La photo officielle de l'équipe de France de football prise à Clairefontaine le 15 novembre 2022 : 26 joueurs autour du sélectionneur Didier Deschamps.
La photo officielle de l'équipe de France de football prise à Clairefontaine le 15 novembre 2022 : 26 joueurs autour du sélectionneur Didier Deschamps. ©AFP - Bertrand Guay
La photo officielle de l'équipe de France de football prise à Clairefontaine le 15 novembre 2022 : 26 joueurs autour du sélectionneur Didier Deschamps. ©AFP - Bertrand Guay
La photo officielle de l'équipe de France de football prise à Clairefontaine le 15 novembre 2022 : 26 joueurs autour du sélectionneur Didier Deschamps. ©AFP - Bertrand Guay
Publicité

Il y aura donc vingt-six Bleus qui iront jouer la Coupe du monde au Qatar. Hier, Marcus Thuram, le fils de Lilian Thuram, a été appelé à la dernière minute. L'effectif est au complet, mais pour le sélectionneur Didier Deschamps, il va falloir du coup gérer davantage de joueurs et d'ego...

"Alea jacta est", le sort en est jeté ! Depuis hier soir, lundi 14 novembre 2022, 19 heures, la liste des Bleus convoqués pour la Coupe du monde au Qatar est entre les mains de la FIFA, la fédération internationale de football. L'équipe de France est réunie depuis hier à Clairefontaine, dans les Yvelines et jusqu'à demain, mercredi 16 novembre 2022, date de son départ pour Doha. Et désormais c'est officiel : ce Mondial ne se jouera pas à 23, ni à 25, mais finalement à 26 joueurs tricolores ! Un groupe "taille XXL", que le sélectionneur des Bleus Didier Deschamps va devoir diriger, avec quelques ego en plus. Ecoutez les explications de Xavier Monferran, journaliste à la direction des Sports de Radio France.

"Je n'aurai pas à en mettre trois en tribune (...), ils font partie de ce groupe", Didier Deschamps

L'équipe de France de football a en effet accueilli un invité de dernière minute : Marcus Thuram, le fils de l'ancien tricolore Lilian Thuram, légende des Bleus. Le sélectionneur Didier Deschamps savait qu'il allait l'appeler, mais il avait gardé le joker dans sa manche. Vingt-six joueurs, cela fait quand même trois égos de plus à gérer. Mais les circonstances plaident en faveur d'une liste à rallonge, pour le sélectionneur : "Il y a quand même une chose qui va dans le sens des joueurs, explique Didier Deschamps, c'est que je n'ai pas à en mettre trois en tribune. Parce que là vous actez que les 24e, 25e, 26e seront tous sur le banc. Ils ne pourront pas rentrer car je n'ai que cinq changements, mais ils font partie de ce groupe".

Publicité

Tauliers, valeurs montantes et petits nouveaux

Un groupe qui doit désormais tracer sa route, avec des tauliers, des valeurs montantes et des appelés de dernière minute, comme Axel Disasi, le défenseur monégasque qui remplace le Parisien Presnel Kimpembe, forfait. Maintenant, c'est une question d'équilibre. "On parle également d'une aventure humaine. Le talent est là, ça on n'a aucun doute là-dessus, maintenant il va falloir trouver la bonne énergie, que tout le monde se sente bien et que nous soyons prêts pour chaque bataille", analyse le capitaine des Bleus, Hugo Lloris.

La bonne nouvelle, c'est que Karim Benzema va mieux, sa gêne musculaire a disparu, c'est lui-même qui le dit. En revanche, le cas de Raphael Varane interroge toujours. Il est de retour sur le terrain, avec le sourire, mais selon les propres mots de Didier Deschamps, il lui reste encore des étapes à franchir.