Des supporters de la France devant l'hôtel des Bleus à Doha au Qatar, le 16 novembre 2022.
Des supporters de la France devant l'hôtel des Bleus à Doha au Qatar, le 16 novembre 2022. ©AFP - Franck Fife
Des supporters de la France devant l'hôtel des Bleus à Doha au Qatar, le 16 novembre 2022. ©AFP - Franck Fife
Des supporters de la France devant l'hôtel des Bleus à Doha au Qatar, le 16 novembre 2022. ©AFP - Franck Fife
Publicité

Le premier match de l'équipe de France de football aura lieu ce soir, mardi 22 novembre 2022, coup d'envoi à 20 heures, contre l'Australie. Face aux polémiques, les quelques milliers de supporters français venus sur place sont impatients de voir les Bleus jouer et qu'on parle parle enfin de sport.

C’est enfin le grand jour pour les Bleus, il démarrent ce mardi 22 novembre 2022 laur Coupe du monde au Qatar en affrontant l'Australie pour leur première rencontre de leur groupe. Un match piège sans Karim Benzema, forfait pour blessure et devant des supporters français pas complètement sereins et surtout sceptiques pour leur équipe et pour l’ambiance de ce début de compétition. D'autant qu'il est difficile de trouver des fans des Bleus. Ecoutez le reportage à Doha de Philippe Randé, journaliste à la direction des Sports de Radio France.

Un décor "créé pour l'événement"

Peu de supporters des Bleus en effet sur la corniche de Doha. A quelques heures de la rencontre contre l’Australie, la plupart est à peine arrivée. C’est le cas de Benjamin, pas complètement conquis par les gratte-ciels de la ville qatarienne. "Ca fait comme si ça avait été créé juste pour l'événement, comme si on était dans une ville qui n'existait pas, créée pour la Coupe du monde pour essayer de faire une ambiance", regrette-t-il.

Publicité

Que le jeu commence, et vite

Et si cette Coupe du monde se transformait en fiasco pour le Qatar mais aussi pour l’équipe de France ? Voilà ce que craignent certains supporters. Du coup la plupart n'a qu’une envie : que les Bleus entrent sur la pelouse, et vite. " Rentrer dans une compétition comme ça ça n'a jamais été le fort de l'équipe de France, mais on a bon espoir ", sourit Arnaud qui est arrivé il y a 3 jours. Il se veut serein malgré le match piège qui attend la France ce soir contre l’Australie. Les Français devraient être quelques milliers dans les tribunes du stade Al Janoub.