Boris Vian

Écrivain, parolier, chanteur, trompettiste (1920-1959)

En savoir plus
Crédit photo : Boris Vian en 1945. © Getty - Serge DE SAZO/Gamma-Rapho
Boris Vian en 1945.
Boris Vian en 1945.
Véritable portrait de Monsieur Ubu, une gravure sur bois d'Alfred Jarry, 1896
58 min
Le chanteur, acteur et écrivain Marcel Mouloudji en 1969 au Marché Daguerre à Paris, pour l'émission "Alors ça va la vie"
27 min
Le bassin extérieur de la Piscine Molitor en 2014
29 min
Écrire l'air du temps
3 min
Bernard Lavilliers en 2014
Prince au Hop Farm Festival 2011
55 min

En savoir plus

Boris Vian en 1945.
Boris Vian en 1945.
Boris Vian Écrivain, parolier, chanteur, trompettiste (1920-1959) Boris Vian est né en 1920 dans une famille aisée, grâce à la bronzerie d’art du côté de son père et à un héritage industriel du côté de sa mère. La famille baigne dans un univers au capital culturel et financier élevé mais la crise de 1929 les oblige à réduire leur train de vie.

À douze ans, Boris tombe gravement malade à la suite d’une angine infectieuse, il est atteint d’un rhumatisme cardiaque qui le coupe du monde extérieur, couvé par une mère inquiète de sa santé. Malgré des rechutes, il suit des études scientifiques au Lycée Condorcet puis sort diplômé de l’École Centrale en 1942.

Parallèlement, Boris Vian joue de la trompette dans des orchestres de jazz et se produit à Saint-Germain-des-Prés. Il écrit également, son premier roman Vercoquin et le plancton est publié en 1945, puis suivront L’Écume des jours et L’Automne à Pékin. À la même époque, Boris Vian écrit un roman noir sous le pseudonyme de Vernon Sullivan, J'irai cracher sur vos tombes, qui fera l’objet de plaintes pour outrage aux mœurs. En 1950, L’Herbe rouge et Elles se rendent pas comptent sont publiés, puis en 1953 sort son dernier roman, L’Arrache-cœur. Toutes ces publications sont des échecs commerciaux. À côté de sa production littéraire, Boris Vian continue de travailler dans l’univers musical en composant de nombreuses chansons. Il meurt d’une crise cardiaque le 23 juin 1959.

Crédit photo : Boris Vian en 1945. © Getty - Serge DE SAZO/Gamma-Rapho