L'avion de la Lufthansa en partance pour le Qatar, transportant la sélection nationale allemande, décoré de la phrase "Diversity Wins", "la diversité gagne".
L'avion de la Lufthansa en partance pour le Qatar, transportant la sélection nationale allemande, décoré de la phrase "Diversity Wins", "la diversité gagne". ©AFP - Arne Dedert
L'avion de la Lufthansa en partance pour le Qatar, transportant la sélection nationale allemande, décoré de la phrase "Diversity Wins", "la diversité gagne". ©AFP - Arne Dedert
L'avion de la Lufthansa en partance pour le Qatar, transportant la sélection nationale allemande, décoré de la phrase "Diversity Wins", "la diversité gagne". ©AFP - Arne Dedert
Publicité

Alors que les initiatives se multiplient dans les sélections nationales pour appeler au respect des droits de l'homme et de la diversité au Qatar, à l'occasion de la Coupe du monde de foot qui démarre dimanche 20 novembre 2022, la France a fait marche arrière. Mais les Bleus promettent une action.

Le Qatar essuie de nombreuses critiques en tant que pays-hôte de la Coupe du monde de football. La compétition doit commencer dimanche prochain, 20 novembre 2022. Tant sur le plan des droits de l'homme que sur celui de l'environnement, les commentaires, enquêtes, soupçons de corruption sont nombreux. Pour essuyer le feu des critiques, le capitaine de l'équipe de France de football, Hugo Lloris, a déclaré que "quelque chose sera fait" par les Bleus au sujet des droits de l'Homme au Qatar. Alors à quoi peut-on s'attendre lors de la compétition ? Ecoutez les explications de Julien Frénoit, journaliste à la direction des Sports de Radio France. L'idée au départ était de porter un brassard arc-en-ciel en faveur de l'inclusion et contre les discriminations. Finalement, la fédération française de football ne veut pas faire de vagues.

7 Français sur 10 attendent un geste

Les joueurs cadres du groupe se sont rangés derrière cette décision, alors que d'autres Nations maintiennent leur position. La sélection allemande, par exemple, a décollé hier pour le Qatar à bord d’un avion arborant le message : "la diversité gagne". Certains suggèrent de porter un brassard noir le temps de la compétition en hommage aux ouvriers morts sur les chantiers des stades. Une piste de réflexion pour les Bleus. En tout cas, ils sont attendus sur le sujet. selon un sondage Odoxa réalisé début octobre, 7 français sur 10 veulent que Bleus marquent le coup. Réponse, peut-être, lors du premier match de l'équipe de France, mardi 22 novembre 2022, contre l'Australie.

Publicité