Alexandre Borodine

Compositeur russe (Saint-Pétersbourg, 1833 – 1887)

Biographie
Crédit photo : Alexandre Borodine, portrait bio
Alexandre Borodine, portrait bio
Alexandre Borodine, portrait bio

Toute l'actualité

Alexandre Borodine, compositeur, chimiste et médecin (Saint-Pétersbourg, 12.XI.1833 – 27.II.1887)
Alexandre Borodine, compositeur, chimiste et médecin (Saint-Pétersbourg, 12.XI.1833 – 27.II.1887)
58 min
Quand vous écoutez cette pièce de Grieg, entendez-vous une forêt scandinave ou un désert marocain ?
Quand vous écoutez cette pièce de Grieg, entendez-vous une forêt scandinave ou un désert marocain ?
4 min
Mucien traditionnel
Mucien traditionnel
1h 28
Le pianiste Yevgeny Sudbin
Le pianiste Yevgeny Sudbin
59 min
Zendaya dans Dune de Denis Villeneuve.
Zendaya dans Dune de Denis Villeneuve.
MAXXI Classique
4 min
La Danse de la vie humaine, Nicolas Poussin
La Danse de la vie humaine, Nicolas Poussin
1h 57
Valery Gergiev, chef atypique et universel
Valery Gergiev, chef atypique et universel
58 min
Michel Plasson, chef d'orchestre, ardent défenseur du répertoire français, notamment, et directeur musical de l'Orchestre National du Capitole de Toulouse de 1968 à 2003.
Michel Plasson, chef d'orchestre, ardent défenseur du répertoire français, notamment, et directeur musical de l'Orchestre National du Capitole de Toulouse de 1968 à 2003.
58 min
Une femme déguisée en Baba-Yaga captive à Noël les enfants avec ses histoires
Une femme déguisée en Baba-Yaga captive à Noël les enfants avec ses histoires
Musicopolis
25 min
Le Quatuor Borodine en 2020 : Ruben Aharonian, Sergei Lomovsky, violons – Igor Naidin, alto – Vladimir Balshin, violoncelle
Le Quatuor Borodine en 2020 : Ruben Aharonian, Sergei Lomovsky, violons – Igor Naidin, alto – Vladimir Balshin, violoncelle
Le van Beethoven
58 min
Les mains du pianiste Josef Hofmann dans le reflet de son piano
Les mains du pianiste Josef Hofmann dans le reflet de son piano
1h 59

Biographie

Alexandre Borodine, portrait bio
Alexandre Borodine, portrait bio
Alexandre Borodine Compositeur russe (Saint-Pétersbourg, 1833 – 1887) Malgré une vie consacrée à la médecine et à la chimie, Borodine consacra une partie de son temps libre à la composition. Son œuvre la plus célèbre reste son opéra Le Prince Igor, qui, resté inachevé, sera terminé par Rimski-Korsakov et Glazounov en 1890.

Fils du prince géorgien Louka Guédianov, Alexandre reçoit très jeune une excellente éducation. Il apprend en autodidacte la flûte, le piano et le violoncelle. Il suit également des études de médecine et de chimie. Il fait alors connaissance de **Moussorgski ** qu’il doit soigner à l’hôpital militaire. Il rejoint le Groupe des cinq (qui comprend Nicolaï Rimski-Korsakov, Mili Balakirev , Modeste Moussorgski et César Cui ) qui tente de s’affranchir de la musique « officielle » allemande pour promouvoir la musique russe. Après l’écriture de ses deux symphonies, il se lance dans la composition d’opéras tout en poursuivant sa carrière scientifique. Il rencontre peu après Liszt qui donnera sa première *Symphonie. * Pour le remercier, Borodine lui dédie son poème symphonique Dans les steppes d’Asie centrale. Il entame peu après la rédaction de son opéra Le Prince Igor qui sera achevé après sa mort par Alexandre Glazounov et Nikolaï Rimski-Korsakov. Il se mariera avec Ekaterina Protopopov, pianiste talentueuse qui lui fera découvrir Schumann , Chopin , **Liszt ** et Wagner .
Borodine a peu composé. Deux quatuors à cordes (1879 et 1881), quelques mélodies et deux symphonies (1867 et 1869) restent les seules œuvres qu’il a achevées. Son œuvre clé reste son opéra Le Prince Igor dont sont tirées les fameuses Danses polovtsiennes.

Borodine en 6 dates :
**• ** 1858 : docteur en médecine
**• ** 1862 : il rejoint le Groupe des cinq
**• ** 1861 : rencontre avec Ekaterina Protopopov qui deviendra plus tard sa femme
**• ** 1869 : début de la composition du Prince Igor
**• ** 1880 : Liszt interprète sa Symphonie en mi bémol
**• ** 1890 : Rimski-Korsakov et Glazounov achèvent le Prince Igor Borodine en 6 œuvres :
**• ** 1862-1867 : la Symphonie n°1 en mi bémol Majeur, s’inspirant de la Symphonique héroïque de Beethoven tout en gardant la couleur russe.
**• ** 1869-1876 : la Symphonie n°2 en si mineur
**• ** 1880 : Dans les steppes d’Asie centrale, poème symphonique
**• ** 1881 : Quatuor à cordes n°2 en ré majeur
**• ** 1886 : la Symphonie n°3 en la mineur (inachevée)
• ** 1890 : création du Prince Igor, opéra dont sont extraites les Danses polovtsiennes

Crédit photo : Alexandre Borodine, portrait bio