• Fréquences
  • Accès
  • Contact

CP - Six artistes en résidence à Radio France

Publié le 25.09.2020

Communiqué de presse - 25 septembre 2020


Radio France accueille six artistes en résidence pour la saison 2020-2021 des concerts : Benjamin Grosvenor, Barbara Hannigan, Patricia Kopatchinskaja, Jean-Guihen Queyras, Karol Mossakowski, le Quatuor Diotima.

Chaque saison, les formations musicales de Radio France accueillent des artistes en résidence. Ce compagnonnage est le témoin de la fidélité que Radio France accorde à ces artistes hors pair. 

Après le pianiste Bertrand Chamayou, la violoniste Hilary Hahn, l’organiste Thomas Ospital, le Quatuor Diotima, le compositeur Pascal Dusapinle comédien Lambert Wilson pour la saison 2018-2019, le chef d'orchestre Leonardo García Alarcón, le baryton Matthias Goerne, la soprano et chef d’orchestre Barbara Hannigan, l’organiste Karol Mossakowski et le Quatuor Diotima pour la saison 2019-2020, 
cette nouvelle saison des concerts accueillera le pianiste Benjamin Grosvenor, la soprano et chef d’orchestre Barbara Hannigan, la violoniste Patricia Kopatchinskaja, le violoncelliste Jean-Guihen Queyras, l’organiste Karol Mossakowski et le Quatuor Diotima. Autant d'univers qui reflètent l'éclectisme des saisons des concerts de Radio France. 


Né en 1992 sur l’estuaire de la Tamise, Benjamin Grosvenor étudie la musique avec sa mère puis s’inscrit à la Royal Academy of Music de Londres. Il donne un premier récital en 2003, devient l’année suivante BBC Young Musician of the Year. Il est par ailleurs le premier lauréat du Ronnie and Lawrence Ackman Classical Piano Prize, nouvellement créé par le New York Philharmonic. Il se produit avec des partenaires de musique de chambre tels que Hyeyoon Park, Timothy Ridout ou Kian Soltani. En résidence à Radio France, il interprétera des concertos (Rachmaninov, Britten), le Quatuor avec piano de Richard Strauss, et donnera un récital consacré à Chopin, Liszt et Brahms.
Retrouvez Benjamin Grosvenor les 24 septembre, 5 mars, 7 mars et 1 juin.

En réécoute sur France Musique, le Concerto n°2 de Rachmaninov qu'il a donné à l'Auditorium de Radio France le 24 septembre dans le cadre du premier concert dirigé par Cristian Măcelaru en tant que directeur musical de l'Orchestre National de France.

Née en Moldavie, Patricia Kopatchinskaja a d’abord travaillé avec une élève de David Oïstrakh avant de poursuivre ses études à Vienne puis à Berne. Les études de composition qu’elle a aussi menées à Vienne, l’ont poussée à également jouer les grandes partitions du XXe siècle et à créer des œuvres de Johanna Doderer, Gerd Kühr, Fazil Say, Tigran Mansourian, Mark- Anthony Turnage et bien d’autres, qui ont été écrites pour elle. Elle joue (pieds nus) un instrument fabriqué en 1834, à Turin, par Giovanni Francesco Pressenda.
En résidence à Radio France, elle interprétera Szymanowski, créera un concerto de Luca Francesconi, jouera sa propre musique (composée sous le diminutif de Patkop) et participera en tant que récitante à un Pierrot lunaire d’exception.
Retrouvez Patricia Kopatchinskaja les 23 et 30 octobre, 14 février, 11 avril et 18 juin.

Né en 1967 à Montréal, Jean-Guihen Queyras embrasse l’ensemble du répertoire pour violoncelle, de Haydn à Dvořák, avec une prédilection pour la musique du XXe siècle et les œuvres des compositeurs d’aujourd’hui. Il a été violoncelle solo de l’Ensemble intercontemporain et a créé des œuvres d’Ivan Fedele, Gilbert Amy, Bruno Mantovani, Michael Jarrell, Johannes-Maria Staud, Thomas Larcher, Tristan Murail, etc. En 2014, sous la direction du compositeur, il a enregistré le Concerto pour violoncelle de Peter Eötvös à l’occasion de son 70e anniversaire.
Par ailleurs membre fondateur du Quatuor Arcanto, Jean-Guihen Queyras forme un trio reconnu avec Isabelle Faust et Alexander Melnikov. Il collabore également avec des spécialistes du zarb, Bijan et Kevyan Chemirani à l’occasion d’un programme de musique méditerranéenne, qu’il donnera le 12 juin dans le cadre de sa résidence, qui lui permettra aussi de jouer le Premier Concerto de Saint-Saëns, de créer le concerto de Benjamin Attahir, et de donner un programme de sonates ainsi qu’un concert avec le Chœur de Radio France.
Retrouvez Jean-Guihen Queyras les 3 et 4 décembre, 6 février, 18 mai et 15 juin.

