• Fréquences
  • Accès
  • Contact

France Culture / Centenaire de la naissance de Primo Levi

Publié le 08.11.2019
France Culture / Centenaire de la naissance de Primo Levi





COMMUNIQUE DE PRESSE

8 novembre 2019

Centenaire de la naissance de Primo Levi

Emissions spéciales sur France Culture et rencontres au Centre Primo Levi

Du 11 au 17 novembre 2019

A l’occasion du centenaire de la naissance de Primo Levi, chimiste, écrivain et témoin majeur de la Shoah, France Culture, partenaire de l’évènement « Dire l’indicible » organisé par le  Centre Primo Levi, lui consacre la semaine du 11 au 17 novembre, avec notamment  La Grande Table  du 15 novembre et deux émissions Une vie, une œuvre et Etre et savoir

La Fiction s’associe également à cet hommage en rediffusant un feuilleton réalisé pour le 75ème anniversaire de sa naissance : des amis ou écrivains l’évoquent à travers des lectures d’extraits de ses œuvres. Avec Jorge Semprun, Pierre Pachet, René de Ceccaty, Jean Samuel et Jean-Philippe Bareil. 

Le samedi 16 novembre, une rencontre en hommage à l’écrivain sera animée par Sandrine Treiner, directrice de France Culture à la Mairie du IIIe arrondissement de Paris.


AU PROGRAMME SUR FRANCE CULTURE

>>> Semaine du 11 au 15 novembre

20h30 Fiction, Le Feuilleton / coordination Blandine Masson 

Pages arrachées à Primo Levi  

Né à Turin en 1919, Primo Levi appartient à une famille cultivée de la bourgeoisie juive. Après un diplôme de chimie à Turin, il s'installe à Milan et travaille pour une société pharmaceutique suisse. En 1943, après la chute du régime et l'arrestation de Mussolini, il tente de rejoindre un groupe de maquisards, mais dénoncé, il est arrêté le 13 décembre par la milice fasciste. Il est interné en février 1944 dans le Lager de Buna-Monowitz (Auschwitz III). Il est libéré le 27 janvier 1945, date de la libération du camp par les Soviétiques. Il trouve un emploi dans une entreprise de peinture dont il devient par la suite directeur et où il reste jusqu'à sa retraite. Il se suicide le 11 avril 1987. Sur sa tombe sont inscrits son nom et 174 517, son matricule à Auschwitz.

Si c’est un homme, paru en 1947, récit de sa survie dans l'univers concentrationnaire, ne connaît pas immédiatement un grand succès mais marque ensuite fortement les esprits de l'Europe d'après-guerre. Au cours des décennies suivantes, il est traduit dans une trentaine de langues, intégré dans les programmes scolaires, et se vend aujourd'hui encore à 200.000 exemplaires par an rien qu'en Italie. A sa retraite, Primo Levi se consacre pleinement à l'écriture et à son travail de mémoire. Il publie plusieurs récits poignants sur son expérience de juif italien, de chimiste et de prisonnier : La Trêve (1963), Le Système périodique (1975), La Clé à molette (1978), Maintenant ou jamais (1982) ou encore Les Naufragés et les Rescapés (1986), son dernier livre. Il écrit et publie aussi des articles, des nouvelles et de la poésie 

Lundi 11 novembre  Le camp d’Auschwitz  
Mardi 12 novembre Les gestes de la survie  
Mercredi 13 novembre L’œuvre fantastique de Primo Levi  
Jeudi 14 novembre L’influence de Primo Levi sur les écrivains de la Shoah  
Vendredi 15 novembre Souvenirs des amis de déportation  

 

>>> Jeudi 14 novembre

8h Reportage Soigner « la violence politique »

18h Reportage Témoigner des effets de la violence politique

 

>>> Vendredi 15 novembre

12h -14h La Grande Table / Olivia Gesbert

Lire Primo Levi aujourd’hui

Partie 2 : Philippe Mesnard, auteur de la biographie Primo Levi (Fayard)

>>> Samedi 16 novembre

15h00 Une Vie, une œuvre / coordination Christine Bernard  

Primo Levi (1919-1987) : L'homme en soi
Un documentaire de Lenora Krief. Réalisé par Julie Beressi 

Primo Levi, l'Écrivain italien survivant des camps de concentration, a mis fin à ses jours le 11 avril 1987. Avant d’être écrivain, c’était un témoin, « un témoin professionnel ». Il avait en lui cette urgence et ce besoin irrépressible de transmettre. Avec un style analytique, pur, Primo Levi nous raconte l’horreur des camps.  
Le retour n’est pas une libération pour Primo Levi. Il compte les morts, ceux qui ne sont pas revenus, les amis abattus par les fascistes, c’est un retour « en noir et blanc » extrêmement douloureux… Pour résumer le mal de son temps en une image, Primo Levi choisi cette vision qui lui est familière : « un homme décharné, le front courbé, dont le visage et les yeux ne reflètent nulle trace de pensée ». On peut détruire un homme, la déshumanisation est possible. 


>>> Dimanche 17 novembre

17h Être et savoir / Louise Tourret

Comment transmettre la mémoire de la Shoah aux enfants ?
Avec Norbert Czarny, ancien professeur de lettres en collège, il anime des ateliers avec des classes au Mémorial de la Shoah et est l'auteur notamment de Le journal d’Hélène Berr : 1942-1944 (Tallandier, 2011) et Les valises (réédition, 2015, Fenixx), Clément Bouchereau (SR), professeur en lycée professionnel, et Alain Chouraqui (SR), président de la Fondation Le camp des Milles.

 

Ecoutez, réécoutez et podcastez les émissions sur franceculture.fr

 

>>>  Le Centre Primo Levi

A l’occasion du centenaire de la naissance de Primo Levi, le Centre Primo Levi organise deux journées de rencontres, de débats, d'expositions et d'animations à la Mairie du 3ème à Paris les 15 et 16 novembre.
Ecrivains, artistes, citoyens, historiens, experts et responsables politiques mettront en lumière l’héritage de Primo Levi, échangeront sur la réalité de la violence politique aujourd'hui et sur le rôle du récit dans l'accueil des personnes venues demander l'asile en France.

Avec notamment

Samedi 16 novembre
[15h-17h30] Hommage à Primo Levi, rencontre et débat animés par Sandrine Treiner, directrice de France Culture.
En présence de son fils, Renzo Levi
Avec Laurent Gaudé, écrivain, Fabio Levi, directeur du Centre d'études internationales Primo Levi de Turin et Philippe Mesnard, biographe

Mairie du IIIe arrondissement, 2 rue Eugène Spuller, 75003 Paris
Sur entrée libre

Ecrivez ici votre texte.

CONTACTS PRESSE 
 
Claude-Agnès Marcel style=""> /
Marie-Julie Bourdeau
/