L'Angleterre devrait mettre un genou à terre face à l'Iran pour protester contre les discriminations

Les défenseurs anglais Kyle Walker (au centre), Harry Maguire (à gauche) et Kieran Trippier (à droite) à l'entraînement avant le match contre l'Iran.
Les défenseurs anglais Kyle Walker (au centre), Harry Maguire (à gauche) et Kieran Trippier (à droite) à l'entraînement avant le match contre l'Iran. ©AFP - Paul Ellis
Les défenseurs anglais Kyle Walker (au centre), Harry Maguire (à gauche) et Kieran Trippier (à droite) à l'entraînement avant le match contre l'Iran. ©AFP - Paul Ellis
Les défenseurs anglais Kyle Walker (au centre), Harry Maguire (à gauche) et Kieran Trippier (à droite) à l'entraînement avant le match contre l'Iran. ©AFP - Paul Ellis
Publicité

L'Angleterre affronte ce lundi 21 novembre 2022 l'Iran en début de Coupe du monde au Qatar. Match sportif et symbolique puisque les Britanniques affrontent l'Iran, dans un contexte ou les femmes et les manifestants qui protestent là-bas sont toujours persécutés et tués.

Avec
  • Elodie Goulesque Journaliste, correspondante à Londres

C’est le premier match de l’Angleterre ce lundi 21 novembre 2022. En ce début de Coupe du monde de football, douzième édition, l'’équipe des Lions affrontera aujourd’hui les Iraniens. Une rencontre dans un contexte tendu en Iran où les manifestations pour le droit des femmes et les arrestations continuent. L'humoriste britannique d’origine iranienne, Omid Djalili, interpelle par exemple l’équipe d’Angleterre sur Twitter : « quand vous marquez un but, faites le signe de tirer vos cheveux et les couper » dit-il. Selon lui, les Anglais doivent soutenir les femmes et manifestants assassinés en Iran. Ecoutez le reportage à Londres d'Elodie Goulesque, à quelques heures du coup d’envoi. 
L’équipe anglaise a affirmé hier, dimanche 20 novembre 2022, en conférence de presse, qu’elle mettrait un genou à terre avant le début du match, mais contre toutes les discriminations, y compris les Iraniens.

Réactualisation : l'Angleterre a effectivement mis un genou à terre avant le début du match, les joueurs iraniens n'ont pas chanté et des sifflets de la part de supporters de l'Iran ont retenti dans l'enceinte au moment de l'hymne iranien.

Publicité