Mondial : et à la fin, c'est l'Allemagne qui... perd

Le défenseur allemand David Raum après le premier but du Costa Rica durant le dernier match de poule du groupe E pour la Coupe du monde au Qatar.
Le défenseur allemand David Raum après le premier but du Costa Rica durant le dernier match de poule du groupe E pour la Coupe du monde au Qatar. ©AFP - Odd Andersen
Le défenseur allemand David Raum après le premier but du Costa Rica durant le dernier match de poule du groupe E pour la Coupe du monde au Qatar. ©AFP - Odd Andersen
Le défenseur allemand David Raum après le premier but du Costa Rica durant le dernier match de poule du groupe E pour la Coupe du monde au Qatar. ©AFP - Odd Andersen
Publicité

Comme en 2018 au Mondial en Russie, l'Allemagne ne passera pas la phase de poules et sort de cette Coupe du monde au Qatar, malgré sa victoire 4-2 jeudi 1er décembre 2022 sur le Costa Rica. Récit d'une longue déroute de la Mannschaft depuis déjà plusieurs compétitions européennes et internationales.

L'Allemagne encore éliminée du Mondial. Comme en 2018, elle ne passera pas les phases de poule. Malgré sa victoire 4-2 face au Costa-Rica jeudi 1er décembre 2022, la Mannschaft sort de la coupe du monde, car dans le même temps le Japon a battu l'Espagne 2-1 et finit premier du groupe E devant les Espagnols. Les Allemands et les Costariciens quittent la compétition et c'est une nouvelle désillusion pour l'Allemagne. Ecoutez le récit de cette triste soirée de la Mannschaft par Jean-Pierre Blimo, journaliste à la direction des Sports de Radio France.

La déroute depuis deux Mondiaux

Après le fiasco du mondial 2018 en Russie, l'Allemagne sort de nouveau de la Coupe du monde dès le premier tour et c'est dans le temps additionnel que cela s'est joué. L'Allemagne mène 4 buts à 2 et a fait le nécessaire pour espérer une qualification, mais ce succès qui se dessine n'est pas suffisant, car le Japon qui mène face à l'Espagne 2-1 empêche l'Allemagne de monter à la deuxième place du groupe E. Les Allemands espèrent une égalisation espagnole qui les qualifierait, mais elle n'arrivera jamais.

Publicité

Mais pour le défenseur Antonio Rüdiger, l'élimination ne s'est pas jouée hier soir, les Allemands se sont compliqué la tâche en perdant le premier match contre le Japon. "Il est difficile d'accepter que nous sommes éliminés, confie-t-il, mais à la fin de cette journée, je ne peux pas blâmer l'Espagne, il faut s'en prendre à nous-mêmes. si on n'avait pas perdu notre premier match, on aurait été en meilleure position". Les supporters eux aussi ont assisté impuissants à ce spectacle désolant.

Fin de carrière internationale pour Thomas Müller

Depuis son titre de championne du monde il y a huit ans et sa demi-finale à l'euro 2016, l'Allemagne ne répond plus du tout à l'expression "et à la fin, c'est l'Allemagne qui gagne", car elle n'a plus guère brillé. Les Allemands avaient été éliminés dès la phase de poule lors du Mondial 2018 et n'avaient pas dépassé les huitièmes de finale lors du dernier Euro en 2021.

Fin cruelle aussi pour Thomas Müller, l'attaquant du Bayern Münich, le champion du monde en 2014 a laissé entendre qu'il prenait sa retraite internationale, à 33 ans, après douze ans passés en équipe d'Allemagne, quatre Coupes du monde et 44 buts marqués en sélection.