• Fréquences
  • Accès
  • Contact

France Culture // Spéciale Cinéma : Le 7e art à l’honneur pendant 10 jours sur France Culture - Du 15 au 22 mai

Publié le 13.05.2020
France Culture // Spéciale Cinéma : Le 7e art à l’honneur pendant 10 jours sur France Culture - Du 15 au 22 mai




13 mai 2020


Spéciale Cinéma    

Le 7eart à l’honneur pendant 10 jours sur France Culture  


Du 15 au 22 mai 2020




Cette année, pas de croisette pour le monde du cinéma ni de salles obscures pour les amateurs de films, mais le 7ème art sera mis à l’honneur sur les antennes de France Culture. La Grande Table, Les Chemins de la philosophie, A Voix Nue, Masterclasses... de nombreux rendez-vous d’antennes seront dédiés au cinéma et à ses grandes figures, mythiques ou émergeantes dont les prestigieux lauréats des Prix France Culture cinéma des étudiants et le coup de cœur Acid-France Culture. 

En partenariat avec la plateforme france.tv et La Sélection de la Quinzaine des réalisateurs

Vendredi 15 mai 

  

9h05 Le Cours de l’histoire/ Xavier Mauduit     

Âges sombres et salles obscures REDIFFUSION DU 20/11/2019 

Avec Fabien Mauro, spécialiste du cinéma asiatique et du tokusatsu, auteur de Ishiro Honda : Humanisme Monstre, aux éditions Rouge Profond, 2018 et Alex Nikolavitch, scénariste de bandes dessinées, et notamment auteur de Apocalypses ! aux éditions Les Moutons électriques, 2012.  

 

11h Toute une vie / Coordination Christine Bernard

Stanley Kubrick (1928-1999) - L'humain trop humain 

Un documentaire de Alexandre Willaume-Tylski, réalisé par Ghislaine David 

(Dernière diffusion : 13/07/2018 - 1ère diffusion : 13/05/2017) 

  

15h00 La Compagnie des poètes / Manou Farine   
Alain Cavalier, la poétique du filmeur 

Trois invités, un cinéaste et deux auteures. La revue de poésie La tête et les cornes reçoit Alain Cavalier le temps d'un hors-série et fait de sa poétique un objet d'écriture. Autour de lui, Marie de Quatrebarbes,  poète et co-fondatrice de la revue et la traductrice et poète Lucie Taïeb. 

(Une rediffusion du 6 septembre 2017)  

  

16h La méthode Scientifique / Nicolas Martin 

Blade Runner 2049, le réplicant court toujours  

Rediffusion de l’émission du 6 octobre 2017  

Hélène Collon, traductrice de l’Exégèse, publiée en deux tomes aux Nouveaux Millénaires  

Ariel Kyrou, journaliste, écrivain, et co-réalisateur avec Yann Coquart du documentaire « Les mondes de Philip K.Dick »  

  

21h00 Par les temps qui courent / Marie Richeux  

Jeanne Balibar  

Emission consacrée à la sortie de son premier long métrage "Merveilles à Montfermeil".1ère diffusion le 7/01/2020 / https://www.franceculture.fr/emissions/par-les-temps-qui-courent/jeanne-balibar 

  

  

23h00 L’Atelier Fiction  
Claude Sautet, ce que nous sommes de Sophie Lemp -1ère diffusion 6/12/2019 
Réalisation Pascal Deux 

Conseillère littéraire Céline Geoffroy 

Après une rupture amoureuse, Lucie part seule dans la maison familiale, au bord de la mer. En se promenant sur la plage, elle pense à une scène de César et Rosalie. Elle monte alors au grenier chercher les cassettes vidéo sur lesquelles sont enregistrés plusieurs films de Claude Sautet. Il y a bien César et Rosalie mais aussi Mado, Les Choses de la vie ou encore Max et les ferrailleurs. Lucie les regarde les uns après les autres jusqu’à se fondre dans les histoires et les personnages. Elle leur ressemble tant. À sa voix intérieure se mêle celle de Claude Sautet qui évoque son travail, ses souvenirs. Un voyage cinématographique qui permettra à Lucie de se retrouver. 

  


Samedi 18 mai  


7h00-9h00 Les Matins du samedi / Caroline Broué en Direct 
 Les Matins du samedi reviennent en direct sur France Culture avec ses journaux 7h00-7h30-8h00, ses chroniques La Fabrique médiatique, A propos d’ailleurs et La revue de presse des Idées. 

Caroline Broué recevra comme invitée exceptionnelle Mati Diop, lauréate du Prix France Culture Cinéma des Etudiants pour son film Atlantique. 

