Publicité

Un Noir abattu par la police : la colère monte à Baton Rouge

Par
Un noir abattu par la police : la colère monte à Baton Rouge
Un noir abattu par la police : la colère monte à Baton Rouge
© Radio France

Une enquête fédérale a été ouverte après la mort d'un vendeur ambulant abattu par balles lors d'une interpellation musclée à Baton Rouge, capitale de la Louisiane. Plusieurs centaines de personne ont manifesté mercredi après la publication d'une seconde vidéo du drame.

C'est une scène malheureusement presque banale. Filmée depuis l'intérieur d'une voiture, cette vidéo amateur montre deux policiers blancs de la police de Baton Rouge (BRPD) tenter de maîtriser un suspect récalcitrant sur le parking d'une supérette.

Après avoir reçu un coup de taser, l'homme est plaqué au sol et semble se débattre. "Il a une arme ! " hurle l'un des policiers. Les deux fonctionnaires dégainent et six détonations retentissent.

Publicité
© Facebook
© Facebook
© Radio France

Cité par le journal The Advocate, le propriétaire du magasin qui a filmé la scène, affirme que l'homme n'avait pas d'arme à la main et n'a pas tenté de s'en saisir lors de l'altercation avec les policiers.

#BlackLivesMatter ?

Dès la publication de la première vidéo, le nom d'Alton Sterling est devenu viral sur Twitter, associé au hashtag  ("les vies des noirs comptent), du nom du mouvement né après la mort de Michael Brown à Ferguson et dénonçant les violences policières envers les afro-américains.

La mort d'Alton Sterling est un "lynchage légal" a tweeté le révérend Jesse Jackson, militant des droits civiques, "La justice doit l'emporter".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Drake instagram
Drake instagram
© Radio France

Une enquête fédérale pour violation des droits civiques a été ouverte. Elle a été confiée au département des droits civiques du ministère de la Justice américain, assisté du bureau du procureur de la Louisiane et du FBI.

Image d'illustration : capture d'écran