Barbara Hannigan mène une activité multiforme. Elle a collaboré avec les metteurs en scène Christoph Marthaler, Andreas Kriegenburg, Krszysztof Warlikowski, la choré- graphe Sasha Waltz, le saxophoniste John Zorn, les chefs Simon Rattle, Kent Nagano, Vladimir Jurowski, Antonio Pappano, Kirill Petrenko... Elle a créé plus de 80 œuvres signées Boulez, Dutilleux, Ligeti, Sciarrino, Jarrell, etc. Parmi les opéras qu’elle a marqués en tant que chanteuse : Lulu, Pélléas et Mélisande, Die Soldaten, Hamlet de Brett Dean, Written on Skin et Lessons in Love and Violence de George Benjamin et The Snow Queen d’Abrahamsen, dont elle a créé la version anglaise en janvier 2020 à l’Opéra de Munich.
Directrice artistique du Ojai Festival (Californie) pendant l’été 2019, elle est principal chef invité de l’Orchestre symphonique de Göteborg. Elle a dirigé son premier opéra, The Rake’s Progress, en mai de la même année.
Son premier album, comme chanteuse et chef d’orchestre (« Crazy Girl Crazy »), est accompagné d’un film sur son travail, « Music is Music », réalisé par Mathieu Amalric. Avec Reinbert de Leeuw, récemment disparu, elle a publié l’album « Vienne : fin de siècle ». Barbara est régulièrement invitée par l'Orchestre Phiharmonique de Radio France. 
Retrouvez Barbara les 8 novembre, 6-7 janvier et 28 mai.

Karol Mossakowski commence l’apprentissage du piano et de l’orgue avec son père. Après des études musicales en Pologne, il travaille au CNSMD de Paris avec Olivier Latry, Michel Bouvard, Thierry Escaich, Philippe Lefebvre et Laszlo Fassang.
En 2010, il remporte le Concours international Feliks Nowowiejski à Poznań, le Premier Prix du Concours du Printemps de Prague en 2013, et en 2016 le Grand Prix de Chartres. En 2016, il remporte aussi le Prix international Boellmann-Gigout de Strasbourg et, la même année le prix « Debiut roku » de l’Institut national de musique et de danse de Pologne. En 2014-2015, il est pendant six mois Young Artist in Residence à la Cathédrale Saint-Louis de La Nouvelle-Orléans.
Karol Mossakowski pratique l’improvisation, notamment en accompagnant des films muets. Il a pris en septembre 2019 la suite de Thomas Ospital en tant que titulaire de l’orgue de Radio France. Karol Mossakowski vient d'enregistrer un disque sur l'orgue de Radio France. 
Retrouvez Karol Mossakowski les 22 décembre, 21 février, 16 avril, 18 juin et aussi lors des Ateliers musicaux les 19 décembre, 9 janvier, 3 avril et 22 mai.

Créé en 1996 par quatre lauréats du Conservatoire de Paris, le Quatuor Diotima s’est baptisé sous le double parrainage du romantisme allemand (Diotima est l’héroïne d’Hyperion de Hölderlin) et de la musique d’aujourd’hui (Fragmente-Stille, an Diotima est le titre d’une œuvre de Nono). Il a effectué des enregistrements de compositeurs américains (Crumb, Reich, Barber), de Boulez (le Livre pour quatuor dans sa version révisée), du méconnu George Onslow, a fait paraître un coffret consacré à la seconde École de Vienne et a lancé une nouvelle collection de portraits monographiques (Miroslav Srnka, Gérard Pesson...). De 2012 à 2016, le Quatuor Diotima a été en résidence aux Bouffes du Nord à Paris.
Après Schubert et Bartók en 2018-2019, puis les derniers quatuors de Beethoven l’année suivante, les Diotima voguent cette saison de Ravel à Schubert et de Chausson à la création.
Retrouvez le Quatuor Diotima les 13 octobre, 12 janvier, 6 février et 6 avril.


Pôle de relations médias / Direction de la Musique et de la Création de Radio France

 

François Arveiller /   

Marianne Devilleger /  

Laura Jachymiak /