  

Conducteur 

7h Journal - Clara Lecocq-Réale 
7h15 Partie 1 : Invité Caroline Broué recevra Mati Diop, lauréate du Prix France Culture Cinéma des Etudiants pour son film Atlantique 

7h30 Journal - Clara Lecocq-Réale 
7h33 Invité suite partie 1 

7h45 La Fabrique médiatique 

8h journal Clara Lecocq-Réale 

8h15 partie 2 Invité actualité   
8h30 A propos d'ailleurs de Mattéo Caranta    
8h45 Revue de presse des idées de Mattéo Caranta    
8h52 Les Mitonnages de Jacky Durand    
    

10h00 Concordance des temps / Jean-Noël Jeanneney   
L’agent secret au cinéma : le cas James Bond (rediffusion du 8 décembre 2018) 

Avec Fabien Boully, maître de conférences en études cinématographiques et audiovisuelles à l'Université de Paris-Nanterre 

  

13h30 Une Histoire particulière (partie 1) / coordination Christine Bernard  
Au revoir les enfants : des mots qu'on n'oublie pas 

Un documentaire de Dominique Prusak, réalisé par Anna Szmuc 
1ère diffusion : 28/05/2017  
1er épisode : Tournage à Provins 
Dans la filmographie de Louis Malle, « Au revoir les enfants » est le film qui a été le plus vu dans les salles obscures. Tourné principalement à Provins (Seine et Marne), il y a exactement trente ans, dans une institution catholique de la ville médiévale, il a également marqué tous les enfants qui y ont participé. La plupart était des acteurs amateurs. Un choix assumé par le metteur en scène qui recherchait la spontanéité dans son sujet. 

  

14h00 Plan Large, l’encyclopédie vivante du cinéma / Antoine Guillot   
S comme Jerzy Skolimowski, cinéaste-aventurier 
Réécoute du 16 mars 2019  

Figure de proue de la Nouvelle Vague polonaise, Jerzy Skolimowski est l'auteur d'une œuvre tout en ruptures et variations, faite de chefs-d’œuvre qui ont marqué le cinéma moderne et contemporain. Rencontre inédite avec un cinéaste insaisissable et irréductible. 

  

15h00 Toute une vie / coordination Christine Bernard  
Jeanne Moreau, l'unique (1928-2017)   

Un documentaire de Yorgos Archimandritis, réalisé par Anne Perez-Franchini (1ere diffusion : 27/10/2018)  
Véritable icône de l’art dramatique, Jeanne Moreau a joué dans plus de 130 films et travaillé avec les plus grands cinéastes. Actrice, chanteuse et réalisatrice multi-récompensée, elle a su traverser l'Histoire du cinéma avec sa voix emblématique, sa présence magnétique et son talent unique. 

  

17h00 Le Temps des écrivains / Christophe Ono-Dit-Biot    

Rediffusion 29.09.2018   

Emission “Portraits. Deux figures de cinéma, Alain Delon et Maria Schneider” 

18h10 Avis critique / Raphaël Bourgois 
 Avec Arnaud Esquerre Interdire de voir (Fayard) 
 Jean-Louis ComolliCinéma numérique. Survie (ENS éditions), Jean-Marie Durand et Joseph Confavreux Rediffusion du 4 mai 2019   

  

20h00-21h00 Masterclasses  
La cinéaste Claire Simon, par Mathilde Wagman 
Rediffusion du 7 août 2019 

  

22h00 Mauvais genres / François Angelier 
 "Danser avec le hasard" : rencontre avec Charlotte Rampling (1) 

Rediffusion de l’émission du 12 janvier 2019 
“À Mauvais Genres, nous avons, certes, des parrains tels Jean Boullet, Éric Losfeld ou Jean-Pierre Dionnet. Mais nous avons surtout, et avant tout : une fée-marraine : Charlotte Rampling. Longtemps nous avons rêvé de pouvoir lui tendre le micro, ce fut chose faite, en décembre, grâce à la photographe Élizabeth Prouvost avec qui elle vient de publier un somptueux ouvrage, Regards croisés sur une photo aux éditions Bernard Dumerchez. Grâce également à Suzanne Tarasiève dont la galerie nous a été un lieu idéal d’échanges et de confidences. 

Pendant près de deux heures nous sommes allés, Philippe Rouyer et moi, à la rencontre de certains des moments les plus « mauvais genres » de sa carrière, depuis « The Knack » de Richard Lester jusqu’aux films de François Ozon, en passant par Visconti, Chéreau, Deray ou Oshima. 

À l’issue de cette rencontre, le mystère Rampling était toujours intact, il nous était simplement devenu plus proche, c’est-à-dire encore plus fascinant.” 

Collaborateurs : Céline du Chéné, Christophe Bier, Philippe Rouyer. 

