• Fréquences
  • Accès
  • Contact

France Culture / Journée spéciale mercredi 18 décembre dès 6h "En raison d'un mouvement social..."

Publié le 17.12.2019
France Culture / Journée spéciale mercredi 18 décembre dès 6h "En raison d'un mouvement social..."
 
 
 
 
 
 
 
COMMUNIQUE DE PRESSE
17 décembre 2019
 

 

"En raison d'un mouvement social..."

Journée spéciale mercredi 18 décembre dès 6h

 

Un an après le déclenchement du mouvement dit des Gilets jaunes, La France connaît en cet automne un important mouvement social. Si le projet de réforme des retraites est le pivot de la contestation,

d’autres sujets s’agrègent au mécontentement s’agissant des services publics en particulier, santé, éducation, transports … Depuis trois semaines, Radio France est également traversée par un conflit social.

France Culture consacre une journée spéciale à la situation actuelle et met en débat les enjeux des oppositions sociales et politiques en cours.

 

@Sébastien-Salom Gomis / AFP

 

Au programme

Mercredi 18  décembre

 

6h Le réveil culturel – Tewfik Hakem

Raconter au cinéma les mouvements sociaux.

Avec Stéphane Brizé, réalisateur.

 

6h45 les enjeux internationaux – Julie Gacon

Etat des lieux de l’audiovisuel public en Europe

 

7h- 9h les Matins –Guillaume Erner

  

7h12 Question du jour  : Mobilisation sociale : quelles marges de manoeuvre ont les organisations syndicales ?
Jean-Michel Denis, professeur de sociologie à l’Université Paris-Est Marne La Vallée, spécialiste des relations professionnelles et du syndicalisme.

7h40-8h Partie 1 : La réforme à quel prix ? 
Daniel Cohen, économiste, dirige le département d’économie de l’École normale supérieur (ENS), directeur du Centre pour la recherche économique et ses applications (CEPREMAP). Auteur de  « Il faut dire que les temps ont changé : chronique fiévreuse d’une mutation qui inquiète » (Albin Michel).

8h20-8h45  Partie 2 : La réforme à quel prix ? (suite)
Daniel Cohen, économiste, dirige le département d’économie de l’École normale supérieur (ENS), directeur du Centre pour la recherche économique et ses applications (CEPREMAP). Auteur de  « Il faut dire que les temps ont changé : chronique fiévreuse d’une mutation qui inquiète » (Albin Michel).

La transition – Hervé Gardette

La réforme des retraites prend-elle en compte les paramètres climatiques ?

La théorie (culturelle) Mathilde Serrell

Personnalités de la culture : une parole sociale impossible ?

 

9h-10h Le cours de l’histoire – Xavier Mauduit

Histoire des négociations syndicales avec

Avec Patrick Fridenso, Frédéric Sawicki et Nicolas Roussellier (sous réserve)

 

11h -12h Culturesmonde –Florian Delorme

Comment les Gafa détériorent les conditions des travailleurs français et américains ?

 

12h- 13h30 La Grande Table –Olivia Gesbert

 1ère partie : Culture 

Que reste-t-il du service public de la culture ?

Emmanuel Demarcy-Mota, metteur en scène, directeur du Théâtre de la Ville

2ème partie : Idées 

Le travail a-t-il encore un sens ?

Alain Supiot, juriste, à l’occasion de la parution de sa leçon de clôture donnée le 22 mai au Collège de France, Le travail n’est pas une marchandise. Contenu et sens du travail au XXIe siècle (octobre 2019) 

  

14h- 15h Entendez-vous l’éco ? Tiphaine de Rocquigny

Qui veut faire travailler les séniors ?

 

16h- 17h La méthode scientifique -  Nicolas Martin

Recherches carrières désespérément

 

17h- 18h LSD, la série documentaire

Mai 68, l’ORTF à contretemps (documentaire de la Fabrique de l’histoire)

Ce documentaire  évoque la grève à l'ORTF en 1968 ; les salariés revendiquent l'indépendance et l'objectivité journalistique.

Première diffusion le 9/05/2008

C'est par la radio que le général de Gaulle va mobiliser ses troupes le 30 mai après son escapade à Baden-Baden. Ce jour-là les transistors relaient la grande manifestation gaulliste sur les Champs-Elysées. Les « accords de Grenelle » ont donné satisfaction à de nombreux salariés et la grève va progressivement s'arrêter dans la plupart des entreprises. Pas à l'ORTF où la revendication principale n'est pas salariale mais concerne l'indépendance et l'objectivité journalistique. Radios et télé publiques vont donc durcir leur grève à partir du 3 juin et, à contretemps, la poursuivre jusqu'à la mi-juillet pour les journalistes de la télévision. Plusieurs dizaines d'entre eux vont en subir les conséquences en étant licenciés ou mis à pied en plein été, avant une reprise en main sévère par le gouvernement des journaux d'information.

 

18h20- 19h Le temps du débat – Emmanuel Laurentin

La radio publique est-elle-menacée ?

 Table ronde avec des journalistes : Marina Alcaraz des Echos, Laurent Mauduit de Médiapart…

 
 
 

CONTACTS PRESSE 
 
Claude-Agnès Marcel /

Marie-Julie Bourdeau