Elisabeth Schwarzkopf

Soprano allemande ( Jarocin, Pologne, 1915 - Schruns, Autriche, 2006)

Biographie
Crédit photo : Elisabeth Schwarzkopf © Getty - ullstein bild
Elisabeth Schwarzkopf
Elisabeth Schwarzkopf

Toute l'actualité

Richard Strauss, compositeur et chef d’orchestre (Munich, 11 juin 1864 - Garmisch-Partenkirchen, 8 septembre 1949). Avec son petit-fils en 1929
Richard Strauss, compositeur et chef d’orchestre (Munich, 11 juin 1864 - Garmisch-Partenkirchen, 8 septembre 1949). Avec son petit-fils en 1929
58 min
Engelbert Humperdinck
Engelbert Humperdinck
Arabesques
1h 28
Verdi : Requiem, Quattro Pezzi Sacri, Elisabeth Schwarzkopf, Christa Ludwig, Janet Baker, Nicolai Gedda, Nicolai Ghiaurov, Philharmonia Orchestra & Chorus, Carlo Maria Giulini
Verdi : Requiem, Quattro Pezzi Sacri, Elisabeth Schwarzkopf, Christa Ludwig, Janet Baker, Nicolai Gedda, Nicolai Ghiaurov, Philharmonia Orchestra & Chorus, Carlo Maria Giulini
12 min
Les sopranos allemandes Elisabeth Schwarzkopf & Irmgard Seefried
Les sopranos allemandes Elisabeth Schwarzkopf & Irmgard Seefried
1h 58
Le producteur Walter Legge, la soprano Elisabeth Schwarzkopf et le pianiste Geoffrey Parsons en 1965
Le producteur Walter Legge, la soprano Elisabeth Schwarzkopf et le pianiste Geoffrey Parsons en 1965
1h 58
Le baryton Matthias Goerne et le pianiste Leif Ove Andsnes lors d'un récital au Carnegie Hall de New York, en 2012
Le baryton Matthias Goerne et le pianiste Leif Ove Andsnes lors d'un récital au Carnegie Hall de New York, en 2012
Relax !
1h 58
Mozart : Cosi fan tutte. Elisabeth Schwarzkopf, Nan Merriman, Léopold Simoneau, Rolandeau Panerai, Sesto Bruscantini, Lisa Otto. Philharmonia Chorus and Orchestra, Herbert von Karajan
Mozart : Cosi fan tutte. Elisabeth Schwarzkopf, Nan Merriman, Léopold Simoneau, Rolandeau Panerai, Sesto Bruscantini, Lisa Otto. Philharmonia Chorus and Orchestra, Herbert von Karajan
22 min
Richard Strauss, Quatre derniers Lieder, et douze autres mélodies avec orchestre, Elisabeth Schwarzkopf, George Szell, Orchestre Radio-symphonique de Berlin
Richard Strauss, Quatre derniers Lieder, et douze autres mélodies avec orchestre, Elisabeth Schwarzkopf, George Szell, Orchestre Radio-symphonique de Berlin
13 min
Le compositeur Olivier Messiaen et son épouse, la pianiste Yvonne Loriod, le 9 mai 1982 à Evian
Le compositeur Olivier Messiaen et son épouse, la pianiste Yvonne Loriod, le 9 mai 1982 à Evian
1h 58
George Szell 1956
George Szell 1956
1h 28
George Szell 1957
George Szell 1957
1h 28
L'Orchestre de Cleveland en 1958 / Courtesy of Clevelandorchestra.org
L'Orchestre de Cleveland en 1958 / Courtesy of Clevelandorchestra.org
59 min

Biographie

Elisabeth Schwarzkopf
Elisabeth Schwarzkopf
Elisabeth Schwarzkopf Soprano allemande ( Jarocin, Pologne, 1915 - Schruns, Autriche, 2006) La cantatrice allemande naturalisée anglaise Elisabeth Schwarzkopf fut considérée comme l'une des plus grandes sopranos de sa génération. En trente ans de carrière, elle a chanté aux cotés des plus grandes voix et chefs d'orchestre du XXe siècle.

Née en Pologne actuelle, Elisabeth Schwarzkopf avait étudié le chant au conservatoire de Berlin. Lors de ses études, une erreur d'appréciation de son premier maître de chant avait failli contrarier à jamais sa carrière puisqu'il avait estimé qu'elle était une mezzo-soprano. Sa mère lui fit immédiatement changer de professeur. Son premier engagement professionnel remonte à 1937 quand elle fit partie du choeur dans un enregistrement de La flûte enchantée de Mozart sous la baguette de Sir Thomas Beecham. Un an plus tard, ses débuts à l'Opéra de Berlin (Deutsche Oper) la virent parmi les filles-fleurs dans Parsifal de Richard Wagner. Deux ans après, elle interprétait des rôles plus conséquents, notamment Zerbinette dans Ariane à Naxos de Strauss. Peu après avoir signé à l'opéra de Vienne en 1943, la cantatrice a contracté la tuberculose qui l'a éloignée de la scène pendant un an. En 1944, elle remonte sur scène, mais les bombardements alliés entraînant la fermeture des salles de spectacle. En 1946, le célèbre chef d'orchestre Herbert von Karajan la décrit comme "probablement la meilleure chanteuse en Europe".

Sa carrière internationale débute en 1947 par une tournée des grandes salles européennes et américaines. Elle excellait dans les grands rôles de Mozart (Elvira dans Don Giovanni ) et de Richard Strauss sous la houlette de chefs prestigieux tels que Wilhelm Furtwangler, Otto Klemperer, Vittorio de Sabata et Hebert von Karajan. Son rôle le plus emblématique, qu'elle joua 117 fois et auquel elle s'identifiait, fut celui de la Maréchale dans Le Chevalier à la rose, de Richard Strauss. Invitée à plusieurs reprises du Festival de musique de Salzbourg, elle s'y était distinguée en 1947 en interprétant le rôle de Suzanne dans Les Noces de Figaro, de Mozart. Elle chanta sur les plus grandes scènes du monde, de la Scala de Milan, en 1949, au Metropolitan de New York, en 1963. Elisabeth Schwarzkopf s'illustra également dans les oratorios de Bach et Haendel ou dans les requiems de Brahms et Verdi.
Elizabeth Schwarzkopf se produisit pour la dernière fois à l'opéra dans "Le chevalier à la rose" à Bruxelles en décembre 1971. Pendant quelques années encore, elle donna quelques récitals, mais interprétant uniquement des lieder et donnant quelques cours à New York, Salzbourg (elle reçut également un passeport autrichien) et Stuttgart. Elle est morte en Autriche à l'âge de 90 ans.

Elisabeth Schwarzkopf en six dates :

1938 débuts à l'Opéra de Berlin dans les Lieder de Strauss, Schubert et Schumann
1947 elle s'installe à Covent Garden et adopte la nationalité britannique
1971 dernière apparition scénique dans "Le chevalier à la rose" à Bruxelles
1979 mort de son époux Walter Legge, producteur anglais qui découvrit la Callas; elle lui consacre une biographie, "La Voix de mon maître".
1992 anoblie par Elizabeth d'Angleterre
1996 Alan Jefferson publie une biographie de la cantatrice où il l'accuse d'avoir appartenu au parti Nazi dans les années 1940

Crédit photo : Elisabeth Schwarzkopf © Getty - ullstein bild