Littérature française

Toute l'actualité

Gilles Marchand, écrivain français
Gilles Marchand, écrivain français
La source
56 min
"Si on veut être informé, il faut se renseigner soi-même", écrivait en 1915 un jeune journaliste qui devint une légende du métier. Albert Londres, ici en 1923.
"Si on veut être informé, il faut se renseigner soi-même", écrivait en 1915 un jeune journaliste qui devint une légende du métier. Albert Londres, ici en 1923.
Louis Guilloux en 1978
Louis Guilloux en 1978
38 min
Portrait de Louis Aragon en 1982.
Portrait de Louis Aragon en 1982.
2 min
L'ntérieur de chez Barbey d'Aurevilly, 25 Rue Rousselet.
L'ntérieur de chez Barbey d'Aurevilly, 25 Rue Rousselet.
2 min
Le transsibérien en gare de Vladivostok.
Le transsibérien en gare de Vladivostok.
2 min
Aïssata Kane, un des "livres" humains de la Bibliothèque humaine de Toulouse
Aïssata Kane, un des "livres" humains de la Bibliothèque humaine de Toulouse
3 min
Sorj Chalandon
Sorj Chalandon
La source
56 min
La madeleine proustienne
La madeleine proustienne
Arabesques
1h 28
Marcel Proust, écrivain français, dans les 1895
Marcel Proust, écrivain français, dans les 1895
25 min
Portrait de Marcel Proust
Portrait de Marcel Proust
53 min

Littérature française

La littérature française rassemble des textes de langue française qui répondent à des exigences esthétiques et/ou formelles. Cet ensemble peut se classer par forme, telle que le roman, la poésie, le théâtre, les autobiographies, etc. Le monde des lettres en France est structuré par un écosystème artistique (bourses d'écriture, critique littéraire et critique universitaire), souvent imbriqué dans le circuit de l'économie du livre (prix littéraires dont le prix Goncourt, journaux et médias spécialisés, maisons d'édition, librairies, bibliothèques, etc.).

Le découpage classique de la chronologie de la littérature française vient d'une tradition scolaire : la naissance du roman français avec Chrétien de Troyes et les romans de chevalerie au 12e siècle. Rabelais, avec Pantagruel et Gargantua, marque le 16e siècle et le courant humaniste de la Renaissance, où la poésie est représentée par Ronsard et Du Bellay. La littérature française baroque, au 17e siècle, est marquée par Corneille et par les romans-fleuves du mouvement précieux de Madeleine et Georges de Scudéry ou de Madame de Lafayette. Le genre picaresque y est représenté par Cyrano de Bergerac ou Paul Scarron. Le théâtre français connaît un siècle d'or au 17e siècle, autour de Louis XIV, avec Corneille, Racine et Molière. La poésie est représentée par La Fontaine et Boileau.

Le 18e siècle et la période des Lumières marque le tournant moderne du roman et de la littérature française, avec notamment les romans épistolaires de Jean-Jacques Rousseau et Choderlos de Laclos dont Les Liaisons dangereuses est considéré, avec les écrits de Sade, comme les paragons du roman libertin. Les contes philosophiques du 18e siècle, avec Voltaire, marquent également l'histoire de la littérature française.

Au 19e siècle, les pré-romantiques et romantiques sont lus et parfois élus : il n'est pas rare qu'un écrivain ait un rôle dans les affaires internes ou étrangères de la France. Chateaubriand est un des premiers romantiques français. Il écrit les romans Atala et René. Ses Mémoires d'outre-tombe sont publiées de manière posthume. Victor Hugo trouve son inspiration romanesque dans la réalité sociale et politique de la France. La popularité de son roman Les Misérables, saga parue en 1862, fait rentrer Hugo dans l'imaginaire français. Stendhal, avec Le Rouge et le Noir et La Chartreuse de Parme, marque la fin du romantisme. Dans la littérature française, Flaubert, Balzac, Maupassant, Mérimée et George Sand représentent l'école réaliste du roman. Parmi les auteurs de romans populaires du 19e siècle en France, on compte Eugène Sue, Alexandre Dumas et Hector Malot. En poésie, la littérature française du 19e siècle est marquée par Lamartine, Musset, Vigny et Baudelaire et ses Fleurs du mal.

La littérature française du 20e siècle se décompose en trois grandes périodes, la littérature d'avant Première Guerre mondiale, la littérature de l'entre-deux-guerres et la littérature après 1945. Parmi les écrivains français du 20e siècle, on peut citer les romans de Marcel Proust, André Gide, Paul Valéry, Céline, Simone de Beauvoir, les romans et pièces de théâtre de Jean-Paul Sartre et Albert Camus, mais aussi Louis Aragon, Marguerite Yourcenar, Antoine de Saint-Exupéry, Marguerite Duras, Julien Gracq, Françoise Sagan, la poésie de Guillaume Apollinaire, René Char, le théâtre de Ionesco, Feydeau, Giraudoux, Anouilh, Cocteau, Jean Genet.

La littérature policière française fait florès au 20e siècle : après Gaston Leroux et Maurice Leblanc qui se règlent sur les pas de Conan Doyle, Georges Simenon et Léo Malet installent une veine sociale dans le polar français, qui devient urbain et davantage politique. D'autres perpétuent cette tradition, à l'instar de Jean-Bernard Pouy (l'humour en plus), Jean-Patrick Manchette (en noir plus foncé), Fred Vargas ou Pierre Lemaître.

Le 20e siècle dans la littérature française se structure aussi par la naissance et la consolidation de grandes maisons d'édition qui structurent le marché du livre : les éditions Gallimard, fondées en 1911, les éditions du Seuil, créées en 1935, les éditions de Minuit créées dans la clandestinité en 1941, entre autres, marquent des styles et des écoles. La rentrée littéraire de septembre (habituellement déclenchée à la fin du mois d'août) est considérée comme un temps fort du monde des lettres et de son économie. Elle est suivie par la rentrée littéraire du printemps, où le marché du livre trouve un nouveau débouché, complémentaire à la rentrée de septembre.

Le monde et le marché des lettres françaises sont également fortement structurés par les prix littéraires, le prix Goncourt au premier chef, créé en 1903 et remis habituellement au mois de novembre de chaque année. La littérature française peut également se targuer de nombreux prix Nobel de littérature. Il est remis en 1921 à Anatole France, en 1927 à Henri Bergson, en 1947 à André Gide, en 1957 à Albert Camus, en 1960 à Saint-John Perse. En 1964, Jean-Paul Sartre refuse le prix Nobel de littérature. En 1985, Claude Simon est lauréat du prix Nobel de littérature. L'écrivain français d'origine chinoise Gao Xingjian le reçoit en 2000, J. M. G. Le Clézio en 2008, Patrick Modiano en 2014. En 2022, le prix Nobel de littérature est décerné à Annie Ernaux.

Voir aussi : Actualité littéraire Littérature jeunesse Littérature étrangère