  

00h00-7h00 Les Nuits de France Culture / coordination Philipe Garbit    
 Nuit du samedi 16 au dimanche 17 mai 2020 
 Une nouvelle diffusion de la Nuit Cinéma des Cahiers 1/2 Par Albane Penaranda  

00:00 - 00:41 Nuit Cinéma des Cahiers 1/2 - Entretien 1/3 avec Pascal Bonitzer et Thierry Jousse (1ère diffusion : 22/05/2016) 

Par Albane Penaranda - Avec Pascal Bonitzer, Thierry Jousse - Réalisation Virginie Mourthé 

00:41 - 01:06 Revues et corrigés - Les Cahiers du Cinéma (1ère diffusion : 26/02/1976) 

Par Raphaël Sorin et Gérard Guégan - Avec Eric Rohmer et Jacques Doniol-Valcroze 

01:06 - 01:16 Plein feu sur les spectacles du monde - Jean Cocteau parle du métier d'auteur de films (1ère diffusion : 01/01/1950) 

Par René Wilmet - Avec Jean Cocteau 

01:16 - 02:21 Profils perdus - André Bazin 2/2 (1ère diffusion : 27/10/1988) 

Par Jean-Pierre Pagliano - Avec Agnès Varda, Jean Narboni, Jean Collet, Jacques Doniol-Valcroze et Jean-Charles Tacchella 

02:21 - 02:31 Roberto Rossellini (1ère diffusion : 01/01/1977 FR3 Radio Côte Azur) 

Par Arlette Sayac et Raoul Mille - Avec Roberto Rossellini 

02:31 - 02:51 Le cinéma des cinéastes - François Truffaut : Souvenirs d'une jeunesse cinéphile (1ère diffusion : 15/02/1976) 

Par Claude-Jean Philippe - Avec François Truffaut 

02:51 - 03:34 Nuit Cinéma des Cahiers 1/2 - Entretien 2/3 avec Pascal Bonitzer et Thierry Jousse (1ère diffusion : 22/05/2016) 

Par Albane Penaranda - Avec Pascal Bonitzer, Thierry Jousse - Réalisation Virginie Mourthé 

03:34 - 04:04 Le masque et la plume - Cinéma : Avec Claude Chabrol pour son film "Le Beau serge" (1ère diffusion : 19/02/1959 Paris Inter) 

Par Michel Polac et François-Régis Bastide - Avec Claude Chabrol, Georges Charensol, Jacques Doniol-Valcroze, Claude Mauriac et France Roche 

04:04 - 04:34 Entretiens avec Alfred Hitchcock par François Truffaut, 16 : Les Amants du Capricorne (1ère diffusion : 25/10/1999) 

Par Serge Toubiana et Nicolas Saada - Avec Alfred Hitchcock et François Truffaut 

04:34 - 05:39 Euphonia - Cinéastes et Musiciens, 4 : Howard Hawks, Dimitri Tiomkin (1ère diffusion : 23/02/1989) 

Par Noël Simsolo - Avec Jean-Claude Biette - Réalisation Viviane Noël 

05:39 - 05:54 Extrait : Interview de Jean Rouch à propos de son film "Les Maitres fous" (1ère diffusion : 01/09/1957) 

Par Sorafom - Avec Jean Rouch 

05:54 - 06:04 Comme il vous plaira - Jean-Luc Godard, où en est le cinéma ? (1ère diffusion : 06/02/1966) 

Par Jacques Floran - Avec Jean-Luc Godard - Réalisation Jean-Jacques Vierne 

06:04 - 06:24 Entretien avec Jacques Rivette (1ère diffusion : 01/05/1966) 

Par Office national de Radiodiffusion Télévision Française (ORTF) - Avec Jacques Rivette 

06:24 - 06:29 Nuit Cinéma des Cahiers 1/2 - Entretien 3/3 avec Pascal Bonitzer et Thierry Jousse (1ère diffusion : 22/05/2016) 

Par Albane Penaranda - Avec Pascal Bonitzer, Thierry Jousse - Réalisation Virginie Mourth 

06:29 - 06:58 Les chemins de la connaissance - La guillotine : De la Terreur à l'abolition, 1ère partie (1ère diffusion : 18/07/1994) 

Par Catherine Soullard - Avec Daniel Arasse - Réalisation Nicole Salerne 

 

Dimanche 17 mai   

 

13h30 Une Histoire particulière (partie 2) / coordination Christine Bernard 
 Au revoir les enfants : des mots qu'on n'oublie pas  

Un documentaire de Dominique Prusak, réalisé par Anna Szmuc.   
1ère diffusion : 29/05/2017  
2nd épisode : Les résistants d’Avon 

Le « Père Jean » du film de Louis Malle, qui accueille dans son institution les enfants juifs, s’appelait en réalité « Père Jacques de Jésus ». C’est à Avon, au petit collège des Carmes qu’il exerçait et non à Provins où a été tourné le film pour des raisons de décor. Dénoncé en Janvier 1944, le Père Jacques sera déporté à Güsen où il mourra d’épuisement à la libération du camp tandis que les 3 enfants juifs disparaîtront immédiatement gazés à Auschwitz. Agent de renseignement clandestin (tout comme le Maire et le secrétaire de Mairie) et véritable héros de la résistance au nazisme, le Père Jacques reste aujourd’hui un exemple pour les enfants d’Avon, qui lui ont consacré, à plusieurs reprises, des travaux mémoriels et éducatifs. 

