Beyrouth - Page 5

En savoir plus

Toute l'actualité

Le « Poing de la révolution » trône depuis un an au centre de la place des martyrs, à Beyrouth ; mercxredi soir il a été détruit par les partisans de Saad Hariri, mais remplacé hier par un nouveau « poing » flambant neuf.
Le « Poing de la révolution » trône depuis un an au centre de la place des martyrs, à Beyrouth ; mercxredi soir il a été détruit par les partisans de Saad Hariri, mais remplacé hier par un nouveau « poing » flambant neuf.
3 min
L'apocalypse d'une double explosion meurtrière, le 4 août dernier dans le port de Beyrouth, a ajouté à la crise économique, sociale et politique. Avec 203 morts et 6 500 blessés et des quartiers entiers détruits selon le dernier bilan gouvernemental.
L'apocalypse d'une double explosion meurtrière, le 4 août dernier dans le port de Beyrouth, a ajouté à la crise économique, sociale et politique. Avec 203 morts et 6 500 blessés et des quartiers entiers détruits selon le dernier bilan gouvernemental.
Liban
Pendant des mois, les manifestants ont tenté de s’approcher des lieux de pouvoir comme le Parlement, protégé par l’armée. Ici, un manifestant crie sa colère le 21 janvier 2020.
Pendant des mois, les manifestants ont tenté de s’approcher des lieux de pouvoir comme le Parlement, protégé par l’armée. Ici, un manifestant crie sa colère le 21 janvier 2020.
2 min
Photo de Beyrouth le 4 août après les explosions
Photo de Beyrouth le 4 août après les explosions
41 min
14 février 2005 à Beyrouth, le cratère résultant de l'explosion de la voiture dans laquelle se trouvait l'ancien Premier Ministre libanais Rafic Hariri
14 février 2005 à Beyrouth, le cratère résultant de l'explosion de la voiture dans laquelle se trouvait l'ancien Premier Ministre libanais Rafic Hariri
53 min
vidéo
Pour Jean Kassir, "ce sont les gens qui reconstruisent Beyrouth, et qui sont en train d'être en charge à la place de l'État"
Pour Jean Kassir, "ce sont les gens qui reconstruisent Beyrouth, et qui sont en train d'être en charge à la place de l'État"
9 min
Les journalistes libanais ont pu participer à la conférence de presse d’Emmanuel Macron à partir d’une liaison installée à la Résidence des Pins, à Beyrouth, la résidence officielle des ambassadeurs de France.
Les journalistes libanais ont pu participer à la conférence de presse d’Emmanuel Macron à partir d’une liaison installée à la Résidence des Pins, à Beyrouth, la résidence officielle des ambassadeurs de France.
2 min
Manifestation centre-ville Beyrouth, Liban
Manifestation centre-ville Beyrouth, Liban
58 min
Le port de Beyrouth, vu depuis le quartier de Dbaiyeh, 10 septembre 2020
Le port de Beyrouth, vu depuis le quartier de Dbaiyeh, 10 septembre 2020
57 min
Beyrouth-Ouest, juillet 1982
Beyrouth-Ouest, juillet 1982
Juke-Box
59 min
Des membres de la communauté libanaise et le père Saporo du sanctuaire du Corcovado rendent hommage aux victimes de l'explosion qui a secoué Beyrouth. Rio de Janeiro, le 6 août 2020.
Des membres de la communauté libanaise et le père Saporo du sanctuaire du Corcovado rendent hommage aux victimes de l'explosion qui a secoué Beyrouth. Rio de Janeiro, le 6 août 2020.
La photographe Caroline Tabet, dont le studio a été dévasté par l'explosion d'août dernier.
La photographe Caroline Tabet, dont le studio a été dévasté par l'explosion d'août dernier.
Liban

Beyrouth

Beyrouth est la capitale et la principale ville du Liban. Son agglomération rassemble à elle seule 2 millions d'habitants, soit près de la moitié de la population nationale. Sa situation sur la Méditerranée, au carrefour de l'Europe, de l'Afrique et de l'Asie en faisait autrefois un lieu d'échanges privilégié, un foyer culturel majeur ainsi qu'un centre financier important. Cette position dominante au Proche-Orient a été ébranlée par la guerre civile qu'a connue le Liban entre 1975 et 1990.

Le 4 août 2020, en pleine pandémie de Covid-19, le port de Beyrouth, qui abritait 2 750 tonnes de nitrate d'ammonium, est entièrement dévasté par une double explosion. Ce désastre fait près de 200 morts et plus de 6 500 blessés, dans une ville déjà durement touchée par la crise économique et financière que traverse l'Etat libanais depuis 2019.

La destruction de la principale porte d'entrée maritime libanaise a mis en évidence le rôle de Beyrouth dans l'équilibre commercial et géopolitique du pays. Sa reconstruction, qui s'annonce lente et coûteuse, est essentielle pour que le Liban puisse se redresser.