François Cheng

poète, traducteur, essayiste, romancier et académicien

Biographie
Crédit photo : François Cheng le 16 novembre 2002. © AFP - Jean-Pierre Muller
François Cheng le 16 novembre 2002.
François Cheng le 16 novembre 2002.

Toute l'actualité

François Cheng
François Cheng
58 min
L'académicien François Cheng
L'académicien François Cheng
28 min
François Cheng le 31 août 2008 à Chanceaux-près-Loches (Indre-et-Loire)
François Cheng le 31 août 2008 à Chanceaux-près-Loches (Indre-et-Loire)
29 min
François Cheng le 31 août 2008 à Chanceaux-près-Loches (Indre-et-Loire)
François Cheng le 31 août 2008 à Chanceaux-près-Loches (Indre-et-Loire)
29 min
Au bord du lac Xihu (lac de l'Ouest) dans la ville de Hangzhou.
Au bord du lac Xihu (lac de l'Ouest) dans la ville de Hangzhou.
29 min
François Cheng le 31 août 2008 à Chanceaux-près-Loches (Indre-et-Loire)
François Cheng le 31 août 2008 à Chanceaux-près-Loches (Indre-et-Loire)
29 min
Forêt de bambou du Parc national de Shunan Zhuhai dans la province du Sichuan en Chine.
Forêt de bambou du Parc national de Shunan Zhuhai dans la province du Sichuan en Chine.
29 min
François Cheng pose le 6 novembre 1998 dans le jardin de l'hôtel de Crillon à Paris, après avoir reçu le prix Femina.
François Cheng pose le 6 novembre 1998 dans le jardin de l'hôtel de Crillon à Paris, après avoir reçu le prix Femina.
29 min
François Cheng pose le 6 novembre 1998 dans le jardin de l'hôtel de Crillon à Paris, après avoir reçu le prix Femina.
François Cheng pose le 6 novembre 1998 dans le jardin de l'hôtel de Crillon à Paris, après avoir reçu le prix Femina.
29 min
Lanterne pour honorer les morts.
Lanterne pour honorer les morts.
34 min
France Inter
France Inter
39 min

Biographie

François Cheng le 16 novembre 2002.
François Cheng le 16 novembre 2002.
François Cheng poète, traducteur, essayiste, romancier et académicien

François Cheng est né en 1929 en Chine dans une famille d’universitaires ayant étudié aux Etats-Unis.  En 1948, grâce au travail de son père à l’UNESCO, François Cheng s’installe à Paris. A partir des années 1960, tout en travaillant sa thèse, il traduit des poèmes chinois en français. Il devient chargé de cours à l’Université Paris VII, puis maître de conférences et professeur à l'Institut national des langues et civilisations orientales jusqu'à sa retraite en 1996.

Parallèlement à cette carrière universitaire, François Cheng publie des ouvrages sur la poésie, la calligraphie et l’esthétique chinoises. Egalement poète, il se met à écrire bien plus tard des romans dont Le Dit de Tianyi qui reçoit le Prix Fémina en 1998, ou encore L'Éternité n’est pas de trop (2002), Quand reviennent les âmes errantes (2012). Naturalisé en 1971, François Cheng a été élu à l'Académie française en 2002.

Crédit photo : François Cheng le 16 novembre 2002. © AFP - Jean-Pierre Muller