Publicité

Victimes de harcèlement, les streameuses prennent la parole

Par
Maghla & Charlie Danger
Maghla & Charlie Danger

Après des années de souffrance, les streameuses sortent du silence concernant le harcèlement qu'elles subissent.

Prêtes à prendre la parole, les streameuses se sont exprimées sur les violences verbales et le harcèlement dont elles sont victimes sur internet. À l'issue de ce mouvement après sa prise de paroles sur Twitter, la streameuse Maghla avait besoin de se confier à propos de ce fléau suite à son dernier live.

Des témoignages par dizaines

Pour toutes ces femmes, les messages qu'elles reçoivent sont une véritable souffrance. Sur Twitter, Maghla a confié avoir reçu des menaces de toutes sortes : deepfakes, roleplays sexuel et forums sur lesquels des hommes admettent se masturber sur ses contenus, elle revient sur toutes les agressions dont les streameuses sont victimes chaque jours et ce sous toutes les formes les plus horribles possibles.

Publicité

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

À la suite de son message, de nombreuses streameuses ont répondu en partageant leurs terribles expériences. Pour beaucoup la prise de parole est difficile car elles sont constamment confrontées aux critiques et à la méchanceté sur les réseaux sociaux.

Parmi les témoignages, celui de Charlie Danger a particulièrement attiré l'attention. Créatrice de la chaîne YouTube Les Revues du Monde, elle admet avoir tenté de mettre fin à ses jours après avoir vécu des mois de harcèlement. Malgré les messages de soutiens qu'elle a reçu, elle s'est retrouvée contrainte de supprimer son post des réseaux sociaux suite à bon nombre de menaces et réactions négatives.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Il ne s'agit pas d'un cas isolé, pour les streameuses, le danger arrive des fois même jusque dans leur intimité. Pour la streameuse Shiro, ce fut le cas lorsqu'un homme s'est fait passer pour un livreur et s'est procuré son adresse pour s'introduire chez elle. Lorsqu'elle lui a exprimé son souhait de porter plainte, il a menacé de la violer si elle le faisait.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Ces menaces de viols, d'agressions et de harcèlement sexuels menacent la santé mentale et physique de ces jeunes femmes qui y sont constamment confrontées. Malgré leur nombreuses alertes, elles restent ignorées et continuent de trouver du contenu pornographique monté de toute pièce lorsqu'elles recherchent leurs noms sur internet.

De nombreuses personnalités d'Internet ont saisi les réseaux sociaux pour apporter du soutien aux streameuses et partager leur dégoût.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

On espère qu'il y aura maintenant des sanctions qui seront mises en place pour éviter ce genre de comportement inadmissible sur internet et partout ailleurs.