Vladimir Jankélévitch

Philosophe (1903-1985)

Biographie
Crédit photo : Vladimir Jankélévitch le 12 décembre 1981. © AFP - Philippe Wojazer
Vladimir Jankélévitch le 12 décembre 1981.
Vladimir Jankélévitch le 12 décembre 1981.

Toute l'actualité

De la réalité (augmentée)
De la réalité (augmentée)
3 min
Soleil d'une matinée de printemps...
Soleil d'une matinée de printemps...
58 min
Deux jeunes femmes font du camping près de Paris,  en mars 1950.
Deux jeunes femmes font du camping près de Paris, en mars 1950.
36 min
Pascal Bruckner et Alain Finkielkraut en 1979 à Paris
Pascal Bruckner et Alain Finkielkraut en 1979 à Paris
À voix nue
30 min
Le philosophe Vladimir Jankélévitch lors d'un cours à la Sorbonne dans les années 70
Le philosophe Vladimir Jankélévitch lors d'un cours à la Sorbonne dans les années 70
46 min
Vladimir Jankélévitch lors d'une commémoration le 24 avril 1983 à Paris
Vladimir Jankélévitch lors d'une commémoration le 24 avril 1983 à Paris
"Le courage n'est pas un savoir mais une décision"
"Le courage n'est pas un savoir mais une décision"
59 min
Donner sans rien attendre en retour ?
Donner sans rien attendre en retour ?
58 min
L'humilité, une cure d'amaigrissement moral ?
L'humilité, une cure d'amaigrissement moral ?
58 min
Un menteur peut-il être sincère ?
Un menteur peut-il être sincère ?
58 min
La mayonnaise Proust ne prend pas toujours
La mayonnaise Proust ne prend pas toujours
3 min
La philosophe Elisabeth de Fontenay, chez elle, à Paris, France
La philosophe Elisabeth de Fontenay, chez elle, à Paris, France
À voix nue
28 min

Biographie

Vladimir Jankélévitch le 12 décembre 1981.
Vladimir Jankélévitch le 12 décembre 1981.
Vladimir Jankélévitch Philosophe (1903-1985)

Vladimir Jankélévitch est né en 1903 à Bourges, de parents russes exilés en raison des pogroms antisémites. Entré à l’École normale supérieure en 1922, il en sort premier à l’agrégation de philosophie en 1926 et soutient sa thèse consacrée à Schelling en 1933. Il commence sa carrière de professeur dans différentes villes de France jusqu’à sa révocation en 1940 suite aux lois anti-juives. Il s’engage alors dans la Résistance.

En 1951, il accède à la chaire de philosophie morale à la Sorbonne qu’il occupera pendant trente ans. Philosophe engagé dans la cité – il soutient le mouvement étudiant de Mai 68 – il est l’auteur de nombreux ouvrages dont Le Je-ne-sais-quoi et le presque-rien (1957), Le Pur et l'Impur (1960), La Musique et l'ineffable (1961), L'Irréversible et la nostalgie (1974). Il décède en 1985 à Paris, à l’âge de 81 ans.

Crédit photo : Vladimir Jankélévitch le 12 décembre 1981. © AFP - Philippe Wojazer