Emmanuelle Charpentier

Biologiste, généticienne et biochimiste

En savoir plus
Emmanuelle Charpentier, ce lundi 7 décembre 2020 à Berlin, lors de la remise de son Prix Nobel par Per Anders Thöresson, ambassadeur de Suède en Allemagne. A gauche, Anja Karliczek, la ministre fédérale allemande de l'Éducation et de la Recherche.
Emmanuelle Charpentier, ce lundi 7 décembre 2020 à Berlin, lors de la remise de son Prix Nobel par Per Anders Thöresson, ambassadeur de Suède en Allemagne. A gauche, Anja Karliczek, la ministre fédérale allemande de l'Éducation et de la Recherche.
Les chercheuses Emmanuelle Charpentier et Jennifer Doudna lauréates du Nobel 2020 de chimie pour leurs travaux sur une méthode d'édition du génome. Photo prise en 2015 en Espagne lors de la remise du prix Princesse des Asturies.
Les chercheuses Emmanuelle Charpentier et Jennifer Doudna lauréates du Nobel 2020 de chimie pour leurs travaux sur une méthode d'édition du génome. Photo prise en 2015 en Espagne lors de la remise du prix Princesse des Asturies.
Emmanuelle Charpentier
Emmanuelle Charpentier
54 min
Les savanturiers
Les savanturiers
54 min
image podcast
image podcast
Interactiv'
9 min
8h20 - Podcast
8h20 - Podcast
9 min
Le 7/9.30
Le 7/9.30
Le 7/9.30
2h 00
Christine Pourcel et David Bikard
Christine Pourcel et David Bikard
56 min

En savoir plus

Emmanuelle Charpentier Biologiste, généticienne et biochimiste Emmanuelle Marie Charpentier est une microbiologiste, généticienne et biochimiste française. Elle est membre scientifique et directrice de l'Institut Max Planck de la biologie infectieuse à Berlin.

Elle est la co-découvreuse du système CRISP-CAS9  avec Jennifer Doudna.

Biographie :

Emmanuelle Charpentier étudie la biochimie et la microbiologie à l'université Pierre-et-Marie-Curie puis obtient en 1995 un doctorat en microbiologie à l'Institut Pasteur. À partir de 1996, elle entame différents post-doctorats aux États-Unis à l’université Rockefeller à New York, au centre médical universitaire de l’université de New York au Skirball Institute à New York et au St. Jude Children's Research Hospital à Memphis.

En 2002, elle obtient un contrat de chef d’un groupe de recherche en tant que professeure invitée puis assistante professeure à l'université de Vienne en Autriche où elle reste jusqu'en 2009. Elle déménage ensuite à l'université d'Umeå où elle prend la tête d'une équipe et devient professeure associée en 2009.

En 2013, elle devient professeure à l'école médicale d'Hanovre et au « Centre for Infection Research » de Brunswick en Allemagne.

Depuis 2014, elle est titulaire de la chaire Alexander von Humboldt et partage son temps entre les trois institutions d'Umeå, Hanovre et Brunswick.

En avril 2014, la sociétéCRISPR Therapeutics  qu'elle co-fonde avec les Dr Craig Mello (Prix Nobel de médecine 20063), Dr Daniel Anderson, Dr Chad Cowan, Dr Matthew Porteus, annonce avoir levé 25 millions de dollars de fonds afin de développer, à des fins thérapeutiques, l'édition génétique basée sur la technologie CRISPR-Cas9 4,5 .

En 2015, elle accepte l’offre de la société Max-Planck de devenir membre scientifique et directrice de l'Institut Max Planck de la biologie infectieuse à Berlin.

Emmanuelle Charpentier maintient sa position de professeure invitée à l’université d’Umeå.

Travail et contributions scientifiques :

Emmanuelle Charpentier  travaille sur la régulation de l'expression des gènes du point de vue de l'ARN microbien ainsi que sur les bases moléculaires de l'infection. Elle s'intéresse également à la manière dont les bactéries luttent contre les agents pathogènes. Elle a établi sa renommée mondiale en identifiant et déchiffrant les mécanismes moléculaires du système immunitaire bactérien CRISPR/Cas9 . Elle a aussi inventéla technique de CRISPR/Cas9  en collaboration avec Jennifer Doudna  qui a révolutionné le domaine de l'ingénierie génétique. Pour cette découverte, elle a reçu de nombreux et prestigieux prix.

( source Wikipédia)