Mathieu Lindon

écrivain et journaliste littéraire

En savoir plus
Coexistence démocratique élémentaire dans le métro parisien
Coexistence démocratique élémentaire dans le métro parisien
49 min
Mathieu Lindon / Hervé Guibert en 1988
Mathieu Lindon / Hervé Guibert en 1988
43 min
Mettez un livre dans votre moteur...
Mettez un livre dans votre moteur...
57 min
Les derniers livres de Judith Perrignon, Mathieu Lindon, Louise Erdrich, Andréï Makine et Ivan Jablonka
Les derniers livres de Judith Perrignon, Mathieu Lindon, Louise Erdrich, Andréï Makine et Ivan Jablonka
54 min
Mathieu Lindon en 2011
Mathieu Lindon en 2011
27 min
Paul Otchakovsky-Laurens
Paul Otchakovsky-Laurens
29 min
Bartleby interprété par Maxence Mailfort en 1976
Bartleby interprété par Maxence Mailfort en 1976
59 min
Bartleby interprété par Maxence Mailfort en 1976
Bartleby interprété par Maxence Mailfort en 1976
59 min
La grande table d'été
La grande table d'été
1h 04
Répliquees
Répliquees
Répliques
52 min
L'instant M - Podcast
L'instant M - Podcast
17 min
France Culture
France Culture
3 min

En savoir plus

Mathieu Lindon écrivain et journaliste littéraire

Mathieu Lindon est un écrivain et journaliste français né à Caen.Fils de l'éditeur Jérôme Lindon et cousin de l'acteur Vincent Lindon, il publie son premier roman, Nos plaisirs, en 1983, sous le pseudonyme manifeste de P. S. Heudaux. En 1984, il entre à Libération comme critique littéraire, puis chroniqueur, travail qu'il poursuit jusqu'à nos jours.En 1987, son roman Prince et Léonardours, qui narre les viols et les tortures subis par deux adolescents amoureux, est menacé d'interdiction par le ministère de l'intérieur, poursuites abandonnées devant les réactions d'intellectuels.En 1988 et en 1989, il accompagne Hervé Guibert à la villa Médicis à Rome. Ce dernier le fait apparaître comme personnage de son roman À l'ami qui ne m'a pas sauvé la vie, sous un autre nom.Le Procès de Jean-Marie Le Pen (1998) raconte la tentative d'un avocat juif homosexuel d'atteindre le chef du Front national lors du procès d'un assassin raciste. Jean-Marie Le Pen obtient la condamnation de l'auteur et de l'éditeur par le tribunal de grande instance de Paris. Le recours de Lindon est rejeté par la Cour européenne des droits de l'homme[1]. En 1999, plusieurs auteurs se déclarent solidaires de Mathieu Lindon, et prêts à reprendre les passages incriminés de son livre, dans une pétition (Béatrix Beck, Edmonde Charles-Roux, Didier Daeninckx, Marie Darrieussecq) ou en dehors (Christine Angot).En 2007, il a été débouté, ainsi que son éditeur POL et Serge July, par la Cour européenne des droits de l'homme, de leur plainte pour violation du droit à la liberté d'expression, la cour estimant que "la teneur des passages (incriminés) était de nature à attiser la violence et la haine,etc...".** Bibliographie ** :Sous le pseudonyme Pierre-Sébastien Heudaux * Nos Plaisirs, Editions de Minuit (1983)Aux éditions POL : * Le Livre de Jim Courage (1986) * Prince et Léonardours (1987) * L'Homme qui vomit (1988) * Champion du monde (1994) * Le Cœur de To (1994) * Merci (1996) * Les Apeurés (1998) * Le Procès de Jean-Marie Le Pen (1998) * Chez qui habitons-nous ? (2000) * La Littérature (2001) * Lâcheté d'Air France (2002) * Ma catastrophe adorée (2004) * Je vous écris (2004) * Ceux qui tiennent debout (2006) * En enfance (2009) * Ce qu'aimer veut dire (2011)