Charlie Hebdo : podcasts et actualités

Charlie Hebdo

En savoir plus
Membres du groupe d'intervention de la gendarmerie nationale (GIGN) à Paris, le 20/04/2016.
29 min
L'Iran a annoncé hier la fermeture administrative de l’IFRI, un institut français de recherche basé à Téhéran.
2 min
1276e réunion de rédac : et c'est pas fini !
À voix nue
28 min
Le dessinateur Riss, témoignant à la barre, au 6ème jour du procès des attentats de janvier 2015,  à Paris, septembre 2020
À voix nue
28 min
Riss par Félix
À voix nue
28 min
Réunion de rédaction de l'équipe de Charlie Hebdo en 2002, 44 rue de Turbigo (Paris 3e). Dessin de Cabu (Hors-série Charlie Hebdo "10 ans de bonheur").
À voix nue
28 min
Riss
À voix nue
28 min

En savoir plus

Charlie Hebdo Fondé en 1970 par François Cavanna et le professeur Choron, Charlie Hebdo est un hebdomadaire satirique.

Symbole de provocation voire d’offense pour les uns, emblème de la liberté d'expression pour les autres, les dessins publiés par le journal n’ont cessé de faire polémique, principalement sur des questions religieuses.

En 2006, la publication, après le journal danois Jyllands-Posten*,* de douze caricatures du prophète Mahomet fait éclater le plus gros scandale de l’histoire du journal et provoque une flambée de violence dans le monde musulman. À partir de cette date, Charlie Hebdo fera l’objet de menaces continues, et d’une première agression qui détruira ses locaux dans un incendie en novembre 2011.

Le 7 janvier 2015, le premier et le plus meurtrier des trois attentats survenus en France au cours de ce mois vise son comité de rédaction. La tuerie, perpétrée par les frères Chérif et Saïd Kouachi qui se réclament de l'organisation terroriste islamiste Al-Qaïda dans la péninsule Arabique fait douze morts – parmi lesquels les dessinateurs Cabu, Charb et Wolinski – et onze blessés graves.

Les attaques terroristes des 7, 8 et 9 janvier 2015 qui ont visé la rédaction de Charlie Hebdo, une policière municipale à Montrouge et les clients de l’Hypercasher, un supermarché parisien, ont marqué le début d’une longue vague d’attentats en France, trois ans après les tueries perpétrées à Toulouse par Mohammed Merah. Cherif Kouachi, Saïd Kouachi et Amedy Coulibaly, les auteurs de ces attentats, ont été tués lors des assauts des forces de l’ordre à Dammartin-en-Goële et à Paris.