Jean Starobinski

Ecrivain, philosophe et professeur d'histoire des idées à l'Université de Genève (1920-2019)

Biographie

Toute l'actualité

Jeans Starobinski
Jeans Starobinski
51 min
Gravure d'un médecin de peste du XVIIe siècle, réalisée en 1880
Gravure d'un médecin de peste du XVIIe siècle, réalisée en 1880
3 min
Jeans Starobinski
Jeans Starobinski
51 min
Jean Starobinski en 1989, à Paris
Jean Starobinski en 1989, à Paris
5 min
Jean Starobinski devant l'université de Genève, septembre 2004
Jean Starobinski devant l'université de Genève, septembre 2004
À voix nue
31 min
Jean Starobinski devant l'université de Genève, septembre 2004
Jean Starobinski devant l'université de Genève, septembre 2004
À voix nue
30 min
Jean Starobinski devant l'université de Genève, septembre 2004
Jean Starobinski devant l'université de Genève, septembre 2004
À voix nue
31 min
Jean Starobinski devant l'université de Genève, septembre 2004
Jean Starobinski devant l'université de Genève, septembre 2004
31 min
vidéo
Une lectrice qui a besoin de l'aide de Jean Starobinski
Une lectrice qui a besoin de l'aide de Jean Starobinski
Jean Starobinski professeur de littérature française et d'histoire des idées.
Jean Starobinski professeur de littérature française et d'histoire des idées.
3 min
Jean Starobinski en 1989
Jean Starobinski en 1989
2 min
Jean Starobinski à Paris en 1989
Jean Starobinski à Paris en 1989

Biographie

Jean Starobinski Ecrivain, philosophe et professeur d'histoire des idées à l'Université de Genève (1920-2019)

Né en 1920, Jean Starobinski grandit à Genève dans une famille d’origine polonaise installée en Suisse depuis 1913. Passionné tant par les humanités que par les sciences, il mène de front des études de lettres classiques et de médecine et exerce plusieurs années comme interne en médecine puis en psychiatrie, avant de partir à l’université de Baltimore où il enseigne la critique littéraire. Toute sa vie, Jean Starobinski s’est consacré tour à tour à ses travaux littéraires et scientifiques sans jamais abandonner l’un ou l’autre. C’est ainsi qu’il publie tour à tour, dès son retour à Genève en 1958, une thèse de lettres sur Jean-Jacques Rousseau, puis une thèse de médecine, Histoire du traitement de la mélancolie, des origines à 1900, en 1960.

Devenu professeur à l’Université de Genève, il enseigne l’histoire des idées et de la médecine à l’université. Peu à peu, il se spécialise dans l’analyse critique avec la versatilité qui le caractérise, rédigeant des ouvrages remarqués tant dans le champ de la critique littéraire que la critique philosophique, musicale ou artistique. Fin connaisseur des Lumières, il publie plusieurs travaux de référence sur les œuvres de Rousseau, Diderot ou encore Voltaire.

C’est peu dire que Jean Starobinski a marqué l’histoire intellectuelle du XXe siècle : membre de l’Académie des sciences morales et politiques (Institut de France) et de plusieurs autres académies européennes et américaines, il a reçu de très nombreux prix dont le prix Pierre de Régnier de l’Académie française en 1972, le prix Balzan en 1984 – récompense la plus prestigieuse des critiques littéraires – ou encore le Grand Prix de la Francophonie en 1998. Parmi ses livres importants, on peut citer Jean-Jacques Rousseau : la Transparence et l’Obstacle (Plon, 1957), 1789 : les Emblèmes de la Raison (Flammarion, 1973), L'Encre de la mélancolie (Seuil, 2012), ou La Beauté du monde – La littérature et les arts (Gallimard, 2016).

Jean Starobinski est mort en mars 2019, à l'âge de 98 ans.