  

14h00 L’Art est la matière / Jean de Loisy    
 La démocratisation de la production des images. Diagnostic de notre temps sur ce flux d'images : ce nouveau monde est-il terrifiant ou désirable ?  

A l'occasion de l'exposition Le supermarché des images qui devait se tenir du 11 février au 7 juin 2020 au Jeu de Paume (Paris) avec Emmanuel Alloa - professeur en philosophie à l’Université de Fribourg en Suisse ;  Martin Le Chevallier - plasticien, réalisateur ; Samuel Bianchini - Artiste et enseignant-chercheur à l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs de Paris où il dirige le groupe de recherche Reflective Interaction (EnsadLab) ; Marta Ponsa - Historienne d'art. Responsable des projets artistiques et de l'action culturelle au sein du Jeu de Paume depuis 2007.  

Nouvelle écoute du 09/02/2020. 

  

15h00 Personnages en personnes / Charles Dantzig    
 Marion Steiner ou la Duplicité vertueuse 
 rediffusion du 10/12/2017 
Hommage au cinéma avec le film de François Truffaut, Le Dernier Métro, dans lequel Catherine Deneuve interprète Marion Steiner, une comédienne engagée, partagée entre deux amours, pendant l’Occupation. 

Pour en parler Charles Dantzig reçoit le réalisateur Christophe Honoré 

  

16h00 De Cause à effets, le magazine de l’environnement / Aurélie Luneau en Direct 
 Palme d'Or à l'environnement ? 

Le cinéma sera-t-il un acteur principal de la lutte pour sauver la terre et ses habitants ?  

Regards et analyses de nos deux invités, Cyril Dion et Jean-Marc Barr. 

  

20h00 Tous en scène / Aurélie Charon   
BACKSTAGE L’héritage de Hiam Abbas, actrice et réalisatrice palestinienne  

Première diff 13/06/16 

  

21h00 Fiction / Théâtre et compagnie / coordination Blandine Masson                            
 Séraphine de Martin Provost 

1ère diffusion du 13/05/2007 
 Réalisation : Christine Bernard –Sugy 
 Le scénario de Martin Provost " Séraphine " retrace la vie de Séraphine Louis dite Séraphine de Senlis. 
Avec Jacques Gamblin (le narrateur), Clotilde Mollet (Séraphine), Georges Claisse (Wilhelm Uhde) 

Ceci est une histoire vraie. 

Dans les années 1910, un grand critique d'art, Wilhelm Uhde, installé à Senlis, découvre par hasard, dans un coin, un petit tableau représentant des fruits et qu'il prend pour un Cézanne. 

Mais c'est Séraphine, sa femme de ménage, qui l'a peint. 

Séraphine a alors 48 ans. Petite paysanne orpheline, elle rêvait d'être bonne soeur mais a dû se contenter pendant 30 ans de s'occuper du ménage au Couvent de Cluny à Senlis. 

Un jour, à la cathédrale, son ange gardien lui a soufflé de se mettre à la peinture.  

Elle l'a fait, sans aucune formation, utilisant instinctivement des pigments naturels de fleurs, de feuilles, d'écorces, de la boue, du sang, mélangés au Ripolin acheté chez le quincaillier.  

Wilhelm Uhde, fasciné, devient son mécène. 

De cette improbable relation sortiront, pendant une quinzaine d'années, des toiles inspirées, de plus en plus somptueuses, de plus en plus hallucinées, créées la nuit comme sous hypnose, portées à la fois par le divin et par des démons intérieurs. 

Séraphine basculera dans la folie et s'éteindra en 1942 dans un asile de l'Oise. 

Ses toiles sont aujourd'hui exposées dans le monde entier. 

Elle est connue sous le nom de Séraphine de Senlis 

Lors de la cérémonie des Césars qui s’est tenue le 27 février dernier, le film de Martin Provost Séraphine s’est vu décerner 7 récompenses : celles du film de l’année 2008, du scénario original, de la meilleure actrice (Yolande Moreau dans le rôle-titre), de la musique, la photographie, les décors et les costumes. 

Martin Provost avait obtenu le Grand Prix du Meilleur scénario en 2006 et bénéficié d’un achat de son texte par France Culture (prime d’inédit), avant de faire l’objet d’une mise en onde par Christine Bernard-Sugy.   

  

A la suite de ces Césars, la maison de production Diaphana a décidé de distribuer près de 140 copies du film qui seront réparties sur toute la France dont une trentaine à Paris. 

