaucoup. ça aurait dû se faire puis finalement on n'a pas pu pour des histoires de planning."

Avec Damso, tu as été disque d'or et de platine, est-ce que c'est un artiste avec qui tu as une connexion particulière ?

"Je pense qu'il y a beaucoup de prods que je fais qui ne collent qu'à Damso presque. Il y en a beaucoup où je n'entends que Damso et souvent, ils me bloquent celles-ci. Je me dis, ça il faut qui la bloque sinon ça va finir à la corbeille ou ça ne sortira jamais. La couleur de ce que je fais, ça colle beaucoup à ce qu'il fait j'ai l'impression. Il aime beaucoup tester des choses j'ai l'impression et c'est ça que j'aime."

Pour afficher ce contenu Instagram, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Si tu devais faire un top 3 de ses meilleures morceaux ?

"C'est super dur à faire. Je mettrais quand même Deux toiles de mer parce que c'est un très beau morceau. Après Signaler, que j'écoute tout le temps, il est intemporel j'ai l'impression. En dernier je mettrais Amnésie. Il n'y pas vraiment d'ordre."

Pour toi, pourquoi est-ce que Kalash et Damso c'est un duo qui fonctionne ?

"Ils ont fait Mwaka Moon. Ils ont une connexion qui est spéciale, j'imagine que ça fonctionne comme ça, ils ont une connexion de fou. Ils ont énormément d'idées et ils essayent beaucoup de choses différentes. Il y a tellement de versions des morceaux, ils sont hyper créatifs et ça donne des beaux morceaux."

Quel est ton processus de création ?

"Là en ce moment on m'envoie beaucoup de mélodies donc je fais beaucoup de collaborations. En général, je vais à mon studio, je me pose et j'écoute les mélodies que l'on m'envoie. C'est vraiment si il y en une qui m'attrape, si j'ai une inspiration dessus, je fais direct quelque chose. Une prod, je la fini en plusieurs jours, j'aime bien avoir du recul et l'écouter beaucoup."

Est-ce qu'il y a un ou plusieurs artistes avec qui tu rêverais de collaborer dans le futur ?

"En francophone je dirais Hamza et international je dirais CKay, Rema, Omah Lay, c'est vraiment des artistes que j'écoute beaucoup. Drake évidemment aussi."

Quelles sont tes inspirations ( producteurs ) ?

"J'essaye tellement de garder ma couleur qu'il y a des producteurs que je trouve très fort, mais j'essaye de ne pas pas trop m'inspirer de producteurs. J'aime bien laisser libre cours à mon imagination. Je ne veux pas de copier-coller."

On a fait un article : Pourquoi le rap français n'a plus rien à envier au rap US, es-tu d'accord avec ça en général ?

"Il y a un ou deux ans, j'aurais dit que le rap US était bien devant. En ce moment, je trouve que ça tourne en rond le rap US, je n'en écoute plus du tout. C'est vrai que le rap français, je commence à les trouver vraiment forts. Il y en a pour tous les goûts. Il y a beaucoup d'artistes émergents que j'aime beaucoup comme La Fève, Rounha qui sont trop forts, ça donne une palette de rappeur. Même si tu n'aimes pas les rappeurs mainstream, il y a des petits rappeurs que tu vas écouter et qui sont trop forts et qui font leurs trucs."

La suite pour toi ? Tu as bossé avec Rounha notamment.

"En ce moment, j'ai quelques sons avec Rounha qui devraient arriver, avec DMS aussi, Joe Dallas. Il y en a beaucoup, je ne pourrais pas tous les citer. Il y a tellement de trucs bloqués, tu ne sais pas si ça va finir sur un album ou si il ne va rien y avoir dessus. C'est tellement spécial le milieu de la musique."

On attend la suite avec impatience !