Publicité

Universal Music suspend ses activités en Russie

Par
Universal - siège à Santa Monica (AaronP/Bauer-Griffin)
Universal - siège à Santa Monica (AaronP/Bauer-Griffin)
© Getty - team mouv'

Le groupe Universal Music, en réaction à la guerre menée par la Russie contre l'Ukraine, suspend ses activités sur le territoire russe.

Alors que la guerre en Ukraine fait rage depuis le 24 février, et que de nombreuses entreprises occidentales ont interrompu leurs services en Russie, Universal Music vient se joindre au barrage de sanctions prises contre le pays de Vladimir Poutine.

Après Netflix, McDonald's, Coca-Cola ou encore Starbucks, c'est Universal Music qui a annoncé suspendre ses services en Russie pour soutenir l'Ukraine, selon le site Variety. Les entreprises américaines se montrent ainsi extrêmement unies pour faire pression sur la Russie afin qu'elle cesse la guerre en Ukraine. Ces sanctions ont en effet un poids économique, mais également culturel très fort, en plus d'être un geste symbolique.

Publicité

Fermeture immédiate

Le groupe explique ainsi : "À partir de cet instant, nous suspendons toutes nos opérations en Russie et nous fermons nos bureaux là-bas. Nous réclamons la fin de la violence en Ukraine dès que possible. Nous adhérons aux sanctions internationales, et, avec nos employés et artistes, avons travaillé avec des groupes de plusieurs pays (incluant les États-Unis, le Royaume-Uni, la Pologne, la Slovaquie, l'Allemagne, la République Tchèque et la Hongrie) pour soutenir les efforts humanitaires pour amener de l'aide urgente aux réfugiés de la région".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Les trois majors (Universal, Sony et Warner) travaillent en Russie; et si Sony et Warner n'ont pas encore pris la parole, il est probable que leur position s'aligne sur celle de Universal, puisque les deux entreprises ont déjà fait des dons à l'Ukraine pour montrer son soutien au pays. Alors que Spotify, YouTube et TikTok sont déjà partis du pays, l'importance de la décision des majors est d'autant plus forte que les artistes russes sont poussés à prendre partie dans le conflit, afin de faire entendre leur voix.

La décision d'Universal Music, historique, isole encore plus la Russie, mis au ban des relations internationales après sa décision d'entrer en guerre contre l'Ukraine.