  

Distribution :  
Jacques Gamblin (le narrateur), Clotilde Mollet (Séraphine), Georges Claisse (Wilhelm Uhde) 

Et par ordre d’apparition : 
Catherine Hiegel (Mme Duphot), Andrea Schieffer (Anne Marie), Danièle Rezzi (l’intendante), Jean Yves Duparc et Brigitte Winstel (les bouchers), Frédéric Bouraly (Duval), Emilie Gavois Kahn, la logeuse, Edith Scob (la mère supérieur), Marie Dupuis (Sœur Marguerite), Antoine Gouy (Anatole Duphot), David Geselson (le journaliste), Renaud Serraz (Helmut), Adeline Zarudianski (Minouche), Delphine Zucker (Marie Louise), Johanna Nizard (Mme Delgorges), Hortense Montsaingeon, Julie Timmerman (les ouvrières), Daniel Delabesse (le docteur) 


23h00 L’expérience / Atelier de Création Radiophonique / Aurélie Charon   

MADELEINE D'ENTRE LES MORTS 

Un film-fantôme de Bertrand Bonello, pour un Atelier de Création Radiophonique  (ACR)

Deuxième épisode d’un duo d’ACR produits par Florence Colombani, réalisés par Céline Ters 

Avec Mathieu Amalric, Clotilde Hesme, Bertrand Bonello 

C’est en travaillant au scénario de La Mort de Laurie Markovich que Bertrand Bonello repense à Vertigo. “Parce qu’on finit toujours - dit-il - par repenser à Vertigo”. Ainsi naît Madeleine d’entre les morts, un scénario d’une audace sidérante puisqu’il reprend l’histoire du chef-d’œuvre d’Hitchcock pour mieux la compléter. Qu’est-il arrivé à Judy/Madeleine, le personnage de Kim Novak, avant sa rencontre avec Scottie, l’ancien policier joué par James Stewart ? Et comment vit-elle la machination infligée à cet homme qu’elle finit par aimer ? 

Madeleine d’entre les morts ose revisiter le film le plus obsédant de l’histoire du cinéma et propose le portrait déchirant d’une femme manipulée par deux fois. 

Dans ce film fantôme sonore, Bertrand Bonello incarne Paul, Clotilde Hesme Madeleine et Mathieu Amalric Scottie 

"Voici une autre manière de raconterVertigo. Le raconter non pas du point de vue de Scottie mais de celui de Renée/ Madeleine. Il s'agissait dans ce film de l'incarner, de lui donner sa vie propre, de montrer, de l'intérieur, ce que c'est que d'être une femme utilisée comme une image, une femme que l'on fait mourir, que l'on fait ressusciter, et que l'on fait mourir à nouveau..." raconte Bertrand Bonello 

Première diff 02/10/2014  

https://www.franceculture.fr/emissions/latelier-de-la-creation-14-15/acr-les-films-fantomes-de-bertrand-bonello-2eme-episode

  

00h00-5h00 LES NUITS DE FRANCE CULTURE – coordination Philippe Garbit 

Nuit du dimanche 17 au lundi 18 mai 2020 

00:01 - 00:26 Bonnes nouvelles, grands comédiens - Pierre Brasseur dit deux textes de Léon Paul Fargue, tirés de "Portraits de famille" : Textes consacrés à Anna de Noailles et à Colette (1ère diffusion : 16/07/1970) 

Par Patrice Galbeau - Avec Pierre Brasseur 

00:26 - 03:56 Le bon plaisir - Jacques Lacarrière (1ère diffusion : 04/10/1986) 

Par Renée Elkaïm-Bollinger - Avec Jacques Lacarrière, Lawrence Durrell (le père Serge de Beaurecueil), Jean-Paul Ribes, Pierre Dumayet, Alain Manevy, Catherine Ferran et Maurice Béjart - Réalisation Pamela Doussaud 

03:57 - 04:27 Une Histoire particulière 1/2 : Un récit documentaire en deux parties - Rediffusion du samedi 07/12/2019 

Coordination : Christine Bernard 
Un corbeau et des hommes (1/2) : Signé l’Oeil de Tigre 

04:27 - 04:56 Une Histoire particulière 2/2 : Un récit documentaire en deux parties - Rediffusion du dimanche 08/12/2019 

Coordination : Christine Bernard 
Un corbeau et des hommes (2/2) 

 

Semaine du 18 au 22 mai 

6h Masterclasse  
Mercredi 20/05 : Olivier Assayas, par Olivia Gesbert  
(1ère diffusion le 16 août 2017) 
  
10h Les Chemins de la philosophie / Adèle Van Reeth 

10h55 Le Journal de la philosophie / Géraldine Mosna-Savoye 

Philosopher avec Scorsese (émissions inédites)   

Lundi 18 mai   
Taxi Driver”, un héros camusien  
 Avec Philippe Rouyer  
   
Mardi 19 mai   
Raging Bull”, boxer avec le destin  
 Avec Eric Rochant  
   
 Mercredi 20 mai   
Les Affranchis ”ou l’éthique du gangster 
Avec Sophie Djigo  
   
Jeudi 21 mai   
Shutter Island”, vaut-il mieux vivre en monstre ou mourir en homme de bien ?  
 Avec Jean-Philippe Domecq  

  

  

12h- 12h30 LA GRANDE TABLE /Olivia Gesbert En direct 

Cinéma : 5 scénarios pour un monde nouveau 

  

Lundi 18 mai 

Festival de Cannes 2020 : report, annulation, association ? 

