Bernard Herrmann

Compositeur et chef d’orchestre américain (1911, New York – 1975, Los Angeles)

Biographie
Crédit photo : Bernard Herrmann, portrait pour bio
Bernard Herrmann, portrait pour bio
Bernard Herrmann, portrait pour bio

Toute l'actualité

Cary Grant (1904-1986) dans « La Mort aux trousses », 1959.
Cary Grant (1904-1986) dans « La Mort aux trousses », 1959.
24 min
"La Diseuse de bonne aventure" de Georges de La Tour
"La Diseuse de bonne aventure" de Georges de La Tour
1h 29
Obstiné comme une mule
Obstiné comme une mule
1h 29
Scène du film L'Homme qui en savait trop (1956) d'Alfred Hitchcock
Scène du film L'Homme qui en savait trop (1956) d'Alfred Hitchcock
5 min
Bernard Herrmann : Bande originale du film "Vertigo" ("Sueurs froides") d'Alfred Hitchcock
Bernard Herrmann : Bande originale du film "Vertigo" ("Sueurs froides") d'Alfred Hitchcock
11 min
La soprano suédoise Birgit Nilsson en 1960
La soprano suédoise Birgit Nilsson en 1960
Relax !
1h 58
Jeanne Moreau dans le film à suspense La mariée était en noir (1968) de François Truffaut.
Jeanne Moreau dans le film à suspense La mariée était en noir (1968) de François Truffaut.
4 min
Parodie du portrait de Jean-Sébastien Bach
Parodie du portrait de Jean-Sébastien Bach
58 min
Antal Dorati, chef d'orchestre et compositeur
Antal Dorati, chef d'orchestre et compositeur
1h 58
Portrait du compositeur et chef d'orchestre Bernard Herrmann (1939)
Portrait du compositeur et chef d'orchestre Bernard Herrmann (1939)
Ciné Tempo
58 min
Hitchcock stroboscopique...
Hitchcock stroboscopique...
Ciné Tempo
58 min
Alfred Hitchcock en 1965
Alfred Hitchcock en 1965
Ciné Tempo
59 min

Biographie

Bernard Herrmann, portrait pour bio
Bernard Herrmann, portrait pour bio
Bernard Herrmann Compositeur et chef d’orchestre américain (1911, New York – 1975, Los Angeles) L’intérêt que Bernard Herrmann porte aux musiciens avant-gardistes de son temps lui permet de créer des compositions novatrices pour le cinéma classique d’Hollywood. Son inventivité et son influence sont encore perceptibles chez les compositeurs actuels.

Bernard Herrmann développe très tôt un talent particulier pour la composition avant même d’entamer ses études musicales à la Juilliard Graduate School of Music de New York, qu’il mène à leur terme en 1932. Ces années de formations sont marquées par diverses influences, du Traité d’orchestration de Berlioz aux œuvres polytonales de Charles Ives, en passant par Ravel et George Antheil. A partir de 1934, il dirige l’Orchestre symphonique CBS et compose les musiques des émissions radiophoniques. Il travaille à cette occasion en collaboration avec Orson Welles, qui fait appel à lui pour la musique de Citizen Kane en 1940. Le succès du film profite à Herrmann qui signe une soixantaine de partitions pour le cinéma, notamment celles des chefs-d’œuvre hollywoodiens d’Alfred Hitchcock (La Mort aux trousses, Sueurs froides, Psychose …). L’utilisation novatrice d’instruments hétéroclites (notamment électroniques), de rythmes répétitifs, d’harmonies non résolues, de procédés atonaux, constitue un langage propre qui établit un nouveau standard dans l’écriture pour le cinéma. Une mésentente avec Hitchcock l’amène à partir en Europe où il rencontre François Truffaut, pour qui il compose la musique de Farenheit 451 en 1966. Il profite de cette période pour jouer et enregistrer ses propres compositions de musique orchestrale ou vocale non destinée au cinéma, ainsi que celle des compositeurs du XXe siècle qui l’ont influencé. Après une période de déclin, le « Nouvel Hollywood » fait appel à lui. Il signe alors la musique de Sisters de De Palma en 1973, puis celle de Taxi Driver pour Scorcese en 1976. Il décède après la dernière séance d’enregistrement.

Bernard Herrmann en 6 dates :
1934 : nommé compositeur au Columbia Broadcasting System
1941 : reçoit un oscar pour la musique de Tous les biens de la terre
1951 : première apparition de musique électronique au cinéma (Le Jour où la terre s’arrêta )
1955 : entame sa collaboration avec Hitchcock
1960 : compose la musique pour Psychose, considérée comme son chef-d’œuvre
1966 : brouille avec Hitchcock et départ pour l’Europe

Biographie de la Documentation Musicale de Radio France, janvier 2014

Crédit photo : Bernard Herrmann, portrait pour bio