Alphonse Bertillon

criminologue, créateur de l'anthropométrie judiciaire (1953-1914)

Biographie
Crédit photo : Photo non datée d'Alphonse Bertillon (1853-1914). © AFP - Préfecture de police
Photo non datée d'Alphonse Bertillon (1853-1914).
Photo non datée d'Alphonse Bertillon (1853-1914).

Toute l'actualité

Une carte d'identité française, version 1995.
Une carte d'identité française, version 1995.
Fiche antropométrique d'Alphonse Bertillon
Fiche antropométrique d'Alphonse Bertillon
55 min
Fiche antropométrique d'Alphonse Bertillon
Fiche antropométrique d'Alphonse Bertillon
55 min
Carte d'identité
Carte d'identité
Les Nouvelles vagues
57 min
Affiche de l'exposition Crim'expo à La Villette (du 10/02/2009 au 03/01/2010)
Affiche de l'exposition Crim'expo à La Villette (du 10/02/2009 au 03/01/2010)

Biographie

Photo non datée d'Alphonse Bertillon (1853-1914).
Photo non datée d'Alphonse Bertillon (1853-1914).
Alphonse Bertillon criminologue, créateur de l'anthropométrie judiciaire (1953-1914)

Alphonse Bertillon, né en 1853, est le fils d’un statisticien et démographe reconnu. Peu doué pour les études, Alphonse Bertillon commence sa carrière à la préfecture de Police de Paris en classant les fiches signalétiques des criminels. Promu chef du service photographique, il met au point un système de classement fondé sur quatorze mesures anthropométriques (taille, pieds, mains, nez, oreilles etc.) destinées à identifier avec certitude un individu. Cette méthode est rapidement validée dans les faits et permet d’appréhender des récidivistes qui se présentaient sous de fausses identités.

En 1883, un Bureau d’identité est alors créé qui systématise l’identification criminelle grâce à l’anthropométrie judiciaire, méthode appelée également Bertillonnage ou système Bertillon. Cette technique se répand dans le monde entier et fort de ce succès, Alphonse Bertillon continue à diversifier ses méthodes (photographie des scènes de crimes, relevés de traces…)

Expert en graphologie, Alphonse Bertillon fut appelé au cours de l’Affaire Dreyfus. Convaincu de la culpabilité de celui-ci, son expertise faussée faillit le faire radier de la police. Alphonse Bertillon meurt le 13 février 1914.

Crédit photo : Photo non datée d'Alphonse Bertillon (1853-1914). © AFP - Préfecture de police