Gabriel Fauré

Compositeur français (Pamiers 1845 – Paris 1924)

Biographie
Crédit photo : Gabriel Fauré © Getty - Print Collector
Gabriel Fauré
Gabriel Fauré

Toute l'actualité

Saluts à la statue de la liberté d'immigrants refoulés
Saluts à la statue de la liberté d'immigrants refoulés
1h 29
Fondation Singer-Polignac Paris
Fondation Singer-Polignac Paris
1h 28
Gabriel Fauré et les membres du Comité de la Société musicale indépendante
Gabriel Fauré et les membres du Comité de la Société musicale indépendante
5 min
Fauré: Complete Songs - Cyrille Dubois, Tristan Raës
Fauré: Complete Songs - Cyrille Dubois, Tristan Raës
1h 58
Edwin Fardini
Edwin Fardini
5 min
Portrait de Miguel Angel Estrella, pianiste, chez lui, en juillet 1980 à Paris
Portrait de Miguel Angel Estrella, pianiste, chez lui, en juillet 1980 à Paris
59 min
Mouvements - Anna Naomi Schultsz, Gerard Wyss
Mouvements - Anna Naomi Schultsz, Gerard Wyss
12 min
French Cello - Marc Coppey, Orchestre Philharmonique de Strasbourg, John Nelson
French Cello - Marc Coppey, Orchestre Philharmonique de Strasbourg, John Nelson
7 min
Colette Magny en concert à Bordeaux en 1972.
Colette Magny en concert à Bordeaux en 1972.
4 min
Rubik's Cube
Rubik's Cube
1h 29
Portrait de Georges Bizet
Portrait de Georges Bizet
5 min
Petits "Gilles" au Carnaval de Binche en Belgique
Petits "Gilles" au Carnaval de Binche en Belgique
10 min

Biographie

Gabriel Fauré
Gabriel Fauré
Gabriel Fauré Compositeur français (Pamiers 1845 – Paris 1924) Gabriel Fauré est une figure musicale importante de la fin du XIXème siècle en France. Héritier de l’école Niedermeyer, influencé par Camille Saint-Saëns et Frédéric Chopin, il a largement contribué à l’essor de la musique française.

Gabriel Fauré, devant ses prédispositions musicales, intègre très tôt la nouvelle école de musique religieuse fondée par Louis Niedermeyer. Outre l’enseignement du fondateur de l’école, il y reçoit les conseils de Camille Saint-Saëns  et Gustave Lefèvre.

Parallèlement à son activité de compositeur, Fauré mène une vie active au sein d’institutions musicales, notamment en tant que directeur du Conservatoire de Paris, maître de chapelle puis titulaire du grand orgue de l’église de la Madeleine, ainsi qu’en tant que co-fondateur de la Société Nationale de Musique.

Son catalogue abonde d’œuvres pour piano, intimistes, parfois appelées pièces de salon: barcarolles, nocturnes, arabesques, valses-caprice, impromptus, fantaisies ou ballades. Il façonne un langage musical qui lui est propre, des enchaînements harmoniques que l’on qualifie encore aujourd’hui de « fauréen ».  Il excelle également dans la mélodie dont les plus célèbres recueils sont la Bonne chanson  et L’Horizon chimérique.

Gabriel Fauré en 6 dates

  • 1865 :  il obtient un 1er prix de composition avec le Cantique de Jean Racine. Ses études à l’Ecole Niedermeyer, commencées en 1854, s’achèvent
  • 1877 :  il est nommé maître de chapelle à la Madeleine
  • 1877 :  Fauré rencontre Franz Liszt à Weimar
  • 1905 :  il est nommé directeur du Conservatoire de Paris
  • 1915 :  il révise l’œuvre pour piano de Robert Schumann, pour les éditions Durand
  • 1923 :  il est promu grand-croix de la Légion d’honneur et rencontre Arthur Honegger

Gabriel Fauré en 6 œuvres

  • 1865 :  Cantique de Jean Racine, pour chœur à 4 voix mixtes et orgue, op.11
  • 1875 :  Les Djinns, pour chœur mixte à 4 voix et orchestre ou piano, op.12
  • 1887-1889 :  Messe de Requiem, op.48
  • 1892-1894 :  La Bonne Chanson, neuf mélodies pour voix et piano, op.61
  • 1907-1912 :  Pénélope, drame lyrique en 3 actes
  • 1919 :  Masques et Bergamasques, comédie musicale en 1 acte

Biographie de la Documentation de Radio France

Crédit photo : Gabriel Fauré © Getty - Print Collector