Yann Beuron

Ténor français (Dreux, 1969)

Biographie
Crédit photo : Yann Beuron photo bio
Yann Beuron photo bio
Yann Beuron photo bio

Toute l'actualité

Dalbavie – Fleury, Le Soulier de satin – dir. Marc-André Dalbavie, mise en scène Stanislas Nordey : Yann Beuron (Don Pélage), Eve-Maud Hubeaux (Doña Prouhèze), Béatrice Uria-Monzon (Doña Honoria)
Dalbavie – Fleury, Le Soulier de satin – dir. Marc-André Dalbavie, mise en scène Stanislas Nordey : Yann Beuron (Don Pélage), Eve-Maud Hubeaux (Doña Prouhèze), Béatrice Uria-Monzon (Doña Honoria)
vidéo
Marc-André Dalbavie : le Soulier de Satin (Opéra de Paris)
Marc-André Dalbavie : le Soulier de Satin (Opéra de Paris)
CONCERT
4h 51
A 52 ans, le ténor Yann Beuron a décidé de mettre un terme à sa carrière lyrique
A 52 ans, le ténor Yann Beuron a décidé de mettre un terme à sa carrière lyrique
Alain Altinoglu lors du concert en mémoire au génocide arménien en 2015
Alain Altinoglu lors du concert en mémoire au génocide arménien en 2015
 Boesmans : Pinocchio avec Stéphane Degout, Vincent Le Texier, Chloé Briot…
Boesmans : Pinocchio avec Stéphane Degout, Vincent Le Texier, Chloé Briot…
France Musique
France Musique
France Musique
France Musique
26 min
France Musique
France Musique
27 min
France Musique
France Musique
27 min
France Musique
France Musique
26 min
France Musique
France Musique
27 min

Biographie

Yann Beuron photo bio
Yann Beuron photo bio
Yann Beuron Ténor français (Dreux, 1969) Depuis 1995, dès ses premiers pas sur scène, le ténor Yann Beuron a abordé de très nombreux répertoires, de Rameau à Fauré, en passant par Mozart, Strauss, ou encore Offenbach.

Après des études de sociologie, Yann Beuron entre au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans la classe de chant d’Anna Maria Bondi, où il obtient le premier prix à l’unanimité en 1996.

Ses premiers rôles reflètent la diversité de son répertoire : un laquais du Chevalier à la Rose, de Strauss, sous la direction d’Armin Jordan, un ami de Cellini dans Benvenuto Cellini, de Ferrando dans Cosi fan Tutte … Puis un premier rôle d’importance, Belmonte dans l’Enlèvement au sérail de Mozart, dirigé par William Christie.

C’est aussi avec **William Christie ** qu’il fait ses débuts à l’Opéra de Paris, en 1996, dans l’Hippolyte et Aricie de Rameau, mis en scène par Jean-Marie Villégier, où il interprète Arcas et Mercure. Il y revient la saison suivante pour chanter Mercure dans Platée de Rameau, sous la direction de Marc Minkowski, et s’y produit presque chaque saison depuis.

**Marc Minkowski ** est le chef avec lequel Yann Beuron collabore le plus, notamment dans les opéras de Gluck (Iphigénie en Tauride et, en 2013, Alceste ), et d’Offenbach (Orphée aux Enfers, La Belle Hélène, La Grande Duchesse de Gérolstein …).

De nombreux prix ponctuent sa carrière : vainqueur du Concours international Toti Dal Monte à Trévise, en 1996, « révélation musicale de l’année 1999 » (prix décerné par le Syndicat Professionnel de la Critique)…

Yann Beuron en cinq dates :

• 1969 : naissance à Dreux.
• 1996 : diplômé du CNSM de Paris
• 1996 : débuts à l’Opéra de Paris
• 1998 : première collaboration avec Marc Minkowski
• 1999 : « révélation musicale de l’année »

Yann Beuron en cinq enregistrements :

Offenbach, La Belle Hélène
Les Musiciens du Louvre – Grenoble (dir. Marc Minkowski)
Virgin, 2001
Fauré, Mélodies
Yann Beuron, Billy Eidi (piano)
Timpani, 2010
Gluck, Iphigénie en Tauride
Les Musiciens du Louvre – Grenoble (dir. Marc Minkowski)
Archiv Produktion, 2001
Rameau, Platée (DVD)
Les Musiciens du Louvre – Grenoble (dir. Marc Minkowski)
Arthaus Musik, 2011
•** Offenbach**, La Grande Duchesse de Gérolstein
Les Musiciens du Louvre – Grenoble (dir. Marc Minkowski)
Virgin, 2005

Crédit photo : Yann Beuron photo bio