Publicité

Une aide au logement de 1000€ pour les moins de 25 ans

Par
Un étudiant en détresse (crédits photo : AFP / ABOTBOL)
Un étudiant en détresse (crédits photo : AFP / ABOTBOL)
© AFP

La ministre du Logement Emmanuelle Wargon a présenté "l'aide à l'installation des jeunes actifs" le 15 février sur LCI en faveur des jeunes travailleurs et locataires...

Alors qu'Emmanuel Macron a récemment instauré 2 repas à 1€ par jours pour tous les étudiants, la création de chèque psy, et le retour à la fac 1 fois par semaine pour répondre à la détresse des étudiants, un nouveau coup de pouce de l'état vient d'être annoncé par Emmanuelle Wargon. 

La Ministère du Logement, de l'Égalité des territoires et de la Ruralité explique qu'une prime de 1 000 € va être établie dès le 18 février pour tous les jeunes qui entrent dans la vie active. 

Publicité

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Accessible sous conditions

Si vous avez moins de 25 ans, avez décroché votre premier job depuis moins de 18 mois en CDD, en CDI ou en intérim, que vous gagnez moins de 1 400€ net par mois et que vous êtes locataire, rendez-vous sur le site d'Action Logement pour bénéficier d'une prime de 1000€. Un élargissement de la " prime au déménagement" effective depuis début 2019 qui s’étend aussi aux étudiants en alternance sans limite d’âge. 

La ministre a aussi déclaré qu'il était normal d'aider "les jeunes à s'installer quand ils ont un boulot, pour qu’ils puissent bien commencer dans la vie, quand ils arrivent dans leur premier logement."

Une nouvelle alternative du gouvernement pour faire face à la précarité étudiante. Mais selon toi, le gouvernement fait-il assez pour la jeunesse frappée de plein fouet par la crise économique dûe au coronavirus ?