Victor Hugo

Victor Hugo en 1880 et Sarah Bernhardt en 1875
Victor Hugo en 1880 et Sarah Bernhardt en 1875
9 min
Vert et verre en milieu organisé
Vert et verre en milieu organisé
4 min
Elle a pensé la politique : Hanna Arendt, la courageuse
Elle a pensé la politique : Hanna Arendt, la courageuse
Représentation de Cosette tirée de l'œuvre phare de Victor Hugo "Les misérables". D'après Emile Bayard, 1862
Représentation de Cosette tirée de l'œuvre phare de Victor Hugo "Les misérables". D'après Emile Bayard, 1862
Victor Hugo par Nadar
Victor Hugo par Nadar
Blockbusters
54 min
Musée Victor Hugo [Paris, dessin de Victor Hugo avec note manuscrite] : [photographie de presse] / [Agence Rol]
Musée Victor Hugo [Paris, dessin de Victor Hugo avec note manuscrite] : [photographie de presse] / [Agence Rol]
1h 00
Les Grands Classiques France Culture / BnF
Les Grands Classiques France Culture / BnF
Dessin satirique de l'écrivain Victor Hugo, par Honoré Daumier, dans Le Charivari, "Souvenir du Congrès de la Paix", 1849.
Dessin satirique de l'écrivain Victor Hugo, par Honoré Daumier, dans Le Charivari, "Souvenir du Congrès de la Paix", 1849.
La Esmeralda de "Notre-Dame de Paris" de Victor Hugo ici dans l'adaptation de Jean Delannoy
La Esmeralda de "Notre-Dame de Paris" de Victor Hugo ici dans l'adaptation de Jean Delannoy
5 min
Illustration de la fable de Jean de La Fontaine « Le Lièvre et la Tortue » dans une édition de 1900
Illustration de la fable de Jean de La Fontaine « Le Lièvre et la Tortue » dans une édition de 1900
50 min
Séance de spiritisme, photo de John Beattie, 1872
Séance de spiritisme, photo de John Beattie, 1872
50 min
En 1848, la « populace » se soulèvera pour renverser la monarchie de Juillet
En 1848, la « populace » se soulèvera pour renverser la monarchie de Juillet
3 min

En savoir plus

Victor Hugo Écrivain Écrivain, poète et dramaturge français (1802-1885)

Victor Hugo est né le 26 février 1802 à Besançon et mort le 22 mai 1885 à Paris. Poète et dramaturge, il a imprégné l'histoire du XIXe siècle, non seulement avec son œuvre littéraire, mais également par son discours politique.

Dès son plus jeune âge, Victor Hugo témoigne un vif intérêt pour l'écriture. À 14 ans, il écrit ainsi dans son journal : "Je veux être Chateaubriand ou rien". À 19 ans, il publie ses premiers poèmes Odes. Son recueil lui vaut d'être remarqué par Louis XVIII, qui lui verse une pension. Rapidement, le jeune écrivain s'inscrit comme un partisan du "romantisme", dont il deviendra un des chefs de file : dès la préface d'une de ces premières pièces, Cromwell, publiée en 1827, il rompt avec les conventions classiques d'unité de temps et de lieu. En 1829, Victor Hugo publie le recueil de poèmes Les Orientales, puis Le Dernier jour d'un condamné, où il prend partie contre la peine de mort. En 1831, il publie son premier roman historique : Notre-Dame de Paris, qui devient un immense succès.

Victor Hugo produit essentiellement des pièces de théâtre et de la poésie (Les Chants du crépuscule (1835), Les Voix intérieures (1837), Les Rayons et les Ombres (1840)). En 1841, après s'être présenté trois fois sans succès, il est enfin élu à l'Académie française. Deux ans après, en 1843, l'accident de barque qui coûte la vie à sa fille, Léopoldine, l'affecte terriblement et il cessera alors d'écrire jusqu'à son exil. L'écrivain ne reste cependant pas inactif : ses livres témoignaient de véritables idéaux engagés. Il commence alors une carrière politique : d'abord élu maire du 8e arrondissement de Paris en 1848, il est élu en juin de la même année député de la deuxième République. Lors des émeutes des journées de juin, toujours en 1848, il commande des troupes face aux barricades. Il regrettera, par la suite, cette répression sanglante. Élu par la suite à l'Assemblée législative, il y prononce son Discours sur la misère (1849). Mais sa participation à la résistance face au coup d'Etat de Napoléon III, en décembre 1851, lui vaut l'exil, d'abord en Belgique, puis dans les îles anglo-normandes, à Jersey et Guernesey.

Là, Victor Hugo se remet à écrire, notamment des recueils de poésie, comme Les Châtiments (1853), Les Contemplations (1856), où de nombreux poèmes sont dédiés à sa fille Léopoldine ("Demain dès l'aube..."), et La Légende des siècles (1859). En 1862, il publie un de ses grands chefs d'oeuvre, devenu emblématique de la littérature française : Les Misérables. Il dédie son roman Les Travailleurs de la mer (1866) aux habitants de Guernesey.

En 1870, Victor Hugo revient en France à l'occasion de la proclamation de la République. Incarnation de la résistance au Second Empire, il est accueilli triomphalement. Il est successivement élu à l'Assemblée nationale (1871) puis au Sénat (1876). Il continue d'écrire et achève La Légende des siècles. Il meurt le 22 mai 1885, à l'âge de 83 ans, des suites d'une congestion pulmonaire. Ses funérailles sont nationales : il est emmené au Panthéon, suivi par un cortège de 2 millions de personnes.

C’est l’entremêlement entre le poète et le politique qui fera de Victor Hugo une figure emblématique du XIXe siècle. Du 2 au 4 novembre 2018, France Culture a proposé un weekend qui lui fut entièrement consacré afin de mieux saisir les enjeux démocratiques de son œuvre aujourd’hui et demain.