• Fréquences
  • Accès
  • Contact

Disparition de Claude Samuel

Publié le 15.06.2020
Disparition de Claude Samuel

Communiqué de presse -  lundi 15 juin  2020



Disparition de Claude Samuel 


Ancien directeur de la Musique de Radio France, défenseur des plus grands compositeurs contemporains du XXème siècle, Claude Samuel a été une figure emblématique de Radio France et de la musique française
 
Sibyle Veil, présidente-directrice générale de Radio France, les équipes de la direction de la Musique et de la Création et de France Musique souhaitent rendre un hommage particulier à Claude Samuel,  disparu ce dimanche 14 juin à l’âge de 88 ans. Claude Samuel a marqué Radio France de son empreinte musicale en tant que producteur pour France Culture, France Musique, et comme directeur de la Musique de 1989 à 1996.

Diplômé de médecine en chirurgie dentaire, Claude Samuel suit également des études musicales à la Schola Cantorum avant de rejoindre très vite le monde du journalisme, de la presse musicale et de la radio.

D’abord nommé conseiller pour la programmation et la production à Radio France, Claude Samuel occupe le poste de directeur de la Musique dès 1989. Il lance en 1991, la première édition du festival Présences de Radio France, un festival de musique contemporaine alors gratuit qui réussit à rassembler un public vaste et varié, qui a célébré avec succès les 30 ans de sa création en février dernier. Tout au long de son parcours à Radio France, il a beaucoup œuvré pour lancer la carrière de jeunes interprètes qui sont devenus les "grands" que l'on connait aujourd'hui, avec une série de concerts "Les nouveaux interprètes" à Paris et en régions.

Diplômé de médecine en chirurgie dentaire, Claude Samuel suit également des études musicales à la Schola Cantorum avant de rejoindre très vite le monde du journalisme, de la presse musicale et de la radio.

D’abord nommé conseiller pour la programmation et la production à Radio France, Claude Samuel occupe le poste de directeur de la Musique dès 1989. Il lance en 1991, la première édition du festival Présences de Radio France, un festival de musique contemporaine alors gratuit qui réussit à rassembler un public vaste et varié, qui a célébré avec succès les 30 ans de sa création en février dernier. Tout au long de son parcours à Radio France, il a beaucoup œuvré pour lancer la carrière de jeunes interprètes qui sont devenus les "grands" que l'on connait aujourd'hui, avec une série de concerts "Les nouveaux interprètes" à Paris et en régions.

Et au-delà, tout au long de sa carrière, son action a permis d’apporter  une aide considérable à la musique contemporaine à une époque où ce genre musical ne bénéficiait pas d’un soutien majeur.

De Royan à La Rochelle en passant par Metz ou Rennes, il est à l’origine de nombreux concours et festivals qui lui permettront d’encourager et de promouvoir la musique contemporaine auprès d’un public toujours plus large. Il est également initiateur de plusieurs concours de la Ville de Paris, tels que le Concours de flûte Jean-Pierre Rampal, le Concours de trompette Maurice André, le Concours de piano-jazz Martial Solal et le Concours de lutherie et d’archèterie Étienne Vatelot. Claude Samuel fut également le confident des plus grands compositeurs contemporains de son époque, notamment Olivier Messiaen, dont il fut l’auteur des biographies et des recueils d’entretiens, ainsi que Pierre Boulez et Iannis Xenakis.

Son immense engagement au service de la musique contemporaine lui a valu de se voir décerner la Légion d’honneur (1985) avant d’être nommé Officier des Arts et des Lettres et Officier de l’ordre du Mérite (1993).
 
« Un défenseur de la création musicale nous a quittés. Il y a 30 ans, Claude Samuel avait fait le pari de la découverte, de l’audace et de l’exigence… C’est ainsi que le festival Présence, un fabuleux mélange d’artistes prometteurs et de compositeurs confirmés, réunis par leur soif de création, est né. Claude Samuel était une figure emblématique de Radio France, animé par une passion ardente pour la musique contemporaine et la volonté de la rendre accessible au plus grand nombre » Sibyle Veil. 

« C'est avec une infinie tristesse que nous avons appris le décès du grand serviteur de la musique qu'a été Claude Samuel. Les artistes et notamment les compositeurs qu’il a inlassablement défendus savent tout ce que nous lui devons. Le festival Présences, qu'il a créé, mettant ainsi en lumière les musiques  d’aujourd’hui, en est un des signes les plus vivants. A Radio France, Claude Samuel fut un très grand directeur de la Musique qui n’oublia jamais de tisser des liens avec tous les publics. Toute la direction de la Musique est aujourd’hui en deuil ».  témoigne Michel Orier, directeur de la Musique et de la Création.

Marc Voinchet, directeur de France Musique, a rendu hommage ce matin au micro de Jean-Baptiste Urbain à l’homme qu’il qualifie de « passeur » : « Émotion, tristesse, Claude Samuel vient de nous quitter. Il était extrêmement attentif aux autres, prolifique, gourmand, curieux, guidé constamment par ce besoin de partager ses curiosités, ses envies de surprises. Il a accompagné et défendu la création avec une vigueur qu’il nous laisse en exemple. Le monde de la musique lui doit tant. Ainsi que les forces musicales de Radio France. Merci à vous, cher Claude ».

Homme de culture, Claude Samuel a lancé le Prix des Muses, qu’il a offert à France Musique il y a 4 ans. Ce prix récompense des ouvrages consacrés à la musique classique, au jazz et aux musiques traditionnelles.  En hommage à ce grand défenseur des grands compositeurs contemporains du XXème siècle , France Musique a décidé de baptiser désormais  ce prix le  Prix France Musique Claude Samuel.

France Musique rend  toute la journée hommage à Claude Samuel dans ses émissions (Musique Matin, Classique Info, Relax...) et sur francemusique.fr. Vous y retrouverez notamment une émission sur ses souvenirs du Festival de Royan qu’il a confiés à Arnaud Merlin.

Pôle de relations médias / Direction de la Musique et de la Création de Radio France

 

François Arveiller /   

Marianne Devilleger /  

Laura Jachymiak /