Aaron Copland

Compositeur, chef d’orchestre, pianiste et pédagogue américain (Brooklyn, 1900 – New-York, 1990)

Biographie
Crédit photo : Aaron Copland © Getty - Cleland Rimmer
Aaron Copland
Aaron Copland

Toute l'actualité

"La Diseuse de bonne aventure" de Georges de La Tour
"La Diseuse de bonne aventure" de Georges de La Tour
1h 29
Détail de l'œuvre "Le Printemps" de Botticelli : Flora, la nymphe Chloris et Zéphyr
Détail de l'œuvre "Le Printemps" de Botticelli : Flora, la nymphe Chloris et Zéphyr
1h 29
Charlestown Navy Yard, Boston, Massachusetts
Charlestown Navy Yard, Boston, Massachusetts
59 min
Elphilharmonie Orchestra dirigé par Alan Gilbert
Elphilharmonie Orchestra dirigé par Alan Gilbert
Supermarine Spitfires de la Royal Air Force, pendant la bataille d'Angleterre, le 24 juillet 1940
Supermarine Spitfires de la Royal Air Force, pendant la bataille d'Angleterre, le 24 juillet 1940
1h 58
Le compositeur américain Aaron Aaron Copland (1900 - 1990).
Le compositeur américain Aaron Aaron Copland (1900 - 1990).
6 min
National Symphony Orchestra (NSO)
National Symphony Orchestra (NSO)
1h 28
Aaron Copland étudiant une partition au Berkshire Music Festival
Aaron Copland étudiant une partition au Berkshire Music Festival
25 min
Aaron Copland a participé à la création d'un "style américain" dans la musique classique.
Aaron Copland a participé à la création d'un "style américain" dans la musique classique.
Le compositeur Aaron Copland enregistre son œuvre "Appalachian Spring" avec le London Symphony Orchestra, dans les studios d'EMI à Londres en 1970
Le compositeur Aaron Copland enregistre son œuvre "Appalachian Spring" avec le London Symphony Orchestra, dans les studios d'EMI à Londres en 1970
15 min
Aaron Copland
Aaron Copland
59 min
John Fitzgerald Kennedy et Pierre Salinger en janvier 1960
John Fitzgerald Kennedy et Pierre Salinger en janvier 1960
59 min

Biographie

Aaron Copland
Aaron Copland
Aaron Copland Compositeur, chef d’orchestre, pianiste et pédagogue américain (Brooklyn, 1900 – New-York, 1990) Aaron Copland est le chef de file de l’école américaniste (avec Charles Ives et Virgil Thomson, notamment), qui ouvre la voie à l'affranchissement progressif des compositeurs américains face à l'influence européenne.

Les premiers contacts d’Aaron Copland avec la musique se font lors des cérémonies et mariages juifs : la présence de cette musique se retrouvera d’ailleurs dans plusieurs de ses œuvres. C’est en 1915 que naît réellement sa vocation de compositeur alors qu’il assiste à un concert du pianiste Ignacy Paderewski. Le jeune Copland fera ses armes avec Rubin Goldmark qui lui enseigne l’harmonie, la théorie et la composition. De 1921 à 1924, il séjourne à Paris et suit les cours de composition et d’harmonie de Nadia Boulanger avant de s’installer à New-York où il exercera de nombreuses activités musicales ; compositeur, conférencier, pianiste…

La musique d’Aaron Copland est fortement imprégnée du folklore américain. Soucieux de la place de la musique dans la société, il multiplie les références à son pays dans ses œuvres dès les années 1930, afin de rendre sa musique plus accessible : elles sont d’abord musicales - chansons de cow-boys dans « Billy the Kid » ou ballades populaires dans « John Henry » - puis extra-musicales avec l’évocation de grands espaces dans « Appalachian Spring », ou du mode de vie des pionniers américains dans « Fanfare for the Common Man ». Les ballets d’Aaron Copland remportent un succès tel qu’ils feront de lui un multimillionnaire à sa mort en 1990.

Contrairement à ses prédécesseurs, Aaron Copland a trouvé le moyen d’idéaliser les airs populaires américains dans leur expression propre, à l’opposé de la génération précédente qui les avait inscrits dans les formes européennes. Cette capacité de Copland à produire une musique simple sans jamais succomber au simplisme, moderne sans jamais sombrer dans l’indicible, permet de comprendre pourquoi ce compositeur a toujours bénéficié d’une juste reconnaissance aux États-Unis mais aussi, de manière croissante, en Europe.

Aaron Copland en 6 dates :

  • 1921 : arrive à Paris pour suivre les cours de Nadia Boulanger
  • 1928 : fonde avec Roger Sessions les Copland-Sessions Concerts destinés à promouvoir la musique moderne américaine
  • 1935 : premiers cours donnés à l’Université d’Harvard
  • 1937 : fait la connaissance de Leonard Bernstein avec qui il lie une profonde amitié
  • 1958 : dirige pour la première fois le New-York Philharmonic Orchestra
  • 1986 : reçoit la médaille d’or de musique de l’American Academy of Arts and Letters

Aaron Copland en 5 œuvres :

  • 1926 : Concerto pour piano et orchestre
  • 1936 : El Salon Mexico pour orchestre
  • 1938 : Billy the Kid, ballet
  • 1942 : Lincoln Portrait pour récitant et orchestre
  • 1943-1944 : Appalachian Spring, pour 13 instruments

Biographie de la Documentation de Radio France

Crédit photo : Aaron Copland © Getty - Cleland Rimmer