Dany Laferrière

Ecrivain

Biographie
Crédit photo : Danny Laferrière © Getty
Danny Laferrière
Danny Laferrière

Toute l'actualité

L'auteur et académicien Dany Laferrière
L'auteur et académicien Dany Laferrière
L'Heure bleue
53 min
Dany Laferrière, écrivain, scénariste et membre de l'Académie française
Dany Laferrière, écrivain, scénariste et membre de l'Académie française
52 min
France Inter
France Inter
54 min
Dany Laferrière (en 2009)
Dany Laferrière (en 2009)
43 min
France Inter
France Inter
58 min
Hugo Lindenberg, lauréat du Prix du Livre Inter 2021 pour son premier roman, "Un jour ce sera vide" (Christian Bourgois éditeur)
Hugo Lindenberg, lauréat du Prix du Livre Inter 2021 pour son premier roman, "Un jour ce sera vide" (Christian Bourgois éditeur)
23 min
France Inter
France Inter
1h 58
Hugo Lindenberg
Hugo Lindenberg
L’écrivain, essayiste spécialiste de Robert Louis Stevenson, Michel Le Bris, et fondateur du festival littéraire de Saint-Malo "Étonnants voyageurs" le 13 octobre 2019.
L’écrivain, essayiste spécialiste de Robert Louis Stevenson, Michel Le Bris, et fondateur du festival littéraire de Saint-Malo "Étonnants voyageurs" le 13 octobre 2019.
54 min
Dany Laferrière à la maison de la radio
Dany Laferrière à la maison de la radio
10 min
vidéo
Dany Laferrière, membre de l'Académie française
Dany Laferrière, membre de l'Académie française
France Inter
France Inter
54 min

Biographie

Danny Laferrière
Danny Laferrière
Dany Laferrière Ecrivain

Depuis son premier roman, Comment faire l’amour avec un nègre sans se fatiguer, salué par une reconnaissance immédiate, jusqu’à L’exil vaut le voyage, en passant par L’énigme du retour (prix Médicis), Dany Laferrière a construit une oeuvre patiente et puissante qui illumine les nuits des lecteurs du monde entier.

Né à Port-au-Prince le 13 avril 1953 d’un père intellectuel et homme politique, Windsor Klébert Laferrière, et d’une mère archiviste à la mairie de Port-au-Prince, Marie Nelson, Windsor Klébert, qui deviendra Dany, passa son enfance avec sa grand-mère, Da, à Petit-Goâve, dans cet univers dominé par les libellules, les papillons, les fourmis, les montagnes bleues, la mer turquoise de la Caraïbe et l’amour fou pour Vava. Ces épisodes heureux sont relatés dans deux de ses romans : L’odeur du café et Le charme des après-midi sans fin.

À la fin de ses études secondaires au collège Canado-Haïtien de Port-au-Prince, Dany Laferrière commence à travailler à l’âge de dix-neuf ans à Radio Haïti Inter, ainsi qu’à l’hebdomadaire politique et culturel Le Petit Samedi soir. Il signe, à la même époque, de brefs portraits de peintres dans leur atelier pour le quotidien Le Nouvelliste.

L'exil

La situation politique en Haïti, sous le régime de Jean-Claude Duvalier alias "Baby Doc" (président de 1971 à 1986), le contraint, tout comme son père diplomate et ancien maire de Port-au-Prince, à fuir son pays pour Montréal, "début d’un ballotage entre deux patries et deux cultures". C’est dans cette ville que Dany Laferrière va publier en 1985 son premier roman au titre provocateur, Comment faire l'amour avec un nègre sans se fatiguer, un livre sur les clichés raciaux "écrit avec une Remington ayant appartenu à Chester Himes".

Installé à Miami au début des années 1990, et s’inspirant d’écrivains américains tels que Henry Miller ou Charles Bukowski, Dany Laferrière compose son "autobiographie américaine", soit une dizaine de romans publiés au Québec, marqués par les souvenirs d’enfance et d’adolescence ainsi que par ses différents séjours en Amérique du Nord.

Après une quinzaine d’années de travail acharné, il entreprend de revisiter ses romans. Il en réécrit six, y ajoutant de nouveaux chapitres, jusqu’à faire surgir une oeuvre beaucoup plus dense. Le procédé de réécriture étonne considérablement la critique, et encore davantage les universitaires. Il redessine lui-même son oeuvre, aménageant des passerelles entre les romans jusqu’à découvrir qu’il s’agit en fait d’un seul livre. Cet omnibus permet de lier le cycle nord-américain, composé de romans urbains, agressifs, et le cycle haïtien, plus calme et empreint de la tendresse de Da, sauf lorsque l’action se déroule dans l’atmosphère de la dictature.

Revenu vivre à Montréal avec sa femme et ses trois filles, Dany Laferrière renoue avec la presse écrite (chroniqueur régulier dans La Presse ) et l’écriture de scénarios en adaptant plusieurs de ses romans pour le cinéma.