Avec : Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes  

 En partenariat avec France 5 “Un homme, une femme” à 20h50 dans ”Place au cinéma » présentée par Dominique Besnehard. 

  

Mardi 19 mai 

De Marie Curie aux aide-soignantes, les femmes en première ligne du combat sanitaire 

Avec : Marjane Satrapi, cinéaste. Son film Radioactive consacré à Marie Curie est disponible depuis le 30 avril en VOD 

  

 Mercredi 20 mai 

Michel Hazanavicius, the Artist  

Avec : Michel Hazanavicius, président de la Fémis, scénariste et réalisateur, notamment de The ArtistOSS 117 et Le prince oublié disponible en VOD depuis le 8 avril. Le livre La classe américaine paraît chez Allary Editions le 28 mai 

  

 Jeudi 21 mai 

Frederick Wiseman, les fictions du réel 

Prendre le temps d’entendre ce que le réel a à nous dire 

Avec : Frederick Wiseman, cinéaste documentariste. Il a notamment réalisé Hospital et Near Death 

  

 Vendredi 22 mai 

Olivia Assayas, le cinéma en réseau   

Avec : Olivier Assayas, cinéaste, signataire de l'appel des 200 artistes et scientifiques « Non un retour à la normale » paru dans le Monde du 6 mai. Cuban Network (sorti en salles le 29 janvier) est disponible en VOD depuis le 22 avril 

 
19h03 Les Masterclasses - rediffusions / Arnaud Laporte   

Mercredi 20/05 : Olivier Assayas, par Olivia Gesbert  
(1ère diffusion le 16 août 2017) 
  
20h00 A Voix nue / coordination Sandrine Treiner  
Fanny Ardant 

Rediffusion du 24 au 28 octobre 2016. 
 Par Philippe Bresson. Réalisation : Rafik Zenine.  

Fanny Ardant est née à Saumur, la « Comédie-Française des chevaux » selon Paul Morand, puis a grandi à Monaco où, à partir des années soixante, son père devient l'un des conseillers de la garde personnelle du prince Rainier. Une éducation dans la pure tradition aristocratique, « à la Don Quichotte », dira-t-elle. Des leçons de ce père, militaire et pourtant antimilitariste – qui s'était d'abord engagé pour l'amour des chevaux –, elle retiendra entre autres celle-ci, aux allures de parabole : « Il faut laisser le cheval libre, tout en le contrôlant au plus près. Ne jamais contraindre l'animal. Libre, toujours libre. » 

Son sésame pour la liberté, il lui faudra pourtant le gagner en passant les épreuves d'un parcours plus ou moins initiatique, qui la mènera de l'Institut d'Etudes Politique d'Aix-en-Provence aux Affaires étrangères à Londres, avant que son désir d'être actrice ne la ravisse définitivement à la carrière diplomatique. 

Jouer. D'abord au théâtre, puis plus tard, au cinéma. Proférer les mots des autres : ces mots qu'à travers les livres, depuis l'enfance, Fanny Ardant ne cesse de dévorer. Ceux de Jean Rhys, par exemple, dont elle aime particulièrement le style, la musica. Alors pour finir morendo – en mourant –, nous pouvons l'imaginer ouvrir le recueil des mémoires de la romancière britannique comme on ouvre une porte dérobée, et là, souriante et désinvolte, laisser échapper : « Assise dans mon fauteuil je fume cigarette sur cigarette. Sans hâte. J'ai mon temps, tout mon temps. Car je sais enfin ce que je veux. Je veux le néant. » 

Episode 1 : Aux marches du Palais 

Dans cette première émission elle évoque son enfance, la rencontre de ses parents à Alger ; le physique de ses parents, sa ressemblance avec son père militaire, dont elle fut très proche.  

Episode 2 : Un choix cornélien 

Étudiante à Sciences Po à Aix-en-Provence, puis aux Affaires étrangères à Londres, Fanny Ardant, pour arrondir ses fins de mois, travaille la nuit à l'administration du club Playboy où elle voit passer les bunny girls qu'elle envie. Le club la nuit, les Affaires étrangères le jour : l'étudiante craque, abandonne ses études et quitte Londres pour Paris où elle s'inscrit – contre l'avis de sa famille – à un cours de théâtre. Le succès ne vient pas tout de suite... 

