Frantz Fanon

psychiatre, écrivain, militant anticolonialiste (1925-1961)

Biographie
Crédit photo : Photo datée des années 50 de Frantz Fanon. © AFP - STF
Photo datée des années 50 de Frantz Fanon.
Photo datée des années 50 de Frantz Fanon.

Toute l'actualité

Frantz Fanon, Maryse Condé, Aimé Césaire et Léopold Sedar Senghor, écrivains de la décolonisation
Frantz Fanon, Maryse Condé, Aimé Césaire et Léopold Sedar Senghor, écrivains de la décolonisation
Livres
Casey // Ausgang
Casey // Ausgang
55 min
Frantz Fanon en 1960 (à gauche) et Édouard Glissant en 1958 (à droite)
Frantz Fanon en 1960 (à gauche) et Édouard Glissant en 1958 (à droite)
51 min
Frantz Fanon
Frantz Fanon
6 min
.
.
29 min
Frantz Fanon
Frantz Fanon
1h 00
Les colonisés, sujets révolutionnaires
Les colonisés, sujets révolutionnaires
58 min
La psychiatrie contre la colonisation des cerveaux
La psychiatrie contre la colonisation des cerveaux
58 min
Comment sortir de l'assignation par la couleur de la peau ?
Comment sortir de l'assignation par la couleur de la peau ?
58 min
Frantz Fanon dans les années 50
Frantz Fanon dans les années 50
58 min
Frantz Fanon au côté de M'Hamed Yazid représentant le FLN et l'Algérie en guerre d'indépendance à la conférence Pan Africaine au Palais de la Culture de Léopoldville le 27 août 1960
Frantz Fanon au côté de M'Hamed Yazid représentant le FLN et l'Algérie en guerre d'indépendance à la conférence Pan Africaine au Palais de la Culture de Léopoldville le 27 août 1960
48 min

Biographie

Photo datée des années 50 de Frantz Fanon.
Photo datée des années 50 de Frantz Fanon.
Frantz Fanon psychiatre, écrivain, militant anticolonialiste (1925-1961)

Frantz Fanon naît en 1925 à Fort-de-France en Martinique d’un père inspecteur des douanes et d’une mère commerçante, tous deux descendants d’anciennes familles d’esclaves. Les six enfants de la famille font des études secondaires, Frantz aura comme professeur au lycée, Aimé Césaire. En 1943, il s’engage dans les Forces françaises libres aux côtés du général de Gaulle. De retour en Martinique, il devient bachelier en 1946 puis, grâce à une bourse, il part étudier la médecine à Lyon et se spécialise en psychiatrie. Il suit aussi des cours de littérature et de philosophie, engrangeant une énorme culture livresque.

En 1953, Frantz Fanon occupe le poste de médecin-chef à l’hôpital psychiatrique de Blida en Algérie. Là, il met en place des méthodes qui contestent le système colonial et ses effets sur la psychologie des colonisés notamment à travers la dépersonnalisation et la déshumanisation dont ils sont victimes. Lorsque la guerre éclate, il choisit de combattre du côté du FLN et démissionne de son poste hospitalier en 1956. Au-delà de la lutte algérienne, il soutient le panafricanisme. Mais il est coupé dans son élan, atteint d’une leucémie, et meurt le 6 décembre 1961 à l’âge de 36 ans. Il laisse trois œuvres essentielles, Peau noire, masques blancs (1952), L’An V de la révolution algérienne (1959) et Les Damnés de la Terre (1961).

Crédit photo : Photo datée des années 50 de Frantz Fanon. © AFP - STF