Ahmadou Kourouma

écrivain ivoirien (1927-2003)

En savoir plus
Crédit photo : Ahmadou Kourouma, le 30 octobre 2000 © AFP - Emmanuel Pain
Ahmadou Kourouma, le 30 octobre 2000
Ahmadou Kourouma, le 30 octobre 2000
"La Conteuse" de Kathleen A. Wilson
"La Conteuse" de Kathleen A. Wilson
Ahmadou Kourouma le 30 octobre 2000.
Ahmadou Kourouma le 30 octobre 2000.
59 min
Ahmadou Kourouma en 1989.
Ahmadou Kourouma en 1989.
59 min
Ahmadou Kourouma.
Ahmadou Kourouma.
58 min
Ahmadou Kourouma en 1998.
Ahmadou Kourouma en 1998.
59 min
Ahmadou Kourouma en 1989.
Ahmadou Kourouma en 1989.
59 min
Ahmadou Kourouma.
Ahmadou Kourouma.
59 min
Ahmadou Kourouma en 1998.
Ahmadou Kourouma en 1998.
1h 00
Ahmadou Kourouma le 30 octobre 2000.
Ahmadou Kourouma le 30 octobre 2000.
59 min
Ahmadou Kourouma en 1989.
Ahmadou Kourouma en 1989.
58 min
France Culture
France Culture
Changement de décor
30 min

En savoir plus

Ahmadou Kourouma, le 30 octobre 2000
Ahmadou Kourouma, le 30 octobre 2000
Ahmadou Kourouma écrivain ivoirien (1927-2003)

Originaire de la Côte d’Ivoire, Ahmadou Kourouma est né en 1927 de parents appartenant à l’ethnie malinké présente dans plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest.  C'est ainsi qu'il a passé une partie de son enfance en Guinée. Après des études au Mali dans une école technique supérieure, il est renvoyé en Côte d’Ivoire du fait de son activisme politique. Une fois dans son pays, le régime l’enrôle comme tirailleur en Indochine entre 1950 et 1954. A son retour, il étudie les mathématiques en France et retourne en Côte d’Ivoire au moment de l’indépendance en 1960. Il travaille dans les assurances mais le pouvoir politique d’Houphouët Boigny le persécute et il doit à nouveau choisir l’exil.

Il publie son premier roman qui porte sur la décolonisation, Les soleils des indépendances, en 1970. Trente plus tard, son roman En attendant le vote des bêtes sauvages obtient le Prix du Livre Inter et en 2000, Allah n’est pas obligé, roman qui raconte l’histoire d’un enfant-soldat, est couronné du Prix Renaudot et du Goncourt des lycéens. Ahmadou Kourouma meurt le 11 décembre 2003 à Lyon.

Crédit photo : Ahmadou Kourouma, le 30 octobre 2000 © AFP - Emmanuel Pain