Jean Malaurie

Ethnologue, géographe spécialisé en géomorphologie, directeur et fondateur de la collection Terre Humaine

En savoir plus
Crédit photo : Jean Malaurie le 15 février 2005. © AFP - Patrick Kovarik
Jean Malaurie le 15 février 2005.
Jean Malaurie le 15 février 2005.
Jean Malaurie  le 03 mai 2001 à Paris
7 min
Pituffik, Groenland, à côté de la base aérienne américaine de Thulé en mars 2017.
29 min
Jean Malaurie en 1996
28 min
Jean Malaurie, Groenland, 1951
1h 00
Jean Malaurie, Groenland, 1951
Science en questions
1h 00
Jean Malaurie au festival Etonnants Voyageurs de Saint-Malo en 1999
28 min
Illustration d'un ancien Inuit de Thulé, chassant au harpon
55 min

En savoir plus

Jean Malaurie le 15 février 2005.
Jean Malaurie le 15 février 2005.
Jean Malaurie Ethnologue, géographe spécialisé en géomorphologie, directeur et fondateur de la collection Terre Humaine

Jean Malaurie est né en 1922 à Mayence. Il poursuit des études à l’Institut de géographie de Paris et participe par deux fois à des expéditions polaires en 1948 et 1949. Spécialisé en géomorphologie, notamment des éboulis, Jean Malaurie est envoyé par le CNRS dans le désert du Hoggar en Algérie mais en solitaire cette fois. Sa première mission au Groenland, à Thulé, s’effectue durant l'été 1950 et servira d’objet à sa thèse consacrée à la géomorphologie dans le nord-ouest du Groenland. En 1951, Jean Malaurie atteint pour la première fois le pôle Nord géomagnétique. En 1955, son ouvrage Les Derniers rois de Thulé marque la création de la collection Terre Humaine aux éditions Plon. Il devient par ailleurs directeur d’études à l’EHESS en 1957 et la même année il est élu à la première chaire de Géographie polaire à l’EHESS.  En 1962, il obtient le titre de docteur d’État de géographie de la Faculté des lettres de la Sorbonne. Au cours de sa vie d'explorateur, Jean Malaurie a participé à plus de trente missions polaires au Groenland et en Sibérie afin de cartographier ces régions polaires et d’étudier dans leur globalité les populations locales. Dans ses travaux, il tient une grande importance à mettre en évidence la relation étroite qu’entretiennent les Inuits avec leur environnement et s’inquiète de leur avenir. Il est l’auteur entre autres de L’Allée des baleines (2003),  Terre Mère (2008) et Lettre à un Inuit de 2022 (2015).

Crédit photo : Jean Malaurie le 15 février 2005. © AFP - Patrick Kovarik