Episode 3 : La femme d'à côté 

Repérée par un réalisateur dénicheur de talents alors qu'elle joue sur scène Le Maître de Santiago de Montherlant, Fanny Ardant débute dans une série en six épisodes, diffusée sur TF1, Le Mutant. Puis ce sera Les Dames de la Côte de Nina Companeez, téléfilm à succès dans lequel François Truffaut la découvre à son tour... 

Episode 4 : L'Amour à mort 

Dans cette 4ème partie Philippe Bresson et Fanny Ardant s'entretiennent autour des films que la comédienne a tourné avec Alain Resnais et Ettore Scola, sa carrière en Italie, puis la question de la vie et de la mort.  

Episode 5 : La place de la musique 

Dernier entretien de Philippe Bresson avec Fanny Ardant à propos de son travail de comédienne et de mise en scène autour de la musique, de ses prises de positions et de son prochain film sur Staline avec Gérard Depardieu. 

 

19h Masterclasse  
Mercredi 20/05 : Olivier Assayas, par Olivia Gesbert (1ère diffusion le 16 août 2017) 

 

21h Par les temps qui courent – Marie Richeux 

Mercredi 20/05  : Amandine Gay  

  

22h15 Matières à penser / René Frydman (REDIFFUSIONS) 
 Cinéma et médecine 2 

Réalisation : Dany Journo 

En hommage au Festival de Cannes, voici une rediffusion d’une série “ Médecine et cinéma ” qui évoque les discussions, les passions, les émotions, autour de thèmes fondamentaux de notre vie, et parfois de notre survie. 

Rediffusion de la semaine du 16 au 20 décembre 2019. 

Lundi 18 mai 2020 

Accepter l’autre / “ Freaks - La monstrueuse parade ” (Tod Browning / 1932) 

Avec Jean-Louis Fischer, embryologiste, chercheur spécialisé dans l'étude scientifique des malformations congénitales (tératologie) et Florence Colombani, journaliste et réalisatrice.  

« Freaks, La monstrueuse parade » est un film qui met en scène des êtres difformes, handicapés, mais avec un grand cœur. Ce sont des têtes d’affiches dans le cirque dans lequel ils travaillent. Ce film qui date de 1932 reste parfaitement d’actualité, c’est Florence Colombani, critique de cinéma qui nous en parlera. Quant à l’acceptation de l’autre, de l’être différent dans notre société. Il pose aussi des problèmes scientifiques. Comment se constitue les monstruosités ? La tératologie est la science des monstres. Jean-Louis Fischer, chercheur, spécialiste des mystères de l’embryologie nous parlera des collections en péril : des cyclopes, des hommes tronc, des soeurs siamoises, des hermaphrodites. Comment se passer de science alimentée par la mythologie grecque mais aussi par les croyances de punitions divines du Moyen Age. Eviter les malformations est un objectif médical important, encore faut-il comprendre le pourquoi de ces erreurs de la nature. 

1ère diffusion le 16 décembre 2019  

Mardi 19 mai 2020 

A comme Avortement / “Histoire d’A.” (Marielle Issartel et Charles Belmont – 1973) 

Avec Ie professeur Israël Nisand, gynécologue-obstétricien, président du Collège de gynécologie-obstétrique, professeur des universités et responsable du pôle mère-enfant au CHU de Strasbourg et Marielle Issartelco-réalisatrice et productrice du documentaire “Histoire d’A.” 

Alors qu’une interdiction du recours à l’IVG (Interruption volontaire de grossesse) refait surface dans certains états des Etats-Unis, en France, se pose la question préoccupante de la baisse de l’offre de prise en charge des IVG. « Histoire d’A. » le documentaire de Marielle Issartel co-auteur avec Charles Belmont de ce film documentaire réalisé en 1973 en pleine période de débats qui ont précédé la loi Veil de 1975 (les manifestes des femmes ; le procès de Bobigny, le manifeste des médecins). Interdit à sa sortie il sera constamment diffusé depuis. Cela souligne les nécessités de développer un libre recours à une IVG médicalisée afin d’éviter les complications, voire les morts dues aux avortements clandestins. Le professeur Israël Nisand Président du Collège de gynécologie-obstétrique commentera la stagnation du nombre d’IVG en France malgré les possibilités de l’IVG médicamenteuse, de la pilule du lendemain.  D’autres problématiques seront aussi abordées : le recul des prescriptions contraceptives, l’absence de cours d’éducation sexuelle et du respect de l’autre. 

1ère diffusion le 17 décembre 2019. 

Mercredi 20 mai 2020 

Des chatouilles qui ne font pas rire / “les chatouilles” (Andréa Bescond et Eric Métayer - 2017) 

Avec, Caroline Eliacheff, pédopsychiatre et psychanalyste, et Louis Guichard, journaliste et critique de cinéma à Télérama. 

