• Fréquences
  • Accès
  • Contact

LES JEUX VIDEO, C’EST LA VIE !

Publié le 24.01.2020
LES JEUX VIDEO, C’EST LA VIE !






COMMUNIQUE DE PRESSE
24 janvier 2020

LES JEUX VIDEO, C’EST LA VIE !
LSD, La série documentaire
Du 3 au 6 février 2020, de 17h à 18h
et en intégralité sur franceculture.fr le 3 février





En 2018, près de 50 millions de Français déclaraient jouer aux jeux vidéo, au moins occasionnellement. Cela représente les trois quarts de la population nationale. Pourtant, souvent perçus comme un monde à part, déconnecté du réel et isolant ceux qui s’y adonnent, les jeux vidéo seraient aussi responsables du mauvais niveau des enfants à l’école, de leur manque d’empathie et de leur violence. Ces préjugés font aussi souvent oublier l’industrie florissante qu’ils représentent, les métiers innovants qu’ils génèrent et les fonds historiques et culturels sur lesquels ils se fondent.

 

France Culture propose une enquête documentaire au cœur de ce monde bien réel pour découvrir quels sont ces métiers de création de jeux vidéo, qui sont les joueurs et que révèlent les jeux sur notre société ?...


Les Jeux vidéo, c’est la vie, une série documentaire LSD d’Antoine Tricot et réalisée par Rafik Zénine, du lundi 3 au jeudi 6 février à 17h02 et en intégralité sur le site de France Culture dès le lundi 3 février



« Je suis né dans les années 1980. J’ai grandi avec la Game boy, la Nintendo 64, la Playstation 2 et les jeux sur ordinateur. Comme mes lectures, mes visites au musée, les films et les pièces de théâtre que j’ai vues, les jeux m’ont formé. Pour moi et des millions d’autres joueurs et joueuses, le jeu vidéo fait partie de la vie. »  Antoine Tricot, joueur et documentariste à France Culture, mène l’enquête et partage son expérience sur ce monde des jeux vidéo.

 

Légende photo : Finale des championnats du monde du Jeu vidéo League Of Legends édité par Riot Games, 10 novembre 2019, Accor-Hotel-Arena-Paris-Bercy / Antoine Tricot  - France Culture

 

Lundi 3 février : Les jeux vidéo mangent les enfants

Mercredi 5 août 2019, Etat de Washington, Maison blanche : « Nous devons arrêter la glorification de la violence dans notre société, ce qui inclut les jeux vidéo sinistres et atroces. » Voici comment Donal Trump réagissait aux violentes fusillades ayant eu lieu dans l’Ohio et au Texas quelques jours auparavant… Accusés de tous les maux, les jeux vidéo effraient et alimentent de nombreuses tensions dans les familles. Addiction ? Abrutissement ? LSD, la série documentaire, fait le point sur la réalité et les a priori auprès de joueuses et de joueurs.

 

Avec : Stéphane Ouradou, bibliothécaire de la médiathèque Don Quichotte à Saint-Denis, Wahel, joueur de fifa, Marie-Jo Anduze-Pharis, fan de Zelda, Vinciane Zabban, sociologue, maître de conférences à l’université Paris 13 et membre de l’équipe Ludespace, François Le Dreff, joueur en ligne, Yann Leroux, psychologue et gamer, Mathilde Rémy, ancienne hardcore gameuse.

 

Mardi 4 février : Les jeux vidéo nous racontent des histoires

Qui sont les créateurs de jeu vidéo ? Quelles histoires nous racontent-ils et avec quels moyens ? Le jeu vidéo est-il mûr pour parler de tous les sujets des plus futiles aux plus sérieux, des plus expérimentaux aux plus classiques ? Les jeux vidéo sont-ils un art à part entière ? 

 

Avec : FibreTigre, auteur de fictions interactives, Jehanne Rousseau, scénariste et présidente du studio Spiders, Arnold Zéphir, développeur, Florent Guillaume, Game designer et Game director chez Dontnod, Sébastien Genvo, Professeur à l’université de Lorraine et game designer indépendant, Oskar Guilbert, CEO du studio Dontnod, et Mélanie Christin, graphiste, cofondatrice et gérante du studio Atelier 801, Françoises Rudezki, Guillaume Denoix de Saint Marc et les membres de l’AFVT, Thierry Baubet, Catherine Le Du et Dalila Rezzoug, Thierry Vimal, Florence Askenazy et les membres de « Life for Paris » : Marine Gauchy, Cécile Baubil, Arthur Dénouveau, Olivier Laplaud, Alexis Lebrun et Katy. 


Mercredi 5 février : Jouer, c’est un métier

En 2019, un e-sportif français a pour la première fois gagné plus d’un million d’euros lors d’une compétition. Certains jeunes qui se rêvaient footballeurs ou rappeurs se voient désormais esportifs ou streameurs de jeu vidéo. Qui n’a pas rêvé un jour d’être payé à jouer ? Pour certains, ce rêve peut devenir réalité, pour le meilleur ou le pire.

 

Avec : Gloppo, Coach et Caster de League of Legends, Kayane, joueuse professionnelle de jeux vidéo et animatrice sur Game One, Nat’Ali, streameuse de jeu vidéo, Amaury Vedis, cofondateur de l’entreprise de Web TV et écurie Esport Solarye, Odemian, streamer et joueur professionnel sur le jeu Hearthstone, EyIL, joueuse semi-pro de League of Legends, et Lucie Schwindlein, porte-parole de l’association Women In Games.


Jeudi 6 février : Un patrimoine à sauvegarder

L’histoire des jeux vidéo est déjà vieille de plusieurs décennies. Mais que deviennent les vieux jeux vidéo ? Sont-ils des biens culturels suffisamment légitimes pour qu’on les conserve au même titre que les vieux manuscrits ? Et quelles traces restent-ils des créateurs des premiers jeux vidéo ?

 

Avec : Douglas Alves, historien du jeu vidéo et membre de l’association MO5, Elodie Bertrand, conservatrice à la Bibliothèque Nationale de France, Chef de section documents électroniques Pascale Issartel, Directrice du département de l'Audiovisuel (du son, de la vidéo et du multimédia) de la Bibliothèque Nationale de France, Jean-Philippe Humblot, chef de section support du service multimédia de la Bibliothèque Nationale de France,  Bertrand Broccard, fondateur de Cobrasoft et président du Conservatoire National du Jeu Vidéo, Marion Coville, sociologue, Maîtresse de conférences à l'Institut d'Administration des Entreprises de Poitiers et présidente de l’Observatoire des mondes numériques en sciences humaines (OMNSH) et Alexis Blanchet, maître de conférences au département Cinéma et Audiovisuel de la Sorbonne nouvelle Paris 3.

 

 

Réécoute et podcast LSD : La Série documentaire de 17 h – 18 h, coordonnée par Perrine Kervran

Documenter toutes les expériences de la vie, des cultures et des savoirs. Chaque semaine, un grand thème en quatre épisodes. Documentaristes et chargés de réalisation s’emparent de tous les sujets : enjeux politiques, sociétaux, économiques, internationaux, environnementaux… et investissent de nouveaux territoires avec des séries historiques, philosophiques, scientifiques…

LSD bat un record d’audience avec 236 000 auditeurs quotidiens (plus de 56 000 nouveaux auditeurs en un an.) (Médiamétrie 126 000, 13 ans et plus novembre / décembre 2019)





CONTACTS PRESSE 
 
Claude-Agnès Marcel style=""> /
Marie-Julie Bourdeau
/