Rafle du Vel d'Hiv (16 et 17 juillet 1942)

En savoir plus

Toute l'actualité

12 884 juifs et juives arrêtés dans la rafle des 16 et 17 juillet 1942 transiteront à Drancy avant d'être déportés et, pour leur immense majorité, assassinés.
12 884 juifs et juives arrêtés dans la rafle des 16 et 17 juillet 1942 transiteront à Drancy avant d'être déportés et, pour leur immense majorité, assassinés.
Vélodrome d'Hiver le 16 juillet 1957, commémoration du 15e anniversaire de la rafle du Vel' d'Hiv
Vélodrome d'Hiver le 16 juillet 1957, commémoration du 15e anniversaire de la rafle du Vel' d'Hiv
44 min
Image extraite du film "Le Dernier Sou" (1946).
Image extraite du film "Le Dernier Sou" (1946).
28 min
Mémorial des enfants juifs du vélodrome d’Hiver.
Mémorial des enfants juifs du vélodrome d’Hiver.
28 min
Le Premier ministre Jacques Chirac dévoile, le 18 juillet 1986 à Paris, la plaque de la Place des Martyrs Juifs du Vélodrome d'Hiver
Le Premier ministre Jacques Chirac dévoile, le 18 juillet 1986 à Paris, la plaque de la Place des Martyrs Juifs du Vélodrome d'Hiver
28 min
Déportés juifs dans le camp de transit de Drancy après être passés par le Vel d'Hiv. Leur dernière étape avant les camps de concentration allemands (1942)
Déportés juifs dans le camp de transit de Drancy après être passés par le Vel d'Hiv. Leur dernière étape avant les camps de concentration allemands (1942)
28 min
Le mur des Justes, allée des Justes à Paris, avec les noms des Justes parmi les nations françaises.
Le mur des Justes, allée des Justes à Paris, avec les noms des Justes parmi les nations françaises.
28 min
Juifs en train d'être déportés après être passés par le Vel d'hiv
Juifs en train d'être déportés après être passés par le Vel d'hiv
28 min
Juifs en train d'être déportés après être passés par le Vel d'hiv.
Juifs en train d'être déportés après être passés par le Vel d'hiv.
29 min
Bus garés le long du Vel d’Hiv lors de la rafle de 7000 juifs  et séquestration au VEL D'HIV (vélodrome d'hiver) à Paris avant déportation à Auschwitz Birkenau
Bus garés le long du Vel d’Hiv lors de la rafle de 7000 juifs et séquestration au VEL D'HIV (vélodrome d'hiver) à Paris avant déportation à Auschwitz Birkenau
28 min
La famille Muller quelques mois avant leur déportation lors de la rafle du Vel' d'Hiv'
La famille Muller quelques mois avant leur déportation lors de la rafle du Vel' d'Hiv'
Les 16 et 17 juillet 1942 eut lieu la rafle à Paris une rafle au cours de laquelle plus de 13 000 juifs ont été arrêtés par des policiers et gendarmes français et rassemblés dans l'ancien Vélodrome d'Hiver avant d'être déportés.
Les 16 et 17 juillet 1942 eut lieu la rafle à Paris une rafle au cours de laquelle plus de 13 000 juifs ont été arrêtés par des policiers et gendarmes français et rassemblés dans l'ancien Vélodrome d'Hiver avant d'être déportés.
53 min

Rafle du Vel d'Hiv (16 et 17 juillet 1942)

Les 16 et 17 juillet 1942, lors d’une opération de police connue sous le nom de Rafle du Vel d’Hiv, 9 000 policiers et gendarmes français procèdent à l'arrestation de 12 884 juifs à Paris et en banlieue parisienne. Les couples sans enfants et les célibataires sont conduits à Drancy, tandis que les familles sont internées au Vélodrome d’Hiver, situé rue Nélaton dans le 15e arrondissement de Paris. Si cette rafle visait initialement les juifs étrangers et apatrides, des Français seront aussi parqués au Vel d’Hiv avant d’être transférés vers les camps du Loiret puis vers celui de Drancy - et, pour finir, vers les camps d'extermination polonais, notamment Auschwitz. Haut lieu des fêtes populaires et sportives de la capitale - inauguré en 1909 avec la mode du cyclisme - le "Vel d'Hiv'" devient en moins de 48 heures le symbole de la collaboration du régime de Vichy avec l'occupant nazi, de la déportation et de la mort.
Le 16 juillet 1995, Jacques Chirac évoque cette rafle, demeurée longtemps un angle mort de la mémoire collective, dans un discours prononcé à l'occasion de la Journée du Souvenir, et dans lequel le président de la République reconnait pour la première fois la responsabilité de l'État français dans la déportation des juifs et dans leur extermination.