Après une pièce de théâtre très réussie mise en scène et interprétée par Andréa Bescond, qui raconte sa propre histoire, il y a eu le film « Les chatouilles » d’Andréa Bescond et Eric Métayer (2017). Ce film traite du problème de la pédophilie vu par une petite fille abusée par un ami de ses parents… Louis Guichard, critique de cinéma à Télérama et Caroline Eliacheff, pédopsychiatre et psychanalyste aborderont à travers ce film les questions liées à la sexualité infantile, la majorité sexuelle, la répression de la pédophilie après une période 1970-1980 durant laquelle on peut noter une certaine complaisance médiatique. 

Quels signes doivent alerter ? La vérité sort-elle toujours de la bouche des enfants ? Comment informer préventivement les enfants ? Ce traumatisme, le viol, est-il fondateur de l’ensemble de la personnalité adulte ? La pédophilie ouverte est donc condamnée. Quid de la pédophilie clandestine via internet ? 

1ère diffusion le 18 décembre 2019. 

Jeudi 21 mai 2020 

Atout cœur / “Réparer les vivants” (Rediffusion) 

Avec Daniel Sibonyphilosophe, le professeur Pascal Leprince, chirurgien cardiaque et Louis Guichard, journaliste et critique de cinéma à Télérama. 

Parmi les films qui traitent de la greffe du cœur (sept vies, vingt et un grammes, l’intrus, etc.), nous avons choisi “Réparer les vivants” de Katell Quillévéré (2016)Louis Guichard, journaliste et critique de cinéma nous en fait l’analyse. Puis, ce sera au tour du philosophe Daniel Sibony, auteur d’un cœur nouveau (Odile Jacob, 2019) de nous livrer ses réflexions après ses visites dans un service de chirurgie cardiaque, et enfin, le professeur Pascal Leprince, chirurgien cardiaque, nous fera part de son expérience. 

Comment annoncer la mort d’un proche ? Comment aborder le prélèvement d’organes ? Comment vivre avec le cœur d’un autre ? Et quid du cœur artificiel ? 

De quoi commenter le livre d’Ezechiel “Je vous donnerai un cœur nouveau, j’ôterai de votre chair le cœur de pierre et je vous donnerai un cœur de chair”. 

1ère diffusion le 7 octobre 2019 et rediffusion le 19 décembre 2019. 

  

Vendredi 22 mai 2020 

Choisir sa mort / “Quelques heures de printemps” (Stéphane Brizé - 2012) 

Avec Philippe Bataille, sociologue, et Pierre Murat, journaliste et critique de cinéma à Télérama 

Quelles sont les différences entre euthanasie, suicide assisté et soins palliatifs ? Nous en parlerons avec Pierre Murat critique de cinéma et Philippe Bataille, sociologue et auteur de nombreux ouvrages dont le dernier Laisser partir. L’euthanasie, l’exception (Éditions Maison des sciences de l’homme, 2019). En leur compagnie nous aborderons les problématiques soulevées par le film de Stéphane Brizé « Quelques heures de printemps » autour de mots clés : acharnement thérapeutique, consentement, directives anticipées, personne de confiance. Nous évoquerons aussi des noms de patients et de médecin qui ont interpellé la presse : Vincent Humbert, Chantal Sebire, Vincent Lambert, Nicolas Bonnemaison (médecin accusé d’homicide volontaire). Nous parlerons de choses concrètes. Pourquoi la France, la Belgique, la Suisse, le Canada ont des attitudes différentes face à la mort. Faut-il une loi qui dépénalise l’euthanasie ? Nous poserons des questions profondes autour de ce film plein de finesse, remarquablement interprété par Vincent Lindon et Hélène Vincent. 

1ère diffusion le 20 décembre 2019. 

Sur Cultureprime : une Série de vidéos  sur les femmes de cinéma : Mary Pickford (1ère star et productrice fondatrice d’Hollywood), Maya Deren (icône du cinéma expérimental américain), Germaine Dulac (avant-garde française, initiatrice des cinémas d’art et essai), Lotte Reiniger (cinéaste d’animation allemande, pionnière, influence majeure de Michel Ocelot)… 

Sur franceculture.fr 

Dossier Spécial Cinéma sur France Culture 

Trois sélections d’émissions issues du catalogue de France Culture* 

· Le cinéma italien à travers 6 Palmes d’or, de Rossellini à Nanni Moretti (Céline)  

· 6 portraits de femmes cinéastes, d’Agnès Varda à Céline Sciamma (Céline)  

· Le cinéma asiatique à travers 8 réalisateurs en lice pour la Palme d'Or (Naomi)  

 Et une Enquête : les salles de cinéma vont-elles disparaître ? 

  

Et également la revue Papiers 32 consacrée au 7e art, en kiosque jusqu'au 25 juin. 



CONTACTS PRESSE 
 
Claude-Agnès Marcel style="">
Marie-Julie Bourdeau