En novembre 2009, Laferrière fait une rentrée remarquée avec L’énigme du retour, qui remporte le prix Médicis. De nombreux prix suivront, dont le Grand Prix du livre de Montréal, le prix des libraires du Québec et le Prix international de littérature décerné par la Maison des cultures du monde. Le réalisateur Pedro Ruiz sort un documentaire sur l’écrivain, La dérive douce d’un enfant de Petit-Goâve.

12 janvier 2010, 16 heures 53 minutes et 10 secondes

Dany Laferrière se trouve à Port-au-Prince quand le séisme frappe Haïti. Il note dans son carnet noir ses observations de manière si spontanée que les lecteurs de Tout bouge autour de moi auront l’impression de vivre l’évènement en direct. Tandis que la télévision montre les immeubles effondrés et compte les morts, Laferrière raconte la vie quotidienne dans une ville complètement brisée et les tentatives désespérées des gens pour garder une certaine dignité dans le malheur.

En septembre 2013, paraît son j_ournal d'un écrivain en pyjama_  aux éditions Grasset.

Extrait :

"Les premières lectures sous les draps, à Petit-Goâve. Les rencontres brûlantes, à Port-au-Prince, avec ces poètes qui ont illuminé mon adolescence. Les nuits passées à chercher ma musique en frottant vivement les phrases les unes contre les autres – cette vieille technique qui permet de faire du feu en forêt. Et le premier maigre récit qu’on trouve, sous l’oreiller, au matin, comme la rose de Coleridge. Puis l’exil et le long tunnel de l’écriture à Montréal. Ces aubes angoissantes. Mon cas n’est pas unique, car pour tout écrivain il y a une mer d’encre à traverser et cette musique à trouver. Après, on pourra toujours parler technique."

L'Académie Française

Le 12 décembre 2013, il est élu à l’Académie française, au fauteuil de Hector Bianciotti (2e fauteuil). Il est reçu le 28 mai 2015 par Amin Maalouf, et, comme le veut la tradition, prononce un discours en hommage à son prédécesseur Hector Bianciotti. Ce jour-là, il donne une conférence sur la littérature à Port-au-Prince. Il voulait être sur cette terre blessée, "dans ce pays où après une effroyable guerre coloniale on a mis la France esclavagiste d'alors à la porte tout en gardant sa langue", pour apprendre la nouvelle de son élection.

Reçu en séance solennelle sous la Coupole, le jeudi 28 mai 2015, par M. Amin Maalouf, il prononce son discours de réception.

Après les attentats du 13 novembre 2015, il compose un poème qu’il offre à Paris et qui fera le tour du monde.

En 2017, alors qu'il prononce une conférence sur Borges, son écrivain préféré, à la Bibliothèque nationale d'Argentine, il apprend le décès de sa mère, Marie Nelson, personnage littéraire dont la figure est esquissée dans la plupart des romans. Épuisé par de nombreux voyages, avec un grand besoin de repos, il remarque que dessiner le calme. Il se sent heureux et fait ainsi trois romans (dans faire, il y a écrire et dessiner), avec cette main qu’il ne lâchera plus. Ce nouveau genre littéraire est souligné par la critique. On célèbre la folie et la liberté de l’écrivain qui replonge ainsi dans l’enfance de l’art.

En 2019, Dany Laferrière est délégué de l’Académie française pour prononcer le discours de la Séance solennelle de rentrée des cinq Académies sur le thème du chaos.

Bibliographie sélective

  • L'exil vaut le voyage, 2020
  • Vers d'autres rives, 2019
  • Autoportrait de Paris avec chat, 2018
  • Mythologies américaines, 2016
  • Tout ce qu'on ne te dira pas, Mongo, 2015
  • Journal d'un écrivain en pyjama , Grasset, 2013
  • L’ Art presque perdu de ne rien faire , Boréal, 2011
  • J’écris comme je vis , Boréal 2010.
  • L’Énigme du retour , Grasset, 2009 (Prix Médicis 2009)
  • Je suis un écrivain japonais , Montréal, Boréal, 2008.
  • Vers le sud , Grasset 2006.
  • Le goût des jeunes filles , Grasset 2005.
  • L'Odeur du café , Serpent à Plumes, 2001
  • Le charme des après-midi sans fin , Serpent à Plumes, 1999.
  • Comment faire l'amour avec un nègre sans se fatiguer , VLB 1985, Serpent à Plumes, 1999

Prix

En plus de 30 ans de carrière, Danny Laferrière a récolté plus d'une vingtaine de prix

  • 1993 - Prix Edgar-Lespérance pour Le Goût des jeunes filles
  • 2002 - Prix RFO du livre pour Cette grenade dans la main du jeune nègre est-elle une arme ou un fruit ?
  • 2009 - Prix Médicis pour L'Énigme du retour
  • 2009 - Grand Prix du livre de Montréal pour L’Énigme du retour
  • 2014 - Prix international de littérature, décerné par la Maison des cultures du monde (Haus der Kulturen der Welt), Berlin pour L'Énigme du retour
  • 2015 - Martin Luther King Jr. Achievement Award [archive], Canada
  • 2015 - Grand prix Ludger-Duvernay
  • 2019 - Couronné Gardien du Livre en Haiti

Biographie de la documentation de Radio France, septembre 2014 (Mise à jour en janvier 2021)

Crédit photo : Danny Laferrière © Getty