Myriam Marzouki

Metteure en scène, directrice artistique de la Compagnie du dernier soir.

Biographie

Toute l'actualité

Que viennent les barbares, un spectacle de Myriam Marzouki
Que viennent les barbares, un spectacle de Myriam Marzouki
44 min
Marie-Josée Mondzain & Myriam Marzouki
Marie-Josée Mondzain & Myriam Marzouki
56 min
France Culture
France Culture
France Culture
France Culture
34 min
France Culture
France Culture
33 min
France Culture
France Culture
34 min
France Culture
France Culture
28 min
France Culture
France Culture
26 min
France Culture
France Culture
27 min
France Culture
France Culture
La Grande Table culture
27 min
France Culture
France Culture
La Grande Table idées
34 min

Biographie

Myriam Marzouki Metteure en scène, directrice artistique de la Compagnie du dernier soir.

Metteure en scène, directrice artistique de la Compagnie du dernier soir. Ancienne élève de l’ENS, agrégée de philosophie, elle s’est formée au jeu par le théâtre universitaire et les ateliers de l’Ecole du Théâtre de Chaillot.

Elle travaille essentiellement sur un répertoire contemporain d’auteurs vivants en adaptant à la scène des textes atypiques ou inclassables, relevant aussi bien de l’essai que de la forme poétique.

Myriam Marzouki a monté Les Quasi-Monténégrins de Nathalie Quintane en 2004 (POL 2003), Être tout choses… autour de textes de Georges Perec, Francis Ponge et Nathalie Quintane en 2006. A la Maison de la poésie à Paris, elle a créé en 2008, United Problems of Coût de la Main-d’oeuvre de Jean-Charles Massera puis, en 2009, Europeana, une brève histoire du XXème siècle de Patrik Ourednik. En 2010, elle a collaboré avec Véronique Pittolo sur une version scénique de son poème Hélène mode d’emploi. En juillet 2011, elle présente Invest in democracy , une conférence performance dans le cadre de la Session poster mouvement au Festival d’Avignon. Cette petite forme est une déclinaison préparatoire du prochain spectacle (2013) d’après Le début de quelque chose de Hugues Jallon (Verticales, 2011). En 2011- 2012 elle met en scène un texte inédit de Emmanuelle Pireyre, Laissez-nous juste le temps de vous détruire.