Georges Clemenceau

Homme politique

En savoir plus
Crédit photo : Georges Clemenceau © Getty - API / Contributeur
Georges Clemenceau
Georges Clemenceau
Le président Félix Faure.
Le président Félix Faure.
3 min
Jacques Gamblin et André Dussollier dans "Le Tigre et le Président" de Jean-Marc Peyrefitte (2022)
Jacques Gamblin et André Dussollier dans "Le Tigre et le Président" de Jean-Marc Peyrefitte (2022)
Georges Clemenceau (1841-1929), 1er janvier 1870. Premier ministre sous Raymond Poincaré (1906-1909)
Georges Clemenceau (1841-1929), 1er janvier 1870. Premier ministre sous Raymond Poincaré (1906-1909)
3 min
Elle a pensé la politique : Hanna Arendt, la courageuse
Elle a pensé la politique : Hanna Arendt, la courageuse
Novembre 1922, à Giverny : Georges Clémenceau rendant visite à Claude Monet
Novembre 1922, à Giverny : Georges Clémenceau rendant visite à Claude Monet
Pourquoi faut-il relier la guerre à la politique ?
Pourquoi faut-il relier la guerre à la politique ?
3 min
Georges Clemenceau (1841-1929), homme d'État français, président du Conseil de 1906 à 1909 puis de 1917 à 1920.
Georges Clemenceau (1841-1929), homme d'État français, président du Conseil de 1906 à 1909 puis de 1917 à 1920.
20 min
Femmes en grève à Paris
Femmes en grève à Paris
51 min
Nathalie Saint-Cricq, octobre 2018
Nathalie Saint-Cricq, octobre 2018
1h 18
Georges Clemenceau âgé (portrait non daté)
Georges Clemenceau âgé (portrait non daté)
1 min
Clemenceau, le lutteur
Clemenceau, le lutteur
Ils ont pensé...
10 min
Georges Clemenceau et Jean-Jules Jusserand au Lincoln Memorial de Washington en 1922
Georges Clemenceau et Jean-Jules Jusserand au Lincoln Memorial de Washington en 1922
4 min

En savoir plus

Georges Clemenceau
Georges Clemenceau
Georges Clemenceau Homme politique

Georges Clemenceau est né le 28 septembre 1841, en Vendée. Après des études de droit, il devient député à partir de 1871, siégeant en tant que républicain radical. Anticlérical convaincu, il lutte pour la séparation de l'Eglise et de l'Etat et contre la colonisation. En parallèle, il fonde le journal La Justice et travaille à L'Aurore, dans lequel il prend la défense du capitaine Alfred Dreyfus, aux côtés d'Emile Zola. En 1906, il est nommée ministre de l'Intérieur, et se désigne lui-même comme le "premier flic de France". Personnalité clivante, il est soumis à l'hostilité d'une partie de la droite qui voit en lui un "laïcard", et d'une partie de la gauche qui le considère comme un ennemi de la classe ouvrière.  Homme de conviction, Georges Clemenceau lutte toute sa vie pour l'abolition de la peine de mort. À la fin de l'année 1906, il devient président du Conseil, fonction qu'il occupe pendant près de trois ans et qu'il cumule avec celle de ministre de l'Intérieur. En 1917, il est de nouveau nommé président du Conseil. A l'issu de la Première guerre mondiale, il se voit attribuer le surnom de "Père la Victoire". Bien que très populaire dans l'opinion publique, il quitte alors la tête du gouvernement en 1920, et se retire de la vie politique. Il meurt le 24 novembre 1929, à Paris.

Crédit photo : Georges Clemenceau © Getty - API / Contributeur