John Coltrane - Page 3

Saxophoniste de jazz et compositeur américain (1926, Hamlet, Caroline du Nord – 1967, Huntington)

Biographie
Crédit photo : Photo - John Coltrane 1963
Photo - John Coltrane 1963
Photo - John Coltrane 1963

Toute l'actualité

Monica Zetterlund
Monica Zetterlund
58 min
John Coltrane
John Coltrane
Jazz
Rhoda Scott
Rhoda Scott
Les Blazz du Jazz
1h 00
Le saxophoniste ténor américain John Coltrane en concert à Paris (photo non datée)
Le saxophoniste ténor américain John Coltrane en concert à Paris (photo non datée)
39 min
Le trompettiste Enrico Rava à la Casa del Jazz à Rome en 2006
Le trompettiste Enrico Rava à la Casa del Jazz à Rome en 2006
25 min
John Coltrane
John Coltrane
Sonny Rollins & Max Roach
Sonny Rollins & Max Roach
55 min
Jeanne Lee
Jeanne Lee
1h 00
Village Vanguard
Village Vanguard
54 min
McCoy Tyner, ici en 2009, sur la scène du Nice's Jazz Festival.
McCoy Tyner, ici en 2009, sur la scène du Nice's Jazz Festival.
Mac Coy Tyner au Nice's  Jazz Festival (2009)
Mac Coy Tyner au Nice's Jazz Festival (2009)
15 min

Biographie

Photo - John Coltrane 1963
Photo - John Coltrane 1963
John Coltrane Saxophoniste de jazz et compositeur américain (1926, Hamlet, Caroline du Nord – 1967, Huntington) Meneur du courant avant-gardiste dans les années 1960, John Coltrane est aujourd’hui considéré comme l’un des saxophonistes les plus révolutionnaires et influents de l’histoire du jazz. Explorateur de nouveaux timbres, harmonies et sonorités, Coltrane élargit la conception des capacités musicales du saxophone. Sa musique à la fois improvisée, personnelle et dynamique fait de lui l’une des figures majeures du jazz.

Initié à la musique dès son plus jeune âge par son père musicien, John Coltrane étudie d’abord le cor et la clarinette. Il découvre au collège les musiques de Lester Young  et Johnny Hodges  inspiré par ces musiciens, il se met au saxophone. Il se perfectionne aux Granoff Studios  à Philadelphia et à l’école de musique Ornstein. Pendant son service militaire dans la marine, il intègre l’orchestre militaire de swing « Melody Masters  » afin de continuer sa formation musicale. Après son service militaire, il rejoint le groupe Eddie « Cleanhead » Vinson, expérience révélatrice pour Coltrane - qui élargit sa compréhension musicale. Il étudie la théorie du jazz aux côtés du guitariste et compositeur Dennis Sandole.  

Le 5 juin 1945, Coltrane assiste à un concert de Charlie « Bird » Parker, événement très influent dans sa carrière. Il avoue plus tard : « la première fois que j’ai entendu Bird jouer, ça m’a bouleversé ». John Coltrane explore l’expérimentation musicale avec Jimmy Heath  avant d’intégrer le Dizzie Gillespie Band  ; il travaille également avec le grand saxophoniste Earl Bostic  et le pianiste Thelonious Monk. En 1958, Coltrane collabore avec le Miles Davis Quintet  la musique de Miles Davis lui offre une liberté musicale jusqu’alors inconnue, lui permettant d’expérimenter son style et sa technique. Lors de ses collaborations avec Davis et Monk, il développe la technique singulière appelée par les critiques « les couches de son  », la technique d’improvisation et d’arpèges denses et rapides afin de créer l’illusion de plusieurs « couches » musicales. En 1960, il enregistre son premier album pour le label Atlantic Records « Giant Steps  », et il forme son propre quartet, le John Coltrane Quartet, constitué du pianiste McCoy Tyner, du batteur Elvin Jones  et du bassiste Jimmy Garrison, que rejoindront ensuite Eric Dolphy  et Pharoah Sanders.  

Suite à une expérience religieuse en 1957, il parvient à surmonter une dépendance à l’héroïne et à l’alcool dont il souffre depuis 1948. Selon Coltrane, il est nécessaire de contribuer aux changements positifs dans le monde. Il fait de sa propre musique un instrument capable de créer des modèles de pensée positive dans l’esprit des gens. Après cette révélation, les œuvres de Coltrane témoigneront toutes d’une spiritualité  et de la puissance de « Dieu » (dit dans le sens universaliste). Sa spiritualité devient progressivement liée à son exploration musicale, notamment à l’exploration des musiques du monde, telle que la musique indienne et les « ragas ». Cette spiritualité mène à plusieurs changements dans le style musical de Coltrane. Infusée d’influences indiennes, d'expérimentations modales et d'une curiosité pour le free-jazz, l’évolution du style de Coltrane divise les critiques et les publics ; il est hué lors d’un à Paris en 1960 et nommé musicien « d’Anti-Jazz » par le magazine de jazz Downbeat  en 1961. Malgré ça, Coltrane continue à développer un style centré sur l’improvisation rythmique et mélodique avec une harmonie statique. Son album « A Love Supreme  » de 1964, ode à l’amour et la grandeur de Dieu, est un album décisif dans sa carrière.  Même après la mort prématurée de Coltrane en 1967, l’influence de sa musique continue à se propager sur toute l’histoire du jazz : il est même canonisé par l’Eglise Orthodoxe Africaine, nommé Saint John William Coltrane.  

John Coltrane en 6 dates :
 1945 Coltrane assiste à un concert de Charlie Parker
 1947 Coltrane commence à apprendre le saxophone
 1960 Coltrane forme son propre quartet, le John Coltrane Quartet
 1972 "A Love Supreme" est certifié disque d’or
 1982 La RIAA [Recording Industry Association of America] attribue à John Coltrane à titre posthume un Grammy Award pour « Meilleure Performance de Jazz Solo » sur son album « Bye Bye Blackbird »
 1997 Le Lifetime Achievement Award, prix prestigieux du RIAA, est attribué à Coltrane  

John Coltrane en 6 enregistrements :
 1957 Blue Train
 1960 Giant Steps
 1961 My Favorite Things
 1961 Africa Brass
 1965 A Love Supreme
 1966 Meditations 

Biographie de la Documentation Musicale de Radio France (août 2014)

Crédit photo : Photo - John